Lire cet article dans:

Union Européenne: la Commission autorise le rachat de Sigma-Aldrich par Merck

La décision est subordonnée à la cession de certains actifs de Sigma-Aldrich, dont des actifs de production en Allemagne, des droits sur certaines marques et d'une partie de la force de vente.

Mardi 16 Juin 2015 (il y a 3 ans 1 mois 2 jours)

La Commission européenne a autorisé le projet d’acquisition de Sigma-Aldrich par Merck en vertu du règlement de l’UE sur les concentrations. Les deux entreprises sont actives à l'échelle mondiale dans le secteur des sciences du vivant. La décision est subordonnée à la cession de certains actifs de Sigma-Aldrich, dont des actifs de production en Allemagne, des droits sur certaines marques et d'une partie de la force de vente. La Commission craignait que l’entité issue de la concentration ne soit confrontée à une pression concurrentielle insuffisante de la part des autres acteurs sur les marchés de certains produits chimiques de laboratoire, avec un risque de hausse des prix. Les engagements offerts par les parties l'ont rassurée à cet égard.

L'enquête de la Commission

La Commission a concentré son enquête sur les principaux marchés de produits pour lesquels Merck et Sigma-Aldrich sont actuellement concurrentes, à savoir les produits liés aux sciences du vivant, les matières premières pour la production pharmaceutique et les produits chimiques de laboratoire.

L’enquête a montré que les activités des deux sociétés sont largement complémentaires en ce qui concerne les produits liés aux sciences du vivant et les matières premières pour la production pharmaceutique et que plusieurs concurrents importants resteront présents sur ces marchés après le rachat, dont des sociétés multinationales comme Thermo Fisher et Avantor.

L’enquête de la Commission a toutefois soulevé des questions quant à certains produits chimiques de laboratoire. Elle a notamment mis en lumière le risque de problèmes sur les marchés des solvants et des produits inorganiques utilisés en laboratoire par des entreprises et des centres de recherche.

Engagements

Pour répondre aux préoccupations de la Commission concernant la concurrence, les deux sociétés ont offert un large éventail de mesures correctives couvrant toutes les grandes étapes de la fabrication, de la fourniture et de la distribution de ces produits. À la suite d’une vaste consultation des clients et des concurrents de Merck et de Sigma-Aldrich, les entreprises ont apporté des améliorations à leur proposition initiale. À la lumière de cette consultation, la Commission a considéré que les engagements améliorés résolvent les problèmes de concurrence constatés et elle a conclu que l’opération envisagée, telle que modifiée par les engagements, ne poserait aucun problème de concurrence. La décision est subordonnée au respect intégral des engagements contractés.

L’opération a été notifiée à la Commission le 21 avril 2015.

Lundi, 15 juin 2015/ CE/ Union Européenne.
http://europa.eu/

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 1 mois 22 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

13-Jul-201806-Jul-201829-Jun-201822-Jun-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici