Lire cet article dans:

Les exportations américaines de viande de porc de janvier sont inférieures à l'année passée : problèmes de transport et de main-d'œuvre

Les exportations américaines de viande de porc ont débuté en 2021 en deçà des volumes importants enregistrés il y a un an, selon les données de janvier publiées par l'USDA et compilées par la Fédération américaine des exportations de viande (USMEF).

15 Mars 2021

En janvier, les exportations de viande de porc des États-Unis se sont élevées à 248.656 tonnes, soit une baisse de 9% par rapport à l'année précédente, mais légèrement supérieure aux prévisions de l'USMEF. La valeur des exportations a diminué de 13% pour atteindre 642,8 millions de dollars. Les exportations de morceaux de muscle de porc ont diminué de 11% en volume (208.234 tonnes) et de 15% en valeur (551,3 millions de dollars), tandis que les expéditions d’abats de porc ont légèrement augmenté par rapport à l'année précédente.

Le président-directeur général de l'USMEF, Dan Halstrom, a déclaré que le mois de janvier a représenté un début assez solide pour 2021, mais il a averti que les exportations étaient toujours confrontées à des obstacles liés au COVID et à des défis importants en matière de transport et de main-d'œuvre, notamment la congestion et la pénurie de conteneurs dans les ports de la côte ouest.

Croissance au Japon, en Amérique centrale, aux Philippines et aux Caraïbes

Les exportations de viande de porc de janvier ont représenté 57,14 $ par tête abattue, soit une baisse de 9% par rapport à l'année dernière. Les exportations ont représenté 28,2% de la production totale de viande de porc et 25,4% pour les coupes musculaires seulement, en baisse par rapport à 29,8% et 27,4%, respectivement, en janvier 2020.

Comme prévu, les exportations de viande de porc vers la Chine/Hong Kong ont été bien inférieures aux volumes très importants de l'année dernière, mais ont tout de même atteint 76.202 t (soit une baisse de 21% par rapport à l'année précédente), pour une valeur de 173,3 millions de dollars (soit une baisse de 29%). Alors que l'USMEF s'attend à ce que les exportations vers la région restent inférieures aux niveaux de 2020 tout au long de l'année, la Chine a toujours un besoin pressant de viande de porc importée. Malgré le maintien des droits de rétorsion de 25% sur la viande et les abats de porc des États-Unis, la demande chinoise d’abats de porc reste forte, les exportations de janvier d’abats de porc vers la Chine/Hong Kong ayant augmenté de 18% par rapport à l'année passée, pour atteindre 24.475 t.

Les exportations de viande de porc vers le Japon ont augmenté de 2% par rapport à l'année précédente, tant en volume (32.332 t) qu'en valeur (134,6 millions de dollars). La demande de viande de porc américaine réfrigérée reste très forte dans le secteur japonais de la vente au détail et l'industrie américaine a récupéré des parts de marché pour la viande de porc assaisonnée depuis que l'accord commercial entre les États-Unis et le Japon (mis en œuvre en janvier 2020) a réduit le taux de droit de douane et éliminé un désavantage tarifaire important. Le taux de droits de douane japonais sur la viande de porc assaisonnée hachée baissera de nouveau le 1er avril à 6,6%, alors qu'il était de 20% avant l'accord commercial.

Après une année record en 2020, les exportations de viande de porc vers l'Amérique Centrale se sont poursuivies en janvier pour se monter à 11.023 tonnes, soit une hausse de 56% par rapport à l'année précédente, pour une valeur de 26,9 millions de dollars (+ 43%). Les exportations ont plus que doublé au Panama et ont affiché une croissance impressionnante au Honduras, au Guatemala, au Nicaragua et au Costa Rica.

Les exportations vers les Philippines ont presque doublé par rapport à l'année précédente, augmentant de 98% pour atteindre 4.739 tonnes, d'une valeur de 11,3 millions de dollars (hausse de 99%).

Grâce à une forte croissance en République dominicaine et aux Bahamas, les exportations vers les Caraïbes ont augmenté de 33% par rapport à l'année dernière, pour atteindre 6.361 tonnes, avec une valeur en hausse de 27% pour se monter à 15,4 millions de dollars.

Les exportations de viande de porc vers la Colombie se sont effondrées en 2020, mais ont connu une amélioration en fin d'année. Cette dynamique s'est poursuivie en janvier, les exportations ayant atteint 6.624 t, soit une hausse de 6% par rapport à l'année passée, pour une valeur de 15,2 millions de dollars (en baisse de 2%). Grâce à la croissance continue au Chili, les exportations de janvier vers l'Amérique du Sud ont augmenté de 3% par rapport à l'année précédente, pour se monter à 10.472 tonnes, mais ont diminué de 4% en valeur, pour atteindre 26,7 millions de dollars.

Après une très bonne performance au quatrième trimestre, les exportations vers le Mexique ont connu une tendance à la baisse en janvier, avec 63.757 tonnes, soit une baisse de 10% par rapport à l'année dernière, tandis que la valeur a chuté de 18% pour atteindre 110,5 millions de dollars.

8 mars 2021/ USMEF/ Etats-Unis.
https://www.usmef.org/

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Articles liés

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste