Lire cet article dans:

Qualité de l'air en production porcine (II)

Les particules en suspension sont générées par les aliments, le lisier sec et la desquamation des animaux. Les bio-aérosols sont émis par les animaux eux-mêmes et le lisier.

Vendredi 8 Mars 2013 (il y a 4 ans 9 mois 3 jours)

Les particules en suspension sont générées par les aliments, le lisier sec et la desquamation des animaux. Les bio-aérosols sont émis par les animaux eux-mêmes et le lisier. Ils peuvent être liés aux particules en suspension et ils n'ont pas besoin d'être vivants pour être nuisible à la santé, comme c’est le cas des endotoxines bactériennes.

Odeur

C’est parce que les composés gazeux associés à l’odeur varient considérablement en poids moléculaire et en pouvoir odoriférant qu’on a développé le concept d’ "unité d'odeur" (UO) pour mesurer la puissance odoriférant d'une substance ou d’un mélange de substances. Le tableau suivant montre les valeurs obtenues dans différentes études dans les élevages porcins.

Tableau 1. Emissions d'odeurs/concentrations

Source Emissions d'odeur Concentrations d'odeur Référence
Bâtiment d'engraissement de 1.200 porcs 10.000-12.000 UO/s 650-1.600 UO/m3 Jacobson, Hetchler et Schmidt (2007)
Bâtiment d'engraissement avec ventilateurs, nettoyage quotidien des lisiers à l'eau courante et lagunage des lisiers Moyenne de 23,5 UO/s/ua Media de 519 UO/m3 Heber et al. (2004)
Post-sevrage avec fosse à lisier 51 UO/s/porc- 2,1 UO/s/m2 190 UO/m3 dans l'air extrait et 18 UO/m3 à l'extérieur du bâtiment Lim, Heber et Ni (1999)
Quatre bâtiments d'engraissement de 1.000 porcs Moyenne de 96 UO/s/porc ou 5 UO/m2 Moyenne de 294 UO/m3 (variant de 12 à 1.586) Heber et al. (1998)

Particules en suspension

Les particules d'un diamètre supérieur à 10 microns émises par un engraissement de 1200 animaux ont varié entre 180 et 900 g / j et entre 200 à 650 g/m3 en fonction de la saison (Jacobson, Hetchler et Schmidt. 2007). Les particules totales en suspension dans 8 élevages avec des niveaux de nettoyage variés avaient une valeur moyenne de 3,54 mg/m3 (allant de 2,15 à 5,60) (Duchaine, Grimard et Cormier. 2000). Les concentrations totales en maternité sont significativement plus faibles qu’en engraissement (Cormier et al., 1990).

Bioaérosols

Les concentrations microbiennes dans 8 élevages avec divers niveaux de propreté étaient de : moisissures 883 ufc/m3, bactéries totales et endotoxines 4,25 x105 ufc/m3 et endotoxines 4,9 x 103 unités d’endotoxines/m3 (Duchaine, Grimard et Cormier 2000 .) Les microorganismes isolés dans deux maternités et deux engraissements étaient 1,51 x 105 ufc/m3 et 1,83 x 105 ufc/m3 en maternité et 4,92 x 105 ufc/m3 et 5,44 x 105 ufc/m3 dans les engraissements (Cormier et al, 1990).

Council for Agricultural Science and Technology (CAST). 2011. Air Issues Associated with Animal Agriculture: A North American Perspective. Issue Paper 47. CAST, Ames, Iowa.

En cherchant bien

Evolution de la production porcine 1961-201019-Mar-2013 il y a 4 ans 8 mois 22 jours
Effet du transport sur le stress et la qualité de la viande28-Fév-2013 il y a 4 ans 9 mois 13 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags