Mesures contre les troubles respiratoires

L'incidence et les conséquences des troubles respiratoires ont augmenté au cours de ces dernières années, tant par les changements de mode d'action des agents patho...
Mercredi 29 Mars 2006 (il y a 11 ans 6 mois 25 jours)

L'incidence et les conséquences des troubles respiratoires ont augmenté au cours de ces dernières années, tant par les changements de mode d'action des agents pathogènes que par les nouvelles formes de conduite et de conditions d'ambiance des élevages.

Ces troubles sont la cause la plus importante de pertes économiques en phase d'engraissement.

Les mesures de contrôle devraient essayer d'éviter tous les facteurs prédisposants en prenant en compte les points suivants:

Mesures concernant l'environnement et la conduite d'élevage:
- Maintenir un effectif et une structure de cheptel stable.

- Choisir pour le renouvellement une origine sanitaire la plus proche possible de son élevage et appliquer un programme d'adaptation adéquat.

- Utiliser une seule source sanitaire pour le renouvellement; l'idéal serait que ce soit la même pour les mâles et les femelles.

- En cas de synchronisation des chaleurs, une application correcte de la technique doit nous donner quelques 10 % de mise-bas nocturnes. L'élimination totale des mise-bas nocturnes indique un raccourcissement excessif de la gestation.

- Pratiquer les adoptions toujours après la prise de colosrum maternel et dans les 3 premiers jours post-partum.

- L'adoption doit avoir pour objectif d'être bénéfique pour les petits porcelets. Il ne faut pas être obsédé par l'homogénéité des poids dans les portées. Déplacer 15 % des porcelets serait dans les limites acceptables.

- Essayer de réaliser les adoptions toujours à l'intérieur même de la salle.

- Maintenir une lactation jamais inférieure à 18 jours.

- Les attardés devraient suivre un circuit alternatif et ne devraient pas être mélangés avec les porcelets plus jeunes.

- Eviter les mélanges d'animaux issus de sources sanitaires différentes.

- Appliquer strictement le "tout plein-tout vide".

- Procurer une ambiance correcte adaptée à l'âge du porc: qualité de l'air, vitesse de l'air, température, humidité...

- Ne pas obstruer les entrées

- Eviter les salles très grandes avec des groupes d'animaux très nombreux.

- Satisfaire les besoins minimaux de volume et de ventilation. Par temps froid, il faut toujours assurer une ventilation minimum. Ne pas confondre chauffer et ventiler.

- Fournir la surface minimum nécessaire (0,75m2/porc)

- Ne jamais laisser des animaux retardés dans des batiments où on entre un nouveau cheptel.

Mesures sanitaires pour:
a) Contrôler les agents infectieux pouvant agir de façon primaire:
- Mettre en place un contrôle correct de Micoplasma hyopneumoniae, soit vaccinal, soit médicamenteux.

- Mettre un place un programme de contrôle de la maladie d'Aujeszky.
b) Contrôler les agents secondaires:
- Utiliser des traitements ponctuels pour contrôler ce type d'infection sur les périodes à risque. Cela permet le développement d'une certaine immunité humorale active stimulée par l'infection naturelle tout en préservant les performances.

E. Marco. Procesos respiratorios en los engordes. 2005. Porcpress 40: 34-40

En cherchant bien

Rôle des oligo-éléments dans la reproduction07-Avr-2006 il y a 11 ans 6 mois 17 jours
Saillie des cochettes: poids ou lard dorsal?21-Mar-2006 il y a 11 ans 7 mois 3 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici