Lire cet article dans:

UE: 79% d'autosuffisance de la balance finale des protéines fourragère

Pour cette année, on s'attend à une baisse de la demande d'aliments composés pour animaux, se traduisant par une faible demande de céréales et de tourteaux d’oléagineux.

3 Décembre 2020

La Commission Européenne a publié la balance finale de protéines pour alimentation animale UE+Royaume-Uni 2019/20. L'utilisation totale d'aliments pour animaux s'est élevée à 83 millions de tonnes de protéines brutes, dont 65 millions de tonnes provenaient de l'UE. Quarante-cinq pour cent des protéines proviennent du fourrage, 25% des tourteaux d'oléagineux et 22% des cultures, principalement des céréales. L'autosuffisance est passée à près de 79 %, en raison de la disponibilité accrue de fourrage. Toutefois, en raison de la disponibilité moindre du colza de l'UE, la moyenne des cinq dernières années n'a pas été atteinte. Il s'agit du dernier bilan UE+Royaume-Uni sur les protéines pour l'alimentation animale à être publié.

En outre, pour la première fois, la balance finale des protéines pour alimentation animale 2020/21 a été publié au cours du premier semestre de l'année en cours. Il s'agit du premier bilan pour l'UE27 seulement. L'utilisation totale d'aliments pour animaux dans l'UE-27 est inférieure d'environ 10 millions de tonnes de protéines brutes et, plus important encore, l'autosuffisance est également inférieure de 1,5% car il y a une plus grande proportion de fourrage dans les aliments pour animaux au Royaume-Uni. Une autre évolution est l'inclusion d'autres protéagineux dans le bilan. Cette catégorie comprend les vesces, les pois chiches, les lentilles et autres légumes secs.

Pour l'année en cours, on s'attend à une baisse de la demande d'aliments composés pour animaux, ce qui se traduit par une faible demande de céréales et de tourteaux d'oléagineux. Pour l'alimentation animale, le maïs d'ensilage devrait augmenter de 6,5 % et les légumineuses fourragères de 4,6 %. L'utilisation totale d'aliments pour animaux devrait atteindre 73 millions de tonnes de protéines brutes, dont 76 % proviennent de l'UE.

25 novembre 2020/ Commission Européenne/ Union Européenne.
https://ec.europa.eu/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste