Lire cet article dans:

UE : perspectives à court terme pour les marchés agricoles 2017-2018

La production de viande de l'UE a atteint un niveau record en 2016, mais montre des signes d'ajustements à la baisse. Les exportations soutenues de viande de porc vers la Chine ont facilité la reprise du prix de l'UE.

Mardi 14 Mars 2017 (il y a 1 ans 9 mois 3 jours)
J'aime

Pour 2017 est prévu un ralentissement plus prononcé de la production porcine de l'UE en raison de la diminution de l'effectif de truies reproductrices et du manque de disponibilité de porcelets. Selon l'enquête sur le bétail de décembre 2016, le nombre de porcs en engraissement (toutes catégories) de l'UE a diminué de 360.000 têtes et le nombre de porcelets de 374.000 têtes. Ces chiffres généraux cachent de grandes différences entre les Etats membres. La production de viande porcine de l'UE en 2017 devrait diminuer légèrement pour arriver à environ 23,4 millions de tonnes (-0,3%) et se stabiliser en 2018, dynamisée par des exportations soutenues et de bonnes margens.

Le niveau actuel des exportationes de l'UE vers la Chine doit être considéré comme une opportunité à court terme et non comme une constante à moyen terme. D'autres exportateurs importants vers la Chine sont les Etats-Unis et le Canada, qui ont mis au clair auprès des autorités chinoises le fait que leurs exportations de viande de porc soient indemnes de ractopamine. En 2017, les exportations de viande de porc de l'UE devraient baisser de 9%, mais se maintiendraient au-dessus de la barre des 2,5 millions de tonnes, en raison principalement de moindres exportations destinées à la Chine. L'interdiction d'importations vers la Russie, introduite en mars 2014, devrait se maintenir en vigueur durant la période des perspectives (jusqu'en 2018).

Malgré une brève reprise, les prix des aliments, et plus particulièrement du soja, ont de nouveau baissé, réduisant les coûts d'alimentation et améliorant la rentabilité de la production de viande de porc.

La consommation de viande de porc dans l'UE a atteint 32,4 kg per capita en 2015 (poids au détail), soit près de 1 kg de plus qu'en 2014. En 2016, la possibilité d'exporter vers la Chine et le ralentissement de la production de l'UE ont permis de réduire la viande de porc sur le marché de l'UE. La consommation per capita a diminué considérablement, de 2,4% (31,5 kg per capita) et devrait se stabiliser en 2017 et 2018.

Jeudi 9 mars 2017/ DG Agriculture/ Union Européenne.
https://ec.europa.eu/agriculture

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 6 mois 21 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

14-Déc-201807-Déc-201830-Nov-201823-Nov-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici