Lire cet article dans:

UE : baisse des maladies zoonotiques

Rapport de l'UE « Un monde, une santé » : baisse des maladies zoonotiques et des foyers épidémiques d’origine alimentaires en 2020.

10 Décembre 2021

La campylobactériose était la zoonose la plus signalée dans l'UE en 2020, avec 120 946 cas contre plus de 220 000 l'année précédente. Elle est suivie de la salmonellose, qui a touché 52 702 personnes contre 88 000 en 2019. Le nombre de signalisations de foyers épidémiques d’origine alimentaire a également diminué de 47 %. Ces résultats sont basés sur le rapport annuel de l'UE sur les zoonoses, préparé par l'EFSA et l'ECDC.

Les experts reconnaissent l'impact de la pandémie de COVID-19 en Europe dans la baisse remarquable des maladies zoonotiques signalées chez l'homme – de 7 % à 53 % selon la maladie signalée – et des foyers épidémiques d'origine alimentaire.

Les facteurs possibles à l'origine de la forte diminution des cas comprennent des changements de comportement en matière de recherche de soins de santé, les restrictions sur les voyages et les événements, la fermeture des restaurants, les mises en quarantaine, le confinement et d'autres mesures d'atténuation telles que l'utilisation de masques, la distanciation physique et la désinfection des mains.

Les maladies les plus souvent signalées ensuite sont la yersiniose (5668 cas) et les infections causées par les E. coli productrices de shigatoxines (4446 cas). La listériose était la cinquième zoonose la plus signalée (1876 cas), affectant principalement les personnes âgées de plus de 64 ans.

La listériose et les infections dues au virus du Nil occidental sont les maladies avec les taux de létalité et d'hospitalisation les plus élevés ; la plupart des infections humaines acquises localement par le virus du Nil occidental ayant été signalées en Grèce, en Espagne et en Italie.

Le rapport se penche également sur les foyers épidémiques d’origine alimentaire dans l'UE, c’est-à-dire des événements au cours desquels au moins deux personnes contractent la même maladie après avoir consommé le même aliment contaminé. Au total, 3086 foyers épidémiques d'origine alimentaire ont été signalés en 2020. Salmonella reste l'agent le plus fréquemment détecté et a causé environ 23 % des foyers épidémiques. Les sources les plus courantes de foyers épidémiques dus à la salmonellose sont les œufs, les produits à base d’oeufs et la viande de porc.

9 de diciembre de 2021/ EFSA/ Unión Europea.
https://www.efsa.europa.eu

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

La boutique spécialiste en élevage porcin
Conseil et service technique
Plus de 120 marques et fabricants

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste