L'effet des OGM sur le marché international (II)

En 2009, une nouvelle génération de variétés de soja apparaîtra aux USA. La première d'entre elles, MON 89788 (connue aussi sous le nom de Roundup Ready...
Mardi 16 Décembre 2008 (il y a 8 ans 11 mois 27 jours)

En 2009, une nouvelle génération de variétés de soja apparaîtra aux USA. La première d'entre elles, MON 89788 (connue aussi sous le nom de Roundup Ready-2-Bohne) attend son autorisation aux USA cette année mais, concernant le marché européen, sa culture sera retardée en 2009. Son autorisation en Europe ne peut pas être attendue avant 2009 et cela entraînerait ainsi un manque de soja en automne 2009.


La Commission Européenne étudie trois scénarios :

1. Le remplacement total des importations des USA par un soja provenant d'autres pays. Les importations des USA s'élèvent à 4millions de tonnes et pourraient être remplacées par de plus grands contingents d'Amérique du Sud, avec peu de répercussion sur le prix.

2.
Si les nouvelles variétés d'OGM sont aussi cultivées en Argentine, la répercussion serait beaucoup plus forte. Jusqu’à 7 millions de tonnes pourraient être achetées au Brésil. Cela entraînerait un déficit d'environ 10 millions de tonnes, dont deux tiers pourraient être remplacés par une plus grande production de colza et de tournesol en Europe et par l'importation de colza, laissant un déficit de 3,3 millions de tonnes. Les experts estiment que le prix de la farine de soja augmenterait de 60 % en Europe. Ce prix provoquerait une chute de la demande de farine de soja en Europe de 6 %. Au niveau mondial, il resterait 10 millions de tonnes de farine de soja qui ferait baisser les prix, faisant encore que le porc et le poulet européens seraient encore moins compétitifs. L'importation extracommunautaire du porc augmenterait de 74 % en 2010. Le prix de la viande de porc augmenterait 10 % en Europe, dans la cyclicité habituelle.

3. Si le Brésil produit aussi du soja OGM non autorisé par l'Europe, les effets peuvent être dramatiques. Cela entraînerait l'impossibilité d'importer du soja des principaux producteurs et la perte de 32 millions de tonnes, avec peu de possibilités de substitution. Avec toutes les mesures compensatrices, il resterait un déficit de 26 millions de tonnes. L'alimentation serait si chère que la production baisserait de 28 % en 2009 et de 35 % en 2010. L'UE deviendrait un grand importateur de viande de porc et la consommation baisserait de 25 %

L'Argentine a déclaré à ce jour qu'elle n'utilisera pas la nouvelle variété jusqu'à ce que l'UE l'autorise. 42 % de ses exportations de soja vont en Europe, et il est très probable que cette position ne change. La situation est quelque peu identique au Brésil, dont les exportations vers l’Europe représentent 51 %.

Par ailleurs, la demande de la Chine peut déstabiliser l'influence de l'Europe sur l'Amérique du Sud. De plus, les plantations illégales d'OGM en Amérique du Sud peuvent "contaminer" les échanges qui vont être refusés. Au Brésil, cela a déjà entraîné d'importants problèmes commerciaux.

C Bickert. What happens if soya imports stop? 2008. agrifuture Spring/08: 8-11

En cherchant bien

Réduire le gaspillage d'aliment (II)26-Déc-2008 il y a 8 ans 11 mois 17 jours
L'effet des OGM sur le marché international (I)24-Nov-2008 il y a 9 ans 19 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici