Lire cet article dans:

UE : les coûts des intrants et la PPA pèsent sur la production de viande de porc en 2022

Les coûts élevés de façon soutenue des aliments pour animaux et la peste porcine africaine continuent de limiter la croissance de la production de viande porcine de l'UE.

13 Octobre 2022

Selon les dernières perspectives à court terme pour les marchés agricoles de l'UE en 2022, la production de viande de porc de l'UE devrait diminuer de 5% en 2022. L'Allemagne, la Pologne, la Belgique, la Roumanie et l'Italie sont les pays les plus touchés, avec les Pays-Bas et la France, ces deux derniers dans une moindre mesure. La peste porcine africaine (PPA) continue de peser lourdement sur la production allemande (-10% entre janvier et juin 2022). Par ailleurs, la croissance de la production espagnole (+1,6%) ne semble pas aussi forte qu'en 2021 (+3,7%). En 2023, la production de viande de porc de l'UE devrait diminuer légèrement, de 0,7% de plus, en raison des coûts élevés des intrants et des effets de la PPA.

Soutenus par une forte demande et une offre limitée, les prix de la viande de porc dans l'UE continuent d'évoluer rapidement vers des niveaux records : entre mi-juillet et mi-septembre 2022, ils étaient supérieurs de 28% à la moyenne annuelle 2017-2021. Cela rend la viande de porc exportée par l'UE relativement moins compétitive.

Les exportations de viande de porc de l'UE vers le Royaume-Uni devraient encore se redresser (+5,3% sur la période janvier-mai 2022), tandis que les exportations vers la Chine se stabiliseraient aux niveaux de 2017-2018 (-72% entre janvier et juin). Pour faire baisser les prix nationaux de la viande de porc et soulager le marché, le gouvernement chinois a débloqué une partie de ses stocks. Cette décision ne devrait pas atténuer la forte réduction des exportations de l'UE vers la Chine. Les exportations de porc de l'UE sont détournées vers d'autres destinations telles que le Japon (+45%), les Philippines (+40%), les États-Unis (+35%) et l'Australie (+66%) pour les données entre janvier et juin. Dans l'ensemble, les exportations de viande de porc de l'UE pourraient baisser de 17% en 2022 et de 3% en 2023.

Les importations de viande de porc de l'UE en provenance du Royaume-Uni ne se sont pas encore complètement rétablies : en supposant une hausse de 30% en 2022, elles seraient toujours inférieures de 29% à la moyenne de 2017-2019. Dans l'ensemble, les importations de porc de l'UE devraient augmenter de 27% en 2022 et de 17% en 2023.

6 octobre 2022/ Commission européenne/ Union européenne.
https://agriculture.ec.europa.eu

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste