Thermorégulation du porcelet

Laie dans son nid, avec ses petis Le porc est un mammifère particulier sous beaucoup d'aspects: c'est l'unique ongulé qui construit des ni...
Mercredi 6 Juin 2007 (il y a 10 ans 3 mois 16 jours)

Laie dans son nid, avec ses petis
Le porc est un mammifère particulier sous beaucoup d'aspects: c'est l'unique ongulé qui construit des nids et a de grandes portées dont les porcelets, malgré le fait d'avoir un comportement développé, ont une faible thermorégulation. Les porcelets manquent de tissu adipeux brun et obtiennent leur chaleur principalement du tremblement.

Le tissu adipeux brun (TAB) est caractéristique des mammifères et permet aux nouveau-nés la production de chaleur non associée aux frissons. La protéine UCP1, située dans la membrane mitochondriale interne des adipocytes bruns, découple la chaîne respiratoire de la phosphorylation oxydative, dissipant ainsi de l'énergie sous forme de chaleur sans production d'ATP. On croit que l'acquisition du TAB et de l'UCP1 a donné aux premiers mammifères un avantage évolutif en leur permettant d'être actifs dans les périodes froides et de survivre au stress du froid de la naissance.

On a pensé que le blocage de l'expression du TAB et de l'UCP1 chez les porcelets s'est produit pendant la domestication étant donnée une forte sélection d'un métabolisme énergétique plus efficace.

La publication partielle du génome porcin a permis maintenant de comparer le locus du gène de UCP1 du porc avec celui de l'homme et on a remarqué une élimination des exons 3 et 5 dans la séquence porcine. Cette élimination a été confirmée chez tous les porcs domestiques (Sus domesticus) analysés, ainsi que sur les sangliers européens (Sus scrofa), le sanglier à barbe (Sus barbatus), le phacochère commun (Phacochoerus africanus) ou le sanglier de rivière (Potamochoerus porcus). Sur le reste des exons, on a détecté 3 mutations supplémentaires.

Ainsi, le degré de substitutions non synonymes était clairement plus important chez les porcs en comparaison des séquences correspondantes chez les hommes, les vaches et les rats, ce qu’on a utilisé pour estimer que l'expression de l'UCP1 chez les porcs a été interrompue il y a 20 millions d'années.

F Berg, U Gustafson, L Andersson. The Uncoupling Protein 1 Gene (UCP1) Is Disrupted in the Pig Lineage: A Genetic Explanation for Poor Thermoregulation in Piglets. 2006. PlOS Genetics. Vol. 2(8).

En cherchant bien

L'industrie porcine en Chine24-Mai-2007 il y a 10 ans 3 mois 29 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici