1 commentaires

Morsures de queue: les facteurs qui favorisent ou réduisent leur apparition

La caudophagie (morsures de queue) est un comportement anormal avec une étiologie très complexe dans laquelle peuvent intervenir beaucoup de facteurs et, à ce jour, il n'a pas été possible de r...
Mercredi 21 Mars 2007 (il y a 10 ans 6 mois 1 jours)

La caudophagie (morsures de queue) est un comportement anormal avec une étiologie très complexe dans laquelle peuvent intervenir beaucoup de facteurs et, à ce jour, il n'a pas été possible de reproduire ce comportement dans des conditions expérimentales.

Différentes hypothèses existent pour essayer d'expliquer le phénomène, l'une n'excluant pas les autres:

 
Comportement redirigé : il s'agit de l'hypothèse la plus acceptée: le porc, avec son besoin inhérent à l'espèce de "fouiller" (comme le sanglier) redirige son comportement, en l'absence de conditions naturelles, vers des stimuli alternatifs comme les queues.
 
Comportement de jeu entre porcelets: les porcelets d'une même portée se mordillent les oreilles et les queues entre eux et on a observé que le fait de les sevrer avant l'âge de 3 semaines augmente ces comportements; la caudophagie peut ainsi être la conséquence de l'interruption prématurée de l'allaitement.

Parmi les facteurs qui influent sur l'apparition de la caudophagie, on trouve:

 
Températures extrêmes (bien qu'elles n'entraînent pas par elles-mêmes l'apparition de morsures)
 
Installations: le risque est 3 fois plus grand quand les animaux sont logés sur du caillebotis intégral par rapport à ceux sur sol plein.
 
Densité: des densités de 110 kg/m3 ou plus augmentent jusqu'à 2,7 fois le risque de caudophagie.
 
Déficiences nutritionnelles: elles peuvent influer sur le besoin du porc d'exprimer son comportement exploratoire.
 
Déficiences en acides aminés: beaucoup de neurotransmetteurs et d'hormones contrôlant le comportement ont besoin de ces acides aminés pour leur synthèse, une carence en ces acides aminés peut entraîner des troubles du comportement.
 
Carence en sel.
 
Présence de certaines maladies comme l'épidermite exsudative.

Alors que certains facteurs semblent réduire son incidence comme:

 
Une bonne ventilation.
 
L'apport de matériaux permettant aux animaux de "fouiller" réduit de 10 à 12 fois la probabilité d'un épisode de caudophagie.

Face à un épisode de caudophagie, un protocole d'action possible serait:

 
Isoler les animaux avec des blessures sanglantes comme ceux ayant un comportement agité
 
Revoir la composition de l'alimentation par rapport au contenu en sel et en acides aminés essentiels
 
Revoir les conditions d'ambiance et de conduite de l'élevage.
 
Fournir des matériaux qui leur permettent de "fouiller"

Chapinal, N. et al. Bienestar del lechón en la fase de cebo. Av. Tecnol. porc. 3 (5): 40-50.

En cherchant bien

Les problèmes urinaires04-Avr-2007 il y a 10 ans 5 mois 18 jours
Utilisation de L-Carnitine chez les truies allaitantes08-Mar-2007 il y a 10 ans 6 mois 14 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

L'EVEILLEUR07-Jul-2013 (il y a 4 ans 2 mois 15 jours)

M. Michel VERGNIER, député de la Creuse, a posé au ministre concerné une question portant sur l'application des directives en matière d'application des normes d'élevage. Quelle a été la réponse du ministre ?

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici