Lire cet article dans:

Les exportations américaines de viande de porc restent à un rythme record

Au cours des trois premiers trimestres de l'année, les exportations américaines de viande de porc ont dépassé de 16 % le rythme record de l'année dernière, tant en volume qu'en valeur, selon l'USMEF.

Source : USMEF.

Source : USMEF.

12 Novembre 2020

Au cours des trois premiers trimestres de l'année, les exportations américaines de viande de porc ont dépassé de 16 % le rythme record de l'année dernière, tant en volume (2,22 millions de tonnes) qu'en valeur (5,69 milliards de dollars), selon les données publiées par l'USDA et compilées par la Fédération américaine des exportations de viande (USMEF). Les hausses ont été encore plus fortes pour les coupes de muscle de porc, avec un bond de 22 %, pour atteindre 1,87 million de tonnes, évaluées à 4,93 milliards de dollars (en hausse de 19 %).

La valeur moyenne des exportations de viande de porc de janvier à septembre a augmenté de 14 % pour atteindre 58,63 dollars. Jusqu'en septembre, les exportations représentaient 29,6 % de la production totale et 26,9 % pour les coupes de muscle, contre 26,3 % et 22,8 % en 2019.

La Chine toujours en tête des expéditions de viande porcine, mais d'autres marchés clés se renforcent

Au cours du troisième trimestre, les exportations de viande de porc vers la région Chine / Hong Kong se sont élevées à 800.747 tonnes (soit 96 % de plus qu'il y a un an) pour une valeur de 1,83 milliard de dollars (soit 120 % de plus). La viande de porc américaine continue d'être désavantagée par des droits de douane de 25 % en Chine.

Malgré un effondrement en mai et juin dû principalement à des interruptions de production, les exportations vers le Japon ont augmenté de 2 % jusqu'en septembre par rapport à l'année précédente, pour atteindre 284.108 tonnes, d'une valeur de 1,19 milliard de dollars (soit une hausse de 4 %). Les importations japonaises de viande de porc hachée des États-Unis ont atteint 243 millions de dollars en septembre, soit une hausse de 46 % par rapport à l'année dernière, grâce aux réductions des droits de douane prévues dans l'accord commercial entre les États-Unis et le Japon.

De janvier à septembre, les exportations vers le Mexique ont diminué de 7 % en volume (490.893 tonnes) et de 14 % en valeur (790,6 millions de dollars). Malgré la baisse des volumes, la part des États-Unis dans les importations de viande de porc du Mexique a fortement rebondi en 2020, passant de 83 % sur la même période l'année dernière à 89 %.

Les exportations vers Taiwan pour la période janvier-septembre s'élèvent à 15.937 tonnes (+13%) pour une valeur de 41,1 millions de dollars (+21%). Toutefois, le marché de la viande de porc américaine pourrait être confronté à des vents contraires en raison du recul consécutif à l'annonce du gouvernement taïwanais d'assouplir les restrictions sur la viande de porc américaine produite avec de la ractopamine, associée à un plan visant à mettre en œuvre des exigences étendues en matière d'étiquetage du pays d'origine. La nouvelle réglementation taïwanaise devrait entrer en vigueur le 1er janvier.

De janvier à septembre, les exportations de viande de porc vers le Chili se sont rapprochées du rythme de l'année dernière, mais sont restées inférieures de 4 % en volume (32.474 tonnes) et de 9 % en valeur (88,8 millions de dollars).

5 novembre 2020/ USMEF/ Etats-Unis.
https://www.usmef.org/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste