Méthodes pour diminuer le risque d'entrée des pathogènes

Transmission par aérosols Implanter les élevages: à un minimum de 3,2 kms d'...
Vendredi 15 Décembre 2006 (il y a 10 ans 8 mois 1 jours)

Transmission par aérosols
  • Implanter les élevages:
    • à un minimum de 3,2 kms d'autres élevages porcins ou de fosses à lisier (ces distances peuvent varier en fonction des pathogènes majeures et prioritaires).
    • loin des routes.
  • Maintenir une HR inférieure à 60% et optimiser les systèmes de ventilation.
  • Vacciner les animaux pour obtenir une bonne immunité contre les pathogènes transmissibles par voie aérienne.
Introduction de nouvelle génétique
  • Limiter le nombre de fournisseurs de génétique.
  • Introduire de la semence plutôt que des verrats.
  • Mettre en œuvre des protocoles d'isolement et d'acclimatation des animaux introduits (ces locaux d'isolement devront être situés à l'extérieur du site principal de l'élevage et le soigneur ne devra entrer dans aucune autre installation sans se doucher et changer de vêtements après avoir fait son travail dans le local de quarantaine).
Personnes
  • Limiter l'entrée des personnes dans l'élevage.
  • Passer par une zone de vestiaires avant d'entrer en contact avec les animaux.
  • Se laver les mains et revêtir des vêtements propres avant le contact avec les animaux.
  • Empêcher l'entrée de personnes infectées par des agents zoonotiques (ex: salmonelle ou grippe) jusqu'à élimination de ces pathogènes.
Véhicules
  • Mettre une clôture pour éviter l'entrée des véhicules.
  • Limiter l'entrée des véhicules à ceux qui sont propres.
  • Mettre en place une zone de lavage des véhicules à l'entrée.
  • Mettre en place une zone de chargement et déchargements des animaux en bordure pour éviter l'entrée des véhicules dans l'élevage.
  • Installer les silos au bord de la clôture pour que la livraison des aliments se fasse sans que le camion ait besoin d'entrer.
  • Organiser le mouvement des véhicules pour qu'il se fasse toujours des endroits au meilleur statut sanitaire vers les moins bons.
Autres vecteurs (matériels, médicaments)
  • Utiliser des articles à usage unique autant que possible.
  • Eliminer ou réduire au minimum le matériel partagé entre les bâtiments.
  • Désinfecter les vecteurs visiblement contaminés (utiliser le désinfectant adéquat en fonction du pathogène cible; après la désinfection, le comptage bactérien devrait être < 1 ufc/cm2.
Autres animaux domestiques et sauvages
  • Limiter la présence de ce type d'animaux dans les élevages.
  • Utiliser la clôture et appliquer des méthodes pour attraper les animaux sauvages.
  • Maintenir propres les bâtiments pour diminuer l'attraction des rongeurs, oiseaux et insectes.
  • Signer un contrat avec des entreprises spécialisées en programme de dératisation et désinfection.
Aliments
  • Utiliser des mesures de contrôle de qualité pour minimiser la contamination des aliments ou d'autres ingrédients par des pathogènes.
Lisiers
  • Ne pas épandre de lisier issu d'autres élevages à moins de 3,2 km de notre élevage.

S. F. Amass. Biosecurity: Stopping the bugs from getting in (part 1 of 2). The Pig Journal. 2005. Vol. 55: 104 -114.

En cherchant bien

Impact économique de la M.A.P.29-Déc-2006 il y a 10 ans 7 mois 18 jours
Alimentation séparée des truies04-Déc-2006 il y a 10 ans 8 mois 12 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici