Lire cet article dans:

États-Unis : baisse des exportations de céréales fourragères sur 2019/2020

Lors de la récolte 2019/2020, les exportations américaines de céréales fourragères sous toutes leurs formes (GIAF) ont atteint près de 101 millions de tonnes.

Source : U.S. Grains Council, USDA GATS et USGC Analysis.

Source : U.S. Grains Council, USDA GATS et USGC Analysis.

22 Octobre 2020
TwitterLinkedinTelegramTelegram
0

Les exportations américaines de céréales sous toutes leurs formes (GIAF) ont atteint près de 101 millions de tonnes, soit l'équivalent de 3,97 milliards de boisseaux, à la fin de la récolte 2019/2020, selon les données du ministère américain de l'agriculture (USDA) analysées par le Conseil des céréales (USGC). Bien que le total des exportations ait diminué de 5 % par rapport à l'année précédente, les exportations de GIAF représentent toujours la cinquième année la plus importante jamais enregistrée.

Les exportations américaines de maïs ont représenté le pourcentage de réduction le plus important en 2019/2020 (-14 % par rapport à l'année précédente), en raison de la compétitivité de l'offre sud-américaine. Les exportations totales ont atteint 45,1 millions de tonnes (1,78 milliard de boisseaux). Le Mexique est resté le principal marché du maïs américain avec 14,5 millions de tonnes (571 millions de boisseaux, soit -10 % par rapport à l'année précédente). En particulier, la Colombie a légèrement augmenté ses importations pour atteindre 4,91 millions de tonnes (193 millions de boisseaux). La Chine figurait parmi les cinq premiers acheteurs de maïs américain avec 2,09 millions de tonnes (82,2 millions de boisseaux), soit une augmentation spectaculaire de 259.000 tonnes (11,6 millions de boisseaux) par rapport à l'année précédente.

La baisse de la production des usines d'éthanol américaines au cours du printemps et de l'été 2020 (due à la réduction de la demande d'éthanol combustible) a eu un effet domino sur la disponibilité et les prix des DDGS américaines. En conséquence, les exportations américaines de DDGS ont chuté de 6,6 %, à 10,5 millions de tonnes. Le Mexique est resté le principal acheteur, bien que les importations totales aient atteint 1,8 million de tonnes, soit une baisse de près de 11 % en glissement annuel. En revanche, plusieurs grands importateurs américains de DDGS ont connu des augmentations par rapport à l'année précédente, notamment la Corée du Sud, la Thaïlande, la Turquie, le Japon, les Philippines et la Nouvelle-Zélande.

Les exportations américaines d'orge et de produits dérivés de l'orge ont également diminué de 7,5 % en glissement annuel, pour atteindre 493.000 t (22,6 millions de boisseaux). Le Mexique était le principal acheteur avec 350.000 t (16,1 millions de boisseaux).

Les exportations de sorgho des États-Unis ont connu un rebondissement lors de la récolte 2019/2020, avec 5,15 millions de tonnes (203 millions de boisseaux). La Chine a été la force motrice, avec 3,67 millions de tonnes (144 millions de boisseaux). Bien qu'il s'agisse d'une augmentation substantielle par rapport à l'année antérieure, les exportations restent bien en deçà des sommets précédents. Les exportations vers le Mexique ont également augmenté de 21,5 %, pour atteindre 594.000 t (23,4 millions de boisseaux), et les petits acheteurs, tels que le Mexique et le Japon, ont également connu des augmentations significatives.

8 octobre 2020/ Conseil des Céréales des USA/ Etats-Unis.
https://grains.org/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste