Identification des points faibles dans le bien-être des porcs pendant la période précédent l'abattage

Pour optimiser le management des porcs avant l'abattage, il faut tenir compte de la période allant de la sortie des premiers porcs de la case (avec le stress généré ...
Lundi 4 Avril 2005 (il y a 12 ans 7 mois 15 jours)

Pour optimiser le management des porcs avant l'abattage, il faut tenir compte de la période allant de la sortie des premiers porcs de la case (avec le stress généré chez les animaux restants par les cris perçant émis) jusqu'à l'abattage proprement dit.

Dans cet article, différents facteurs influant sur le bien-être des animaux et sur la qualité de la viande sont passés en revue.

Génétique, poids vif et état sanitaire


Avec le progrès génétique, le pourcentage de porcs halothane+ a été réduit mais il ne faut pas croire que les porcs sont maintenant "résistants au stress", bien au contraire.
Par ailleurs, le marché a demandé l'élevage de porcs très maigres (>55%) abattus à des poids vifs élevés (toujours plus près des 120 kg) et ces deux facteurs augmentent la température corporelle et diminuent le pH.
Enfin, un porc sain peut mieux supporter des situations stressantes qu'un animal avec des lésions pulmonaires.

Comportement animal et nécessités environnementales

Il faut tenir compte des animaux dont nous disposons et du management que nous appliquons. Il est important que les personnes impliquées reçoivent une formation spécifique en comportement animal; mais le meilleur management ne peut compenser certains défauts techniques (comme un sol glissant ou une ambiance très bruyante).

Préparation pour le transport

L'identification des porcs doit être réalisée quelques jours avant l'abattage et non pendant le chargement. Si cela est possible, il est mieux de ne pas les marquer dans la même salle. Pour faciliter le management et pour réduire le stress, il est aussi recommandé de sortir les porcs du bâtiment quelques jours avant leur chargement pour qu'ils s'habituent à un nouvel environnement. Il est donc ainsi possible de réaliser en même temps le marquage.

Transport

Pour réduire le stress pendant le transport, il faut prendre en compte l'habilité du personnel (chauffeur), les caractéristiques techniques du camion et les conditions de logement (densité, ambiance...).

Management à l'abattoir

A l'abattoir, les points faibles sont les installations de déchargement (quais), l'habilité du personnel de déchargement et la conception des salles de repos. La conception des couloirs qui conduisent à la zone d'étourdissement et la méthode d'étourdissement sont aussi déterminants..

Conclusion

Au cours de ces dernières années, on a identifié plusieurs points faibles par rapport au bien-être animal, au stress et à la qualité de la viande. Pour cette raison, il faudrait prendre des mesures qui, grâce à un management correct avant l'abattage, permettraient d'améliorer la qualité de la viande.

M v Wenzlawowicz. 2004. Proceedings of the 18th IPVS Congress (2):790

En cherchant bien

Effet des maladies sur les performances (1)13-Avr-2005 il y a 12 ans 7 mois 6 jours
Maladies à déclaration obligatoire en 200425-Mar-2005 il y a 12 ans 7 mois 25 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici