Lire cet article dans:

Tendances émergentes pour la production mondiale de viande de porc

La PPA reste le facteur déterminant de la production mondiale de viande de porc.

2 Décembre 2022

La FAO prévoit que la production mondiale de viande de porc atteindra 124,6 millions de tonnes en 2022, soit une hausse de 1,8 % par rapport à 2021, selon l'édition de novembre de la "Revue du marché de la viande : tendances émergentes et perspectives pour 2022". La production de la Chine devrait augmenter et pourrait représenter environ 46 % de la production mondiale de viande de porc cette année, soutenue par des données d'abattage solides, principalement au cours du premier semestre 2022. Cette hausse devrait être partiellement compensée au cours du second semestre, où la production pourrait ralentir car les producteurs ne reconstituent pas leurs cheptels en raison des conditions défavorables du marché, malgré la remontée des prix nationaux observée ces derniers mois. Bien que dans une moindre mesure, l'augmentation de la production mondiale devrait résulter de la hausse de la production dans les pays où les foyers de peste porcine africaine ont été partiellement contenus, avec une propagation occasionnelle de la maladie, notamment au Vietnam, au Myanmar et en Russie.

En revanche, la peste porcine africaine reste active et a un impact négatif sur la production porcine dans de nombreux autres pays, dont l'Union européenne, la Thaïlande et les Philippines. L'Union européenne devrait produire environ 5 % de moins que l'année dernière en raison de la réduction des perspectives d'exportation vers la Chine, de la hausse des coûts des intrants et des foyers de peste porcine africaine. En Thaïlande, la production devrait diminuer de plus de 30 % cette année en raison de la peste porcine africaine. De même, la production devrait se contracter aux Philippines en raison de la persistance des foyers de la maladie.

Les États-Unis devraient également réduire leur production en raison du coût élevé des intrants et de l'expansion limitée du cheptel de truies reproductrices, ce qui entraînera une baisse de 1,9 % en glissement annuel. Malgré une hausse de 6,7 % de la production au cours du premier semestre de 2022, résultant d'un abattage plus important des truies pour réduire les coûts, le Brésil pourrait connaître un ralentissement régulier au cours du second semestre, ce qui se traduirait par une production prévue légèrement inférieure à celle de l'année dernière. Dans le même temps, la production canadienne de porc pourrait se contracter légèrement, car l'augmentation prévue de 0,4 % du poids des animaux abattus entre janvier et octobre, dans un contexte d'augmentation des abattages, n'a pas pu compenser le déclin de la production, dû aux pénuries de main-d'œuvre qui ont réduit la capacité d'abattage et aux stocks élevés du début de l'année. La production mexicaine devrait augmenter de 2,7 % cette année, grâce à l'amélioration de la génétique et de la santé et à la forte demande nationale et d'exportation.

29 novembre 2022/ FAO. 2022. Meat Market Review: Emerging trends and outlook. 2022. Rome.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste