Lire cet article dans:

La demande de viande en Russie augmente en raison de la baisse du prix du porc et du poulet

Sur les 11 premiers mois de 2017 la viande de porc a représenté 35,1% du volume total de la production industrielle de viande.

Mercredi 31 Janvier 2018 (il y a 7 mois 23 jours)
J'aime

La production de viande en Russie continue de croître régulièrement et les grandes exploitations agricoles et les grandes entreprises agricoles sont les principaux contributeurs à ce succès. Selon les données de l'agence EMEAT, le volume de production des principaux types de viande (porc, bœuf, volaille, agneau et chèvre) en Russie s'élevait à 7,05 millions de tonnes en poids d'abattage pour la période de janvier à novembre 2017, soit 7,1% ou 465,2 milliers de tonnes de plus que pour la même période en 2016.

Sur les 11 premiers mois de 2017, la viande de porc a représenté 35,1% du volume total de la production industrielle de viande, la volaille 58,0%, la viande de bœuf 6,7%, et la viande d'agneau et de chèvre 0,2%.

A la fin du mois de décembre 2017, le prix de la viande de porc a été de 138,3 RUB / kg (1,99 euros / kg), soit 13,6% de moins que sur la même période de l'année antérieure. Durant le mois de décembre 2017, le prix a augmenté de 2,2%.

Les prix des carcasses de poulet ont diminué de 13,9% au cours de l'année (de fin décembre 2016 à fin décembre 2017) et s'élevaient à 95,9 RUB / kg (1,38 euro / kg) fin décembre 2017. Cependant, le prix a augmenté de 0,5 % pendant le mois de décembre 2017.

Ainsi, malgré la hausse des prix avant les vacances de décembre, les prix du porc et du poulet ont diminué en 2017. Dans une situation où le marché était inondé de porc et de poulet, la concurrence entre les producteurs a augmenté (les producteurs devaient constamment recourir à différents types d'offres spéciales pour augmenter la demande de leurs produits), les prix ont baissé. En conséquence, la demande de viande a augmenté chez les clients qui sont déjà habitués à vivre dans les conditions de la crise économique et qui ont appris à dépenser l'argent raisonnablement. Cependant, l'EMEAT estime que cette tendance est temporaire et que si les prix augmentent de nouveau, la demande de viande diminuera.

Janvier 2018/ EMEAT/ Russie.
http://emeat.ru/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

21-Sep-201814-Sep-201807-Sep-201827-Jul-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici