Alimentation séparée des truies

La truie peut perdre trop de protéines au cours de la lactation, particulièrement lors de la première mise-bas: plus grande sera cette perte, plus grand sera l'intervalle e...
Lundi 4 Décembre 2006 (il y a 10 ans 10 mois 20 jours)

La truie peut perdre trop de protéines au cours de la lactation, particulièrement lors de la première mise-bas: plus grande sera cette perte, plus grand sera l'intervalle entre le sevrage et la lactation suivante et plus elle aura le risque d'être réformée prématurément.

Il faut aussi prendre en compte la relation directe entre la perte de protéines et la taille de la seconde portée: une perte inférieure à 2 kg permettra de gagner un porcelet en seconde mise-bas...mais si on dépasse les 4 kg, la portée suivante sera réduite de 0,75 porcelets. Les truies atteignent généralement une taille maximum de portée à la troisième mise-bas et cette taille commence à décliner à partir de la sixième.

Certains auteurs affirment que la cause est fondamentalement nutritionnelle: c'est un fait que les truies gagnent en poids au fur et à mesure que les mise-bas avancent et donc que si elles reçoivent une ration commune cela réduit la quantité de micro nutriments reçus par kg de poids vif bien que les besoins énergétiques et protéiques soient couverts. Cette situation continue à s'aggraver à chaque mise-bas.

Un essai a été réalisé sur 2 élevages conventionnels en substituant l'utilisation de 2 formules (gestante et lactation) par une alimentation spécifique pour chaque mise-bas. Cela a permis d'augmenter de 0,6 porcelets sevrés par portée (soit 1,44 porcelets par truie et par an) entre les mise-bas 4 et 10. La moyenne des portées peut augmenter si on conduit les cochettes et les primipares comme une sous-population et si on ajuste les niveaux des apports des truies les plus vieilles.

Exemples de modifications nutritionnelles en fonction de l'âge de la truie
Age de la truie Données nutritionnelles
Nullipares
Croissance, ovulation induite par l'alimentation
Primipares
Gestation: 0,68 % lysine
Lactation: 1,30 % lysine
Mise-bas 2
Gestation: 0,62 % lysine
Lactation: 1,00 % lysine
Mise-bas 3
Gestation: 0,56 % lysine
Lactation: 1,00 % lysine
Mise-bas 4
Gestation: 0,52 % lysine
Lactation: 0,95 % lysine
Mise-bas 5
Correction en vitamines/oligo-éléments
Gestation: 0,52 % lysine
Lactation: 0,95 % lysine
Mise-bas 6-12
Correction en vitamines/oligo-éléments
Mise-bas 1-12
Sevrage-IA : alimentation 4 fois/jour
IA - 30 premiers jours, modulation en fonction de l'immunité
90 jours de l'IA à la mise-bas: modulation en fonction de l'immunité
Mise-bas 12
90 jours de l'IA à la mise-bas: réduction des mort-nés

Selon les auteurs, ce système peut ajouter plus de 3,3 porcelets dans la vie productive d'une truie. Il faut aussi tenir compte du fait que les plus vieilles truies sont capables d'utiliser des ingrédients plus économiques (sous-produits) dans leur alimentation.

D Boyd. Pig International. 2006. 36(2):20-21

En cherchant bien

Méthodes pour diminuer le risque d'entrée des pathogènes15-Déc-2006 il y a 10 ans 10 mois 9 jours
Allaitement intermittent22-Nov-2006 il y a 10 ans 11 mois 2 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici