Lire cet article dans:

Etats-Unis: Campylobacter et Salmonella, principaux agents zoonotiques en 2016

Le rapport du Réseau de Surveillance Active de Maladies Transmises par les Aliments des CDC (FoodNet) fournit les dernières informations sur les maladies transmises par les aliments aux Etats-Unis.

Mardi 2 Mai 2017 (il y a 1 ans 5 mois 21 jours)
J'aime

Campylobacter et Salmonella ont été les causes principales de maladies bactériennes transmitses par les aliments aux Etats.Unis en 2016, d'après les données préliminaires publiées par les CDC. Le rapport du Réseau de Surveillance Active de Maladies Transmises par les Aliments des CDC (FoodNet) fournit les dernières informations sur les maladies transmises par les aliments aux Etats-Unis.

FoodNet recueille des données sur 15% de la population des Etats-Unis. Les sites FoodNet ont rapporté à eux seuls 24.029 infections transmises par les aliments, 5.512 hospitalisations et 98 décès en 2016. Le nombre de maladies par germe signalées ont été: Campylobacter (8.547), Salmonella (8.172), Shigella (2.913), E. coli productrice de toxine Shiga (1.845), Cryptosporidium (1.816), Yersinia (302), Vibrio (252), Listeria (127) et Cyclospora (55). C'est la première fois que le rapport inclut aussi dans le nombre total d'infections les infections bactériennes transmises par les aliments diagnostiquées seulement à travers des tests diagnostics rapides par le biais de FoodNet. Auparavant, le rapport ne tenait compte que des infections bactériennes transmises par les aliments confirmées seulement par des méthodes traditionnelles basées ​sur les cultures.

Les infections par Salmonella Typhimurium, souvent liées à la viande bovine et à la volaille, ont baissé de 18% en 2016 par rapport à la moyenne de 2013-2015. La diminution continue de Salmonella Typhimurium peut être due aux mesures règlementaires pour réduire la contamination par Salmonella chez les volailles et à la vaccination des poulets par les éleveurs. Les infections par E. coli productrice de toxine Shiga, Yersinia et Cryptosporidium ont augmenté. Ces hausses sont probablement dues aux tests rapides disponibles récemment rendant les infections plus faciles à diagnostiquer, plus qu'à une augmentation véritable des cas de maladie.

Les nouvelles données reflètent la croissante popularité des tests rapides connus en tant que tests de diagnostic indépendants de culture ou CIDT. Ces tests plus rapides peuvent présenter des bénéfices immédiats pour le traitement, mais n'apportent pas les informations nécessaires pour déterminer si une infection est résistante aux antibiotiques ou si elle est liée à une éclosion. Les résultats positifs des tests rapides peuvent être suivis de tests basés sur des cultures pour obtenir des données plus détaillées.

Jeudi 20 avril 2017/ CDC/ Etats-Unis.
https://www.cdc.gov

Articles liés

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 4 mois 27 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

19-Oct-201812-Oct-201805-Oct-201828-Sep-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici