Forum

1 an de lutte pour du prix

olmerolmer
2

1 24-Fév-2016 14:29 (il y a 6 ans 7 mois 2 jours)

Depuis 1 an des annonces en tout genre, des centaines de millions par ci et par là, des réformes annoncé, des bonnets roses, les politiques nous soutiennent, le consommateur aussi,, on va acheter français bref au final on est toujours a 1, 10euros et tou jour dans la mouise un peu plus chaque semaine, mais bordel il va où tout ce pognon annoncé? Rien ne bouge!

2 24-Fév-2016 17:27 (il y a 6 ans 7 mois 2 jours)

sa va pas te rassuré l'allemage a fait moins 7 centimes aujourdhui

pour se qui est des mesures décidé jusqua ci se n'est que un copié collé des demande de la fnsea de façon a ce que la restructuration des elevages continue pour toujours produire moins chere et engraisser tous les coops parasite de l'agriculture

3 24-Fév-2016 19:35 (il y a 6 ans 7 mois 2 jours)

tant que le malade continuera à croire que la morphine est un médicament....

4 24-Fév-2016 20:22 (il y a 6 ans 7 mois 2 jours)

10 millions de cochons en trop en europe plus tous le stock du stockage privé plus la hausse du poid de carcasse plus la hausse de production au usa faire croire que le prix va augmenté ses prendre les eleveurs pour des cons

en bretagne 400 elevages sont en liquidation soit environ 2 millions de porcs  et ne suffira pas a inverser la tendence

olmerolmer
2

5 24-Fév-2016 21:10 (il y a 6 ans 7 mois 2 jours)

Détruire du laiton personnes n en parle

6 24-Fév-2016 21:53 (il y a 6 ans 7 mois 2 jours)

J'avais dit au ministère en août que l'argent du fac et autre aide au niveau européen serrait de l'argent bien placé si elle servait à faire à faire au niveau européen un plan d'abattage de porcelets et de réduction des truies le ministre n'y était pas opposé mais la FNSEA et coop de France je vous laisse deviner
olmerolmer
2

7 25-Fév-2016 21:23 (il y a 6 ans 7 mois 1 jours)

Le fonds de secours est mal parti !

 

Les promesses n’engagent que ceux qui les attendent. N’en déplaise à André Sergent et à Alain Olivier, nos présidents de Chambre d’agriculture du Finistère et des Côtes d’Armor.Lire ICI la réaction de Xavier Beulin sur le site de La France Agricole

LenoLeno
1

8 25-Fév-2016 22:15 (il y a 6 ans 7 mois 1 jours)

Plan d'abattage mon cul ! Un rève de lUDSEA de l'époque qui faisait vibrer les adhérents aux 3/4 décimés  et qui effectivement trouve de l'écho dans les politiques chez les politiques un peu avachies...

Cette  mesure est illuspoire parce qu'elle nécessite bien trop d'adhésion dans une multiplicité de réalité pour être adopté. (s'il faut développer , merci de le demander)

Bref , c'est con , niais ,  d'imaginer qu'avec moin on fera plus parce que , même si certains le regrettent , le monde est ouvert ! Alors une mesure franco fançaise , voire européenne serait stérile , voir contre productive ! Ceux que je propose ?

Open bar , avec nos règles habituelles , pas plus et pas moins , et que ceux qui savent pas faire  deviennent salariés de ceux qui savent faire... En aucun cas on sera perdant , lutter  contre cela est hypocrite  ! Mais bon , en France , chaqque citoyen considère détenire la science infuse et avoir droit de citer ! Ainsi nous allons souffrir...Mais à la fin tout ira mieux , après avoir multiplié les gachis !

Good night and good luck !

9 26-Fév-2016 20:28 (il y a 6 ans 7 mois)

Pays leonard ... trop loin ! (ya qu'a faucon ...) le LT a vecu, les directeurs ont survécu

Udsea 29 ... trop vieux ! (quemere ...) les rouges sont verts, l'afrique du sud est en voir de dvpt

Danol SDRP ... (jean do...merci bouba) Vitfoss est ressuscité, Calci s'allie à Florette pour vendre de la semence de maïs

GMS reptiliens ... (Socopa+G Roue) = on a des mecs eleveurs a la base (du nord 29 comme toi) qui donnent des outils (Gad- Chateauneuf) c'est eux qui ont le pognon, et vous les bonnets ROSES

Leno tu es au royaume de l'artichaut indépendant avec tes 1kE de coches ! Super : comment tu t'en tires ? Ce we je suis au cul des truies comme toi pour réfléchir et je me cache pas derrière le pseudo du LEONARD

Parce que tu tires sur tt le monde : Pivot et cooper land ? mais je t'ai répondu par mail suite à ta demande de volume mais RAS ... et pourtant on peut proposer des choses en dehors de tausser du laitons et sucer de l'omega 3 ?

OK on attend que tt le monde tombe et on regarde à dreuz ...

Je reprends les termes du drôle à Plerin  : c'est pas quand on a fait caca dans son slip qu'on se demande où est le papier ... et celui qui a allumé guillaume il a tout mon respect parce que lui c'est une enflure et les gars Prestor ils ont rien dans le ciboulot ...

Je ne suis pas content. Je ne supporte pas les fautes de Pascal mais il a le mérite d'exister sans se cacher. Il faut une cotation en centimes, je suis pour un marche de pièces Europe, une cotation des mâles entiers, une participation de la GMS qui permet d'abonder dans une caisse de régulation, un âge maxi en représentation professionnel, ...

bon open bar, j'ai demande à mon meilleur pote d'être parrain de ma fille et il a accepté ! A +

 

 

 

breizhpigbreizhpig
2

10 27-Fév-2016 12:10 (il y a 6 ans 6 mois 30 jours)

pourquoi une cotation male entier??

bayale

olmerolmer
2

11 27-Fév-2016 13:26 (il y a 6 ans 6 mois 30 jours)

Il faudrai aussi une cotation porc sans antibiotique, et une cotation porc marché intérieur

12 27-Fév-2016 17:53 (il y a 6 ans 6 mois 30 jours)

Je m'explique : le dvpt du male entier a permis à la cooperl de conforter ses volumes via une charte de production (d'autres diront "ficeler" les éleveurs) où elle maîtrise les volumes en amont (intrants) et pour les débouchés. Le hic, c'est quand on fait du commerce avec des abattoirs on se rend compte que personne ne veut du male entier (jai essaye de dégager des lots chez des éléveurs qui reprennaient la castration et personne n'en a voulu : 3 abattoirs, même en immunocastration). idem en discutant avec un salaisonnier qui a fait des essais et a vu le résultat catastrophique si une carcasse passe au travers ...

Ils font du male entier qui apporte des avantages en production (IC, MO) au même poids que nos cochons standars et payé sur les mêmes bases que nous alors que pour limiter  les risques il faudrait les abattre + légers comme ça se fait ailleurs en europe : pour moi ils gagnent des 2 côtés et comme ils peuvent avoir du mal à écouler leur marchandise c'est eux qui particpent les premiers à la baisse du prix en bradant !!! La je parle pour la cooperl car pour l'éleveur j'ai fait mes calculs et les 5 € qu'ils donnent ils les reprennent en prix d'aliment ...

Si pour des cahiers des charges "qualitatifs" (sans antibio, sans ogm, lin ...) les éleveurs peuvent légitiment demander une + value commerciale, j'estime que pour les males entiers il faudrait une - value ! car pour moi ils pénalisent l'ensemble de la filière et ça n'apport aucune amélioration qualtitative : leur argument étaient seulement l'obligation à terme d'arrêter la castration à partir de 2018 ... on en reparlera mais j'en doute fort. Mais entre temps tout le monde est sortie de la messe rassuré.

Et quand je me souviens des propos de Drillet à Plérin et de son arrogance malgré une foule hostile, je me dis que ça va être compliqué de discuter avec des ayatollahs de ce genre ! Le Tsar Commault a encore une longue vie devant lui.

SRMSRM

13 29-Fév-2016 7:30 (il y a 6 ans 6 mois 28 jours)

il etait claire que dans cette affaire la cooperl ne prennait aucun risque.

au cas ou la stratégie était gagnante la cooperl y gagnait, au cas ou la stratégie etait perdante c'était la rpofesssion qui était perdante dans ce cas le prix allait se tendre et c'était plus facile pour eux de ficeler les éleveurs.

on aurait pu écrire le scenario il y a un ans mais a ce moment la personne n'y aurait cru

en attendant les éleveurs souffre mais la cooperl prend des parts de marché "chez les éleveurs" tous les jours, devient le chef chez beaucoup d 'entre eux mais en face personne reagit a croire que les autres coops s'en foutent et soutiennent!!!!

vive la production porcine  et la solidarité dans la filière

on va crever,devant l'irresponsablité de notre mafia (guillaume, philippe....)

 ps: en ce moment ils n'ont pas le de s'occuper des éleveurs salon le jour boite a part... la nuit)

 

srm

olmerolmer
2

14 29-Fév-2016 12:35 (il y a 6 ans 6 mois 28 jours)

Le temps est venu de penser au volet judiciaire face à l’hécatombe paysanne. De lever la honte qui nous fait assister en spectateurs impuissants au désespoir de nos concitoyens qui méritent notre aide et non le mépris d’une institution qui les menace de mort. Les veuves de paysans suicidés ne pourraient-elles pas se rassembler comme les veuves de la Place de Mai à Buenos Aires qui ont traîné les politiques devant les tribunaux ?

olmerolmer
2

15 02-Mar-2016 21:43 (il y a 6 ans 6 mois 24 jours)

Des surcapacités de production et une consommation en baisse attisent la concurrence et tirent les prix vers le bas.

 

Les négociations commerciales sur le porc, sans doute la production la plus gravement en crise, s'achèvent sur une nouvelle baisse des tarifs consentis par la distribution aux entreprises, Cette baisse serait de 2 à 3 % en moyenne, selon le syndicat national des industriels de la viande (SNIV). A qui va-t-elle profiter ? A quoi va-t-elle servir ? La tentation est grande de répondre à personne et à rien dans un contexte où la priorité est de régler la question des excédents sur le Vieux Continent.Sans cela, la concurrence en Europe restera sanglante. Les entreprises joueront les prix à la baisse pour se débarrasser de leur marchandise. Elles feront pression sur les prix des producteurs. Et la distribution jouera sur du velours.

 

Le secteur pénalisé par la fermeture du marché russe

 

L'Europe regorge aujourd'hui de marchandises. Il y a 10 millions de porcs en trop. Soit l'équivalent de la production annuelle des deux plus gros groupes français, Bigard et Cooperl, qui abattent une petite moitié des porcs dans l'Hexagone. L'Allemagne et l'Espagne, respectivement numéros un et deux en Europe, ont continué d'augmenter leur cheptel en 2015 dans un contexte de crise aggravé par un recul de 3 à 4 % de la consommation. Le Danemark et les Pays-Bas également, tous cherchant à rentabiliser des outils industriels dans lesquels ils ont beaucoup investi avec l'aide de fonds européens et nationaux. Au troisième rang, la France, bloquée par des contraintes environnementales, n'a pas contribué à la surproduction. Mais elle n'a pas non plus investi. Elle a tout juste maintenu sa production après l'avoir réduite pendant sept années consécutives. La taille des élevages est très différente, avec une moyenne de 200 truies, là où il y en a 2.000 en Espagne. Résultat, un différentiel de coûts de production de 15 % au détriment des élevages français.Le secteur reste aujourd'hui très fortement pénalisé par la fermeture du marché russe, qui a laissé 400.000 porcs sans débouché. D'autres marchés et d'autres courants à l'exportation se sont mis en place sans toutefois se substituer à la Russie, en termes de valeur, chaque pays ayant ses préférences. Les gras achetés par les Russes pour 1 euro le kilo ont bien trouvé preneurs auprès des industriels du « pet food » mais à... 30 centimes. La Chine est en passe de devenir un client intéressant, mais pour...les oreilles et les pattes. L'empire du Milieu absorbe un tiers des 3 millions de tonnes de porc vendues en dehors des frontières européennes. En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/journal20160302/lec2_industrie_et_services/021734825718-le-marche-du-porc-condamne-aux-baisses-des-prix-1203988.php?AlwlXEQVcgDsmmHF.99#

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum