Impact économique de la M.A.P.

Depuis sa première description au Canada en 1991, le syndrome de la M.A.P. s'est propagé rapidement dans les principaux pays producteurs de porcs. Impact économique Sel...
Vendredi 29 Décembre 2006 (il y a 10 ans 6 mois 23 jours)

Depuis sa première description au Canada en 1991, le syndrome de la M.A.P. s'est propagé rapidement dans les principaux pays producteurs de porcs.

Impact économique

Selon des données extrapolées de Hollande où la maladie cause une diminution de la disponibilité de porcs à abattre de 4%, le coût économique de la M.A.P. dans les différents pays de l'UE est estimé entre 562 et 900 M €.

Parmi les facteurs sous-jacents provoquant ces pertes économiques se trouvent la moindre disponibilité de porcs à abattre, l'altération des indices de conversion, l'augmentation des coûts de la conduite d'élevage, des frais vétérinaires et des coûts dus aux infections secondaires apparaissant à cause de l'imunodépression associée à la M.A.P..

Au cours de l'année 2001, les coûts estimés de la maladie dans un élevage porcin conventionnel au Royaume-Uni était de 15,22 € par animal (équivalent à une augmentation du coût de production de 0,015 €/kg de viande vendue pour chaque 1% de mortalité supplémentaire).

Implications sur la sécurité alimentaire et la santé publique

Selon les auteurs de l'article, l'impact potentiel de la M.A.P. en termes de sécurité alimentaire et de santé publique vétérinaire en est seulement à son début étant donnée que l'immunosuppression associée à la M.A.P. peut donner lieu à une augmentation de la contamination des carcasses par des pathogènes alimentaires comme Salmonella typhimurium, Campylobacter jejuni ou Yersinia enterocolitica, ayant pour origine l'augmentation potentielle de la prévalence des infections dans les élevages et l'augmentation de l'élimination de ces pathogènes pendant l'abattage.

Un autre facteur à prendre en compte en rapport avec la santé publique est l'augmentation potentielle de l'utilisation d'agents anti-infectieux pour contrôler les maladies associées à la M.A.P. et l'augmentation de possibilité d'apparition de résistances aux antimicrobiens et de résidus de médicaments dans la viande de porc (au Royaume-Uni, où la maladie est apparue entre 1998 et 1999, l'usage d'antimicrobiens en production porcine a augmenté de 83 t/an en 1998 à 109 t/an en 2001, ce qui représente une augmentation de 31% malgré la réduction de 7% du cheptel porcin du pays).

A.W. (Dan) Tucker, M. Donadeu. Porcine multi-systemic wasting syndrome (PMWS): a review. The Pig Journal (Abril 2006).

A.W. (Dan) Tucker, M. Donadeu. Porcine multi-systemic wasting syndrome (PMWS): a review. The Pig Journal (Abril 2006).

En cherchant bien

La lumière la plus adaptée11-Jan-2007 il y a 10 ans 6 mois 11 jours
Méthodes pour diminuer le risque d'entrée des pathogènes15-Déc-2006 il y a 10 ans 7 mois 7 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici