Amélioration de la compétence immunitaire par l'alimentation: utilisation des nucléotides

De nombreux facteurs tels que le stress d'ambiance, la présence d'agents pathogènes, de mycotoxines...etc peuvent réduire la compétence immunitaire des animaux en c...
Mercredi 27 Octobre 2004 (il y a 12 ans 8 mois 25 jours)

De nombreux facteurs tels que le stress d'ambiance, la présence d'agents pathogènes, de mycotoxines...etc peuvent réduire la compétence immunitaire des animaux en conduisant à une immunodépression et à une réduction de la production d'anticorps et donc à une plus grande sensibilité de l'animal aux maladies, à une réduction de la croissance et à une augmentation de la mortalité.

Pour activer le système immunitaire, on peut utiliser des vaccins et du matériel bactérien ainsi que des complexes d'hydrates de carbone et de peptidoglycanes. Certains oligosaccharides sont aussi capables d'augmenter la fonction immunitaire en améliorant le fonctionnement des macrophages, en augmentant l'activité des lymphocytes B avec par conséquent l'augmentation de la production d'immunoglobulines.

D'autre part, certains composants nutritionnels essentiels ou semi-essentiels permettent d'obtenir une réponse immunitaire rapide; parmi ces composants, on trouve les vitamines, les acides gras polyinsaturés, les nucléotides et l'ARN.

Concernant les nucléotides, l'intérêt de leur usage comme suppléments nutritionnels a récemment augmenté. Les nucléotides jouent un rôle important au niveau cellulaire puisqu'ils se trouvent impliqués dans la majorité des activités cellulaires telles que la catalyse, le transport d'énergie ou comme médiateurs des signaux hormonaux.

Les nucléotides:
  • touchent l'immunité humorale et cellulaire et donc la résistance aux agents pathogènes,
  • accélèrent la production d'anticorps dépendant des cellules T,
  • augmentent la résistance à l'exposition aux infections bactériennes ou virales,
  • leur supplémentation augmente le nombre de macrophages et l'activité phagocytaire,
tout cela aboutissant à une moindre mortalité des porcs infectés.

On trouvera ci-après les résultats de deux études sur l'effet de la supplémentation de la ration avec des nucléotides (tableaux 1 et 2):

Tableau 1. Effet de l'utilisation de nucléotides dans la ration sur les taux d'anticorps après une vaccination contre le parvovirus.

Jour
0
14
24
34
44
60
Groupe témoin
10
10
412
2358
2056
678
Groupe avec une ration supplémentée avec des nucléotides
1010
1517
3639
2475
860
-
2 groupes de 17 porcelets sevrés de 8 semaines ont été utilisés.
La supplémentation a commence le jour 0

La première vaccination a eu lieu le jour 14 et la deuxième le jour 24.



Tableau 2. Effet de la supplémentation à base de nucléotides sur le niveau d'immunoglobulines dans le plasma

Témoin
Traitement
Différence (%)
IgG (mg/l)
4,44
5,37
+21%
IgM (mg/l)
0,38
0,65
+71%

International Pig Topics. Vol. 19. Nº 3. 2004.

En cherchant bien

Age du sevrage et immunité04-Nov-2004 il y a 12 ans 8 mois 18 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici