Facteurs de risque des ulcères gastriques

La prévalence des lésions gastriques à l'abattage et le taux de mortalité dû aux ulcères gastriques a augmenté au cours des derniè...
Vendredi 14 Novembre 2003 (il y a 14 ans 6 jours)

La prévalence des lésions gastriques à l'abattage et le taux de mortalité dû aux ulcères gastriques a augmenté au cours des dernières années, devenant une des plus grandes causes de mortalité en phase finale d'engraissement.

Selon certaines études, lors des contrôles à l'abattoir, 80% des porcs présentent un type de lésion sur la pars oesophagea qui apparaît souvent avec un aspect rugueux (parakératose) et avec une coloration jaunâtre résultant de sa coloration par la bile.

Il y a plusieurs facteurs de risque pour l'apparition des ulcères gastriques :

  • Alimentation : l'alimentation joue un rôle très important dans le développement des ulcères gastriques; la diminution de la taille des particules améliore les indices de consommation mais augmente cependant l'incidence des mortalités dues aux ulcères. Selon l'auteur, en utilisant des formules à base de farines de soja et de maïs et avec les génotypes habituellement utilisés dans la production porcine canadienne, les ulcères commencent à apparaître avec des tailles de particules inférieures à 700-750 microns. Les petites tailles de particules sont associées à une augmentation de la fluidité du contenu stomacal et un meilleur mélange. On peut faire l'hypothèse que cette situation entraîne un plus grand contact de la pepsine et des acides digestifs avec la muqueuse de la pars oesophagea. On a observé que les animaux atteints peuvent arriver à guérir si on leur apporte une ration ad libitum avec des particules de grande taille pendant une à deux semaines.
    On a aussi constaté que le fait d'avoir l'estomac vide est un facteur de risque important pour le développement des ulcères gastriques, la solution étant dans ce cas de s'assure qu'il n'y ait pas d'interruption dans le programme d'alimentation.

  • Maladies intercurrentes : on constate que les porcs ayant des troubles respiratoires ont une plus grande prévalence des ulcères gastriques et que les lésions y sont plus sévères. Ceci peut être dû à une anorexie liée à la maladie ayant pour conséquence une vacuité de l'estomac ou, autre hypothèse, à une libération d'histamine agissant comme un puissant stimulant de la sécrétion d'acides ( on constate que l'injection d'histamine chez le porc provoque des ulcération de la pars oesophagea).

  • Génétique : l'héritabilité des ulcères gastriques est assez élevée (0,52).

  • Infections : les preuves de l'association des ulcères gastriques avec la présence d'organismes spiralés tels qu'Helicobacter sont inconstantes. Il existe plusieurs études ayant montré une incidence élevée des ulcères chez les porcs infectés par Helicobacter par rapport aux porcs non infectés mais on n'a prouvé aucune relation entre les deux.

  • Sécrétion d'acides : dans les cas d'ulcères, une partie de la thérapeutique passe par la réduction de la sécrétion d'acides. Cela peut être obtenu en utilisant des sels alcalins tels que le bicarbonate de sodium (NaHCO3) ou l'hydrogénocarbonate de potassium (KHCO3). Actuellement, il existe aussi sur le marché des inhibiteurs de la H+/K+ ATPase (IPP ou inhibiteurs de la pompe à protons) comme l'oméprazole et le lansoprazole qui ont donné de bons résultats comme le montre le tableau suivant, en soulignant cependant que ces produits doivent être utilisés dans des circonstances très précises compte tenu de leur coût.


    Tableau 1. Effet de la mise à jeun et de l'utilisation de l'oméprazole sur les ulcères de l'estomac et le pH gastrique.

    Alimentation Traitement
    pH gastrique
    Nb d'ulcères / Nb total
    Ad libitum Témoin
    3,3
    1/5
    20 mg oméprazole
    3,9
    0/5
    Mise à jeun 24 heures Témoin
    2,8
    4/5
    20 mg oméprazole
    3,1
    4/5
    40 mg oméprazole
    4,1
    0/5
    Mise à jeun 48 heures Témoin
    3,3
    5/5
    40 mg oméprazole
    4,8
    2/5

    Robert M. Friendship. Gastric Ulcers: an under-recognized cause of mortality and morbidity. Advances in Pork Production. 2003. Vol. 14

En cherchant bien

Utilisation de l'eau dans les exploitations porcines21-Nov-2003 il y a 13 ans 11 mois 30 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici