Lire cet article dans:

États-Unis : qu'est-ce qui a provoqué la hausse des prix de détail de la viande de porc ?

L'étude de Jayson L. Lusk et Glynn T. Tonsor de l'Université du Kansas, financée par Pork Checkoff, a conclu que les principales causes de la hausse des prix de détail de la viande de porc aux États-Unis après 2020 sont l'environnement macroéconomique et la hausse des coûts de production.

12 Septembre 2022

Après une période de stabilité des prix de détail de la viande de porc de 2017 à 2019, les consommateurs ont commencé à être confrontés à des changements instables et à une hausse des prix de la viande de porc à la suite des fermetures liées à la COVID-19. Compte tenu des préoccupations croissantes concernant l'accessibilité financière des aliments, la sécurité alimentaire et la disponibilité des aliments, ce rapport cherche à déterminer les causes profondes des hausses observées des prix de détail du porc.

-De janvier 2020 à avril 2022, les prix nominaux de détail de la viande de porc ont augmenté de 27,3%. Les facteurs globaux de cette augmentation sont estimés comme suit :

  • Le prix de la viande de porc a augmenté de 13,7% en raison de pressions inflationnistes généralisées dues à une hausse de la masse monétaire et à d'autres facteurs macroéconomiques extérieurs à la filière porcine.
  • Le prix du porc a augmenté de 8,4% en raison de facteurs liés à l'offre dans la filière. En particulier, on estime que le coût marginal de production et de vente de la viande de porc a augmenté de 45,6% au cours de la période en question, ce qui a exercé une pression à la hausse sur les prix de la viande de porc.
  • Le prix de la viande de porc a augmenté de 5,2% en raison de facteurs liés à la demande. On estime que la volonté des Américains de payer pour cette viande a augmenté de 6,3% entre janvier 2020 et avril 2022. La forte demande nationale des consommateurs a entraîné une légère réduction des exportations et une hausse des importations de viande de porc, les détaillants tentant de répondre aux achats de porc des consommateurs américains..

-Plusieurs facteurs ont contribué à l'augmentation de 6,3% de la volonté des consommateurs de payer pour la viande de porc. L'analyse suggère que les variations des prix du bœuf et du poulet par rapport à ceux du porc ne sont probablement pas les principaux moteurs de la volonté accrue de payer pour la viande de porc. La hausse de la demande de porc s'explique plutôt par les fortes dépenses alimentaires des consommateurs, encouragées par le gouvernement fédéral par le biais des paiements de relance économique et de l'aide COVID-19.

  • Les coûts des aliments sont nettement plus élevés. Les prix du maïs corrigés de l'inflation ont augmenté de 79% entre janvier 2020 et avril 2022, et ceux du tourteau de soja de 42% sur la même période.
  • Les coûts du carburant et des transports ont monté en flèche. Les prix réels de l'essence et du diesel sont environ 48% plus élevés qu'en janvier 2020, et les tarifs des camions frigorifiques ont augmenté d'environ 50% au cours du premier semestre 2022.
  • Les salaires dans le secteur de l'emballage et de la vente au détail ont dépassé l'inflation, entraînant une hausse des prix de la viande de porc.

-Les prix du porc au niveau des exploitation et les prix de viande de porc en gros sont plus volatils que les prix de la viande de porc au détail, et les hausses des prix du porc au détail auxquelles sont confrontés les consommateurs ont augmenté beaucoup moins que les prix auxquels sont confrontés les acheteurs de porcs ou de viande de porc en gros.

-

Actuellement, les dépenses implicites annuelles des consommateurs (ou les revenus des vendeurs) ont augmenté d'un taux ajusté à l'inflation de 6,44 milliards de dollars par an. Cependant, en raison de la hausse des coûts marginaux, la rentabilité des producteurs, y compris les détaillants en viande de porc, les conditionneurs et les éleveurs, a diminué de -22,85 milliards de dollars par an. De plus, malgré une demande plus forte des consommateurs pour la viande de porc, en raison de la hausse des prix et de la baisse des quantités disponibles, la consommation est inférieure de -5,19 milliards de dollars/an par rapport à la période pré-pandémique.

Pour lire l'étude complète (en anglais), cliquez ici.

Rédaction 333 selon les données de Pork Checkoff et Kansas State University.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste