Lire cet article dans:

Stratégies nutritionnelles pour prévenir les entérotoxémies colibacillaires post-sevrage

L'objectif des principales stratégies nutritionnelles est de garantir un effet bénéfique sur la flore digestive des porcelets et leur santé intestinale au cours du sevrage et de réduire ainsi le risque d'épisodes colibacillaires.

Introduction

L'équilibre de la microflore favorise le bon développement et la maturation du système immunitaire de la base intestinale muqueuse où sont produites jusqu'à 65-70% des cellules de défense, ce qui réduit le risque de pathologies colibacillaires post-sevrage. Dans les stratégies nutritionnelles on doit tenir compte de la truie, porcelet, et de leur flore.

Le poids des porcelets est un facteur de risque important, que ce soit à la naissance comme au sevrage. Un poids plus faible c’est un risque accru de troubles colibacillaires. La nutrition de la truie dans son premier et dernier mois de gestation, autour de la mise-bas et pendant toute la lactation nous aidera à réduire l'incidence des tableaux entérotoxiques chez les porcelets après le sevrage (photo 1).

Poids élevé des porcelets au sevrage

Photo 1 Poids élevé au sevrage ==> Moindre risque de pathologies colibacillaires

Le développement gastro-intestinal pré et post-natal est un processus dynamique et prépare le porcelet pour sa croissance future. Avant la naissance, la maturation de l’appareil gastro-intestinal est influencée par la stimulation luminale et des facteurs hormonaux. Dans les dernières semaines de gestation le tractus gastro-intestinal augmente très rapidement et, au cours de sa maturation, connaît des changements liés à l'acidité de l'estomac, la concentration de chymotrypsine et de l'amylase pancréatique, les niveaux de trypsine et de lactase intestinale, et l'absorption de glucose et de protéines.

D'un point de vue nutritionnel, il y a 2 moments clés dans le développement de l'appareil digestif des porcelets moments: le temps du post-partum et celui de la brèche immunitaire des 3-6 semaines de vie.

L’ingestion de colostrum a un rôle crucial dans la croissance et la maturation de l'appareil digestif (Pluske, 2015), et son ingestion adéquate en tant que premier nutriment est essentielle pour réduire l'incidence des tableaux colibacillaires pendant la lactation et les phases suivantes.

L'écart immunitaire des 3-6 semaines de vie est le moment à  plus grand risque, et c’est là que  nous devons nous assurer que les porcelets ingèrent une quantité suffisante d’aliment pour satisfaire leurs besoins de base sans altérer la flore digestive, qui est très dynamique dans les 2 -3 semaines post-sevrage.

Après le sevrage, les porcelets ont des besoins nutritionnels élevés pour une qualité optimale de l'eau de boisson (microbiologique et physico-chimique), qui est la base nutritionnelle complémentaire de l’aliment dans son alimentation. L'eau de boisson est l'une des sources les plus importantes de diarrhées néonatales du point de vue nutritionnel (environ 10% du poids vif d'un cochon). Le rôle de l'eau potable sur les fonctions de base du corps est essentielle (thermorégulation, homéostasie, transport des nutriments et des hormones, équilibre hydrique, synthèse des protéines, entretien et croissance des tissus, etc.) ainsi que son interaction sur les comportements: si un porcelet ne boit pas suffisamment, il ne mange pas assez l’aliment nécessaire pour couvrir ses besoins de base.

L'objectif des principales stratégies nutritionnelles, tant des principes de base que ceux concernant les additifs et les matières premières, est d'assurer un effet bénéfique sur la flore digestive de porcelets et leur santé intestinale après le sevrage, et de réduire ainsi le risque de colibacillose. La flore commensale du tube digestif (> 1 000 espèces) a une plus grande influence sur la santé et les maladies des porcs qu'on ne le pensait précédemment (Lewis, 2013)

 

A. . Recommandations sur les principes nutritionnels

  • Protéines: apporter une protéine à l'intérieur de limites maximales (20%), en considérant que les porcelets ne digèreront pas plus de 45%. Leur métabolisme provoque une production élevée d'amines biogènes qui altèrent la flore digestive. Nous devons formuler des aliments porcelets avec des protéines hautement digestibles (> 85%) avec un pourcentage élevé de protéines animales par rapport aux protéines végétales.
  • Lipides: Les lipides sont la principale source d'énergie dans l'alimentation des porcelets. Leur apport est essentiel pour la synthèse des protéines et pour une bonne croissance des porcelets. Des sources de matières grasses de haute digestibilité et de bonne qualité nutritionnelle (faible pourcentage d'acidité et de peroxydes, et bien stabilisées) sont nécessaires. Par exemple les huiles de poisson, de soja ou de coco, du beurre de pâtisserie ou des lécithines. Les lipides fournissent également de l'énergie à la flore digestive et faciliter son équilibre.
     
  • Hydrates de carbone:  les sources de sucres comme sources d'énergie facilement assimilables (lactose, dextrose) nous fournissent une source d'énergie de qualité pour nourrir la flore saprophyte et avoir un risque plus faible de diarrhée à 6 semaines. Par la suite, en raison du changement de la flore digestive et de la production endogène d'enzymes par le porcelet, ces sources de glucides ne sont pas recommandées. L'inclusion dans les aliments d'amidons résistants de type 1-3 peut altérer le microbiote de façon bénéfique ainsi que la production d'acides gras à chaîne courte. Dans les régimes avec amidon de maïs modifié par voie enzymatique (amidons résistants de type 4), nous pouvons rencontrer des changements dans la flore en faveur des entérobactéries de l’iléon contre les lactobacilles avec augmentations des fermentations dans le gros intestin et une augmentation de la production d'acides gras à chaîne courte.
     
  • Fibre: les aliments premiers âges doivent avoir de faibles niveaux de fibres insolubles et certains pourcentages de fibre soluble fermentescible afin de maintenir l'équilibre de la flore digestive et ne pas accélérer le transit intestinal, déjà très rapide chez les porcelets récemment sevrés.
     

B. Recommandations sur les matières premières et les additifs

  • Acides organiques: ils régulent le pH et le pK de la lumière intestinale en empêchant la prolifération de la flore pathogène.
     
  • Enzymes exogènes (alfa galactosidase, amylase, peptidase, glucosidases). La réponse de la flore digestive à l'addition d'enzymes dépend de l'état du porcelet et de la digestibilité des nurtiments essentiels que contient l'aliment.
     
  • Phytobiotiques: certaines huiles essentielles ont des activités bactéricides et/ou bactériostatiques ainsi qu'antioxydantes et immunostimulantes.
     
  • Glutamine: améliore la morphologie et la physiologie de l'appareil digestif.
     
  • Minéraux organiques: surtout le cuivre et le zinc par leur plus grande absorbtion que les sources inorganiques.
     
  • Nucléotides: améliorent la santé digestive et le développement du système immunitaire des porcelets. Des travaux récents démontrent leur effet positif quand ils sont administrés aux truies en lactation.
     
  • Prébiotiques: activité centrée sur l'amélioration du système immunitaire entérique (principalement les mannan-oligosaccharides et les fructo-oligosaccharides).
     
  • Probiotiques: ils agissent sur la stabilité de la flore digestive (ils favorisent l'équilibre de la flore saprophyte par rapport à la flore pathogène) tout en améliorant le développement immunitaire des porcelets.
     
  • Protéines animales:  leur incorporation dans les aliments premiers âges dans les 3 semaines après le sevrage facilitent un meilleur développement de l'appareil digestif et du système immunitaire entérique, en réduisant le risque d'épisodes colibacillaires post-sevrage. Plus l'âge est jeune et plus le poids au sevrage des porcelets est moindre, plus leurs effets sont importants.(photo 2).

Appareil digestif d'un porcelet de 23 jours

Photo 2: Appareil digestif d'un porcelet de 23 jours.

Colibacillose

Conduite de la colibacillose07-Oct-2015 il y a 2 ans 3 mois 9 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags