Lire cet article dans:

La Russie pourrait allonger la durée de l'embargo sur les produits agricoles et d'élevage

Il n'est pas clair que l'embargo se termine en août car, selon les déclarations de M. Medvedev, les futures actions de la Russie dépendront de la position de ces pays.

Vendredi 19 Juin 2015 (il y a 3 ans 3 mois 6 jours)
J'aime

En début de mois a eu lieu en Russie le premier Forum National de Sécurité Alimentaire durant lequel Dmitry Medvedev, Premier Ministre de la Fédération de Russie, a déclaré, en référence à l'embargo russe sur les produits agricoles affectant entre autres l'Union Européenne, que la Russie avait mis en place l'embargo pour une année, c'est à dire jusqu'au 8 août 2015, en réponse aux actions de l'Europe, de l'Amérique et d'autres partenaires.

Il n'est pas clair que l'embargo se termine en août car, selon les déclarations de M. Medvedev, les futures actions de la Russie dépendront de la position de ces pays.

Vendredi 5 juin 2015/ Gouvernement russe/ Russie.
http://government.ru

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 3 mois 30 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

21-Sep-201814-Sep-201807-Sep-201827-Jul-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici