acidification

 Christophe

1 17-Mai-2004 11:58 (il y a 13 ans 2 mois 4 jours)

On m'affirme qu'il n'y a aucun interêt d'acidifier l'eau de boisson ou des MAS avec des mélanges de differents acides (propionique.formique.lactique....)mais qu'il est préférable d'utiliser des produits à base de peroxyde car le dégagement d'oxygene serair plus bénéfique que de vouloir baisser le pH de l'eau.
 Arnaud

2 17-Mai-2004 16:02 (il y a 13 ans 2 mois 4 jours)

A mon avis, ceux sont deux problématiques différentes. L'utilisation des péroxydes dans l'eau a pour but de la désinfecter quand le chlore ne peut correctement répondre à cet objectif (dureté, fer, ph, Mn...). Par contre, l'utilisation d'acides organiques a un intérêt zootechnique (réduction de la pathologie digestive) et une efficacité qui va au delà de l'effet réduction de pH (effet bactéricide de l'acide lactique en particulier) qui les rend une alternative majeure aux facteurs de croissance antibiotique.
 HC

3 17-Mai-2004 22:00 (il y a 13 ans 2 mois 4 jours)

En matière d'acidification, faut il acidifier l'aliment ou l'eau (dans le cas d'alimentation en sec)? Quelles acides faut il utiliser? Quelles sont les retours MESURABLES? Aussi, avec une eau de boisson dure et élever en pH, qu'elle stratègie adopter?
 Arnaud

4 18-Mai-2004 14:45 (il y a 13 ans 2 mois 3 jours)

Compte tenu de l'effet tampon des protéines, je privilégie l'acidification de l'eau avec des mélanges d'acides organiques (lactique-formique et propionique). Les retours mesurables sont cliniques (réduction de la diarrhée bien sur) et surtout (pour les éléments chiffrés) zootechniques (IC, GMQ, age à l'abattage). En ce qui concerne les eaux dures, il faut augmenter la dose ce qui n'aura normalement pas de conséquences sur la baisse de pH (à vérifier selon les produits utilisés) mais qui assurera une quantité suffisante de molécules d'acide lactique pour l'effet bactéricide.
 Pierre

5 21-Jun-2004 13:15 (il y a 13 ans 1 mois)

j'ai un pH de l'eau à 5. le pH de ma soupe est de 4.4 (maïs humide) aussi bien en soupière qu'au nez des cochons. A de tels pH, une acidification de la soupe se justifie t elle encore pour limiter les problèmes de diarrhées en début d'engraissement? D'autres pistes ont déjà été explorées pour limiter les diarrhées avec quelques progrès mais il y a toujours des diarrhées : - diversification des sources de protéines (T soja et T tournesol) - limitation à 16.5% de protéines analysables
 Arnaud

6 22-Jun-2004 9:14 (il y a 13 ans 29 jours)

En fonction de ce qui est observé en élevage, je dirais potentiellement oui car même avec du maïs humide, on peut avoir des variations de pH dans le temps ce qui n'est pas un élément favorable.
 Françoise David

7 22-Jun-2004 14:31 (il y a 13 ans 29 jours)

L'intérêt des acides organiques réside non seulement dans l'abaissement du pH (ce qui effectivement dans votre cas ne semble pas la priorité) mais aussi dans l'action anti-bactérienne directe des molécules d'acides, action qui est différente d'un acide à l'autre. Cela mérite donc d'être essayé à condition de choisir le bon "cocktail"! D'autres pistes à suivre par rapport à vos diarrhées: hygiène du circuit soupe, ambiance à l'entrée des animaux, poids des porcs au moment du passage en soupe, progressivité entre l'aliment de PS et la formule d'engraissement, et bien sûr des causes microbiennes etc.. Le problème disparaît-il au cours de la phase d'engraissement? Y a t-il une supplémentation à l'entrée en engraissement?
 christophe dub

8 05-Nov-2004 23:21 (il y a 12 ans 8 mois 16 jours)

la meilleur maniere est encore de mettre du vignaigre dans l eau

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici