Lire cet article dans:

Viande porcine française : Perspectives 2016

Compte tenu de la situation des éleveurs de porcs français, la production pourrait connaître un léger repli en 2016.

Lundi 11 Avril 2016 (il y a 2 ans 4 mois 8 jours)
J'aime

Selon le rapport publié par FranceAgriMer "Les filières animales terrestres et aquatiques Bilan 2015 Perspectives 2016", d’après les analyses du SSP et compte tenu de la situation des éleveurs de porcs français, la production pourrait connaître un léger repli en 2016. Dans un contexte où l’offre sur le marché communautaire devrait rester relativement élevée, notamment au 1er semestre 2016, l’équilibre offre-demande sur le marché européen devrait rester fragile et le prix du porc à la production pourrait rester relativement bas. En France, le retour à l’équilibre du marché sera plus long à réaliser compte-tenu des stocks en vifs (retards à l’enlèvement) et en viande (écoulement des «stocks outils»). À la faveur d’un recul de la production européenne au 2nd semestre, les prix en France, comme dans l’Union européenne, pourraient progresser. La hausse sur l’ensemble de l’année devrait être toutefois relativement modérée.

La production européenne pourrait être encore orientée à la hausse en 2016 par rapport à 2015, probablement de l’ordre de 1 % et emmené par l’Espagne (+ 2,2 % pour les effectifs de truies en juin 2015) et les Pays-Bas (+ 0,6 %) qui poursuivent la mise en place de truies. En revanche, elle devrait s’infléchir en Allemagne et en Pologne au regard des effectifs de reproducteurs (- 2,7 % et - 6,1 % pour les effectifs de truies en juin 2015). Dans ce contexte, le sommet du cycle de production devrait être observé à la fin du 1er semestre 2016 et la décroissance de la production européenne pourrait n’intervenir qu’au 4e trimestre 2016. Dans un contexte de marché européen largement approvisionné et d’une demande internationale qui pourrait ralentir (tassement de la croissance économique en Asie, niveau relativement élevé des importations, marché russe inaccessible pour les européens, prix en forte baisse aux États-Unis et au Brésil et à parité avec ceux de l’Union européenne), les prix à la production ne devraient pas progresser dans l’Union européenne au 1er semestre 2016. Une moindre production européenne au 2nd semestre pourrait favoriser la reprise des prix à la production.

 

Février 2016/ FranceAgriMer/ France.
http://www.franceagrimer.fr

Nouvelles

Portugal : baisse des abattages porcins26-Mai-2017 il y a 1 ans 2 mois 24 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.
Publier un nouveau commentaire

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags

Dernière heure

Dernières nouvelles de la filière porcine

Vous n'êtes pas inscrit à la liste

27-Jul-201820-Jul-201813-Jul-201806-Jul-2018

Connectez-vous et inscrivez-vous à la liste

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici