Les méthodes d'euthanasie des porcs

Pour choisir la méthode de sacrifice, il faut prendre en considération les points suivants : Sécurité des personnes : la méthode ne doit pas exposer les producteurs ou leurs employés à d...
Jeudi 11 Septembre 2003 (il y a 13 ans 11 mois 9 jours)
Pour choisir la méthode de sacrifice, il faut prendre en considération les points suivants :
  • Sécurité des personnes : la méthode ne doit pas exposer les producteurs ou leurs employés à des risques inutiles.
  • Bien-être du porc : la méthode doit réduire au minimum la souffrance de l'animal.
  • Conditions pratiques et techniques : il faut que la méthode soit facile à apprendre et puisse être répétée en obtenant le même résultat.
  • Coût : la méthode doit être économique.
  • Degré de désagrément pour le manipulateur : il faut que cette opération ne soit pas désagréable pour celui qui la réalise.
  • Limites : certaines méthodes seront plus ou moins appropriées en fonction de l'âge de l'animal (voir tableau).
Dans le tableau suivant sont présentées plusieurs méthodes d'euthanasie en fonction de l'âge des animaux:

Porcelets
(> 3 semaines)
Post-sevrage
(> 10 semaines)
Croissance
(<68 kg)
Finition
(>68 kg)
Reproducteurs
Dioxyde de carbone
oui
oui
peu pratique
peu pratique
peu pratique
Pistolet
non
oui
oui
oui
oui
Pistolet à percussion (balle captive)
non
oui
oui
oui
oui
Electrocution
oui
oui
oui
oui
oui
Surdose d'anésthésique
oui
oui
oui
oui
oui
Traumatisme
oui
non
non
non
non


Fonctionnement, avantages et inconvénients de chaque méthode :


Dioxyde de carbone(CO2) : l'animal est initialement anesthésié et il meurt ensuite par arrêt respiratoire. il s'agit d'une méthode sûre pour le personnel et relativement peu onéreuse. L'inconvénient est que les porcs peuvent souffrir de spasmes musculaires transitoires avant la mort, probablement par réponse physiologique au début de l'anesthésie que par stress émotionnel. Les spasmes sont moins intenses chez les porcs négatifs au gène du stress. Le CO2 est plus lourd que l'air et quand on construit un container pour réaliser l'euthanasie des porcs, il faut placer la valve d'extraction (outlet valve) au dessus afin de permettre à l'air de s'échapper .

Pistolet ou pistolet à percussion : son usage chez les animaux adultes peut seulement conduire à leur étourdissement et on recommande donc de leur couper la carotide ou l'artère brachiale quand ils sont étourdis. Les deux méthodes son pratiques mais elles doivent être utilisées par des personnes expérimentées dans la mesure où une attention particulière doit être portée à la sécurité des personnes lors de l'usage d'armes à feu. Les animaux doivent être immobilisés et, si on utilise un pistolet, l'animal doit être à l'extérieur des bâtiments d'élevage et et tenu au sol pour éviter le risque d'un rebond de la balle. Le tireur doit viser la ligne médiane du front , un doigt au dessus des yeux . Le pistolet à percussion doit être appliqué fermement contre le crâne en faisant un ange de 20° vers le haut en direction du cerveau.

A: position temporale B : position frontale (recommandée)


A: position électronarcose B : position fibrilation cadiaque
Electrocution : elle induit la mort par insensibilsation cérébrale suivie d'une fibrilation cardiaque provoquant une anoxie cérébrale. On recommande de procéder en deux temps : on doit d'abord étourdir le porc ( les éléctrodes doivent être mises de chaque côté de la tête pour que le courant passe à travers le cerveau) et dans un second temps le courant doit être redirigé vers le cœur du porc inconscient pour induire la fibrilation cardiaque. Pour des porcs en fin d'engraissement, il faut appliquer un minimum de 1,25 ampères a 300 volts pendant 1 seconde. Le plus gros inconvénient de cette méthode est le risque pour les personnes. Il s'agit d'une méthode peu pratique quand il faut l'appliquer à plusieurs animaux car elle demande beaucoup de temps.

Surdose d'anesthésiques
: les mélanges de barbituriques et de pentobarbithal dépriment le système nerveux central en provoquant une anesthésie profonde qui conduit à un arrêt respiratoire et cardiaque. Les anesthésiques doivent être administrés par un vétérinaire par injection intraveineuse.
Traumatisme :  c'est une méthode économique mais pouvant être désagréable pour la personne qui l'exécute. Il s'agit d'administer un coup brutal avec un instrument contendant sur la tête de l'animal, sur le cerveau. La méthode est efficace pour les porcelets âgés de moins de 3 semaines. Il est essentiel que le coup soit porté avec détermination et rapidité pour assure une euthanasie rapide et "humaine" pour que l'animal ne reste pas seulement étourdi.

http://www.aasv.org/aasv/euthanasia.pdf

Articles liés

En cherchant bien

Prévalence de l'entéropathie proliférative22-Sep-2003 il y a 13 ans 10 mois 29 jours
Abattages de porcs dans l'Union Européenne03-Sep-2003 il y a 13 ans 11 mois 17 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici