Forum

angers le 23 mai

 pascal aubry

1 17-Mai-2011 20:59 (il y a 11 ans 6 mois 15 jours)

Bonjour



Le lundi 23 MAI à 11h30 à ANGERS (49) a lieu une manifestation d’agriculteurs en colère, à l’initiative de l’APLI mais ouverte à tout le monde sans restriction aucune, en espérant que le réveil va enfin sonner pour certains.

Cette manif concerne toutes les productions et doit faire retentir dans toute l’ Europe, une fois encore le cri de désespoir des producteurs et le ras le bol général dans les campagnes.

Une majorité semble résignée ,abattue, l’issue leur parait inévitable.



MAIS BIEN AU CONTRAIRE TOUT RESTE POSSIBLE ET LE DERNIER RECUL DE L EXAMEN DU PAQUET LAIT ET DU VOTE AU PARLEMENT EUROPEEN EN EST UNE FOIS ENCORE LA PREUVE , NOTRE COMBAT EST LEGITIME ET AVEC NOTRE PROJET NOUS AVONS REUSSI A CONVAINCRE PLUSIEURS RESPONSABLES POLITIQUES ET ADMINISTRATIFS QUI NOUS SOUTIENNENT AUJOURD HUI, MEME SI RIEN N’EST DEFINITIVEMENT GAGNE

Dans les semaines qui viennent plus que jamais des décisions vitales pour notre avenir, toutes productions confondues vont être prises. NOUS DEVONS ABSOLUMENT CONTINUER LA PRESSION ET MONTRER NOTRE DETERMINATION.



Grâce à cette manifestation nationale Nous dénoncerons :



L’ INACTION TOTALE du COPA COGECA pour la défense des producteurs



LA GRANDE BRADERIE des PRODUCTEURS EUROPEENS SUR LE MARCHE MONDIAL par les responsables de la commission du commerce extérieur de l Europe



LA CONTRACTUALISATION ET LES GROSSES COOPERATIVES RECONNUES OP.



LA MISE EN POINT DE MIRE DE LA SECHERESSE Bien sur que la sécheresse est une catastrophe pour nous tous MAIS SI NOS PRODUITS ETAIENT PAYES A LEURS JUSTES PRIX DEPUIS 10 ANS NOUS AURIONS LA TRESORERIE NECESSAIRE POUR PASSER LE CAP



L’ ABUS DES CONTRATS QUI FLEURISSENT DE TOUTES PARTS DANS LE SEUL BUT D’ INTEGRATION.





MOBILISATION GENERALE DE TOUTES ET TOUS POUR LE 23 MAI A ANGERS



Faites le nécessaire pour venir avec un maximum de monde , faites passer l info dans tous les medias de vos départements le plus vite possible , envoyez des mails ,sms et n’ hésitez pas à appeler ou à vous déplacer pour inviter vos collègues

Une poignée d’entre nous se bat depuis des mois dans toute l Europe pour notre avenir. Nous nous devons de les soutenir, mais aussi d envoyer un signal fort à tous les élus, les responsables politiques et professionnels.



NOUS COMPTONS SUR VOUS . CORDIALEMENT



Paul de MONTVALON Pascal MASSOL

Président de l OFFICE DU LAIT NATIONAL Président de l APLI NATIONALE




 maryline chesnel

2 20-Mai-2011 11:01 (il y a 11 ans 6 mois 12 jours)

N'oubliez pas le rendez vous de la grande manifestation a ANGERS lundi 23 mai , toutes filieres confondues , L'allemagne a encore baissé son kg de porc cette semaine , c'est pour nous la semaine prochaine , il faut faire pression sur les politiques pour faire changer le système , nous sommes en EUROPE .
MAIS AU FAIT OU EST DONC PASSE LE VPF?
 maryline chesnel

3 22-Mai-2011 22:55 (il y a 11 ans 6 mois 10 jours)

Trop de porcs en Allemagne, qui ne parvient pas à digérer son augmentation de production, et trop de viandes en Europe, qui manque de débouchés face au dumping allemand: le marché est décontenancé dans une ambiance de désappointement où producteurs et abatteurs se retrouvent désemparés face à des résultats particulièrement décevants. Contrairement aux prévisions attendues pour mai, totale déconvenue, tous les indicateurs européens sont à la baisse. En dépit de disponibilité modérée en élevage, le marché français est momentanément dans l'impasse, incapable de résister à la concurrence étrangère. De plus, la forte pression sur les prix imposés par le secteur de la salaisonnerie sur le marché intérieur des viandes compromet sévèrement l'orientation de la semaine à venir.

Nouveaux tassements

Face à une telle morosité ambiante du commerce, les prochaines fixations de cours ne pourront échapper à de nouveaux tassements. En revanche, par la suite, avec l'approche du début juin et les deux grands week-ends de l'Ascension et de la Pentecôte, si les conditions climatiques sont favorables à une meilleure consommation, le contexte commercial pourrait alors d'autant mieux se ressaisir que d'ici-là par l'accroissement de ses ventes extérieures, le marché allemand aura retrouvé une fluidité d'écoulement pour sa production.

Recul de 4,8 centimes

Baisse de 1,3 puis de 3,5 centimes. La cotation redescend à 1,357 euro, base 56 TMP. En dépit de quelques jours chômés, l'activité du secteur de l'abattage se maintient autour de 378.000 porcs, pour un poids moyen de carcasses à 91,800kg (- 100 grammes), signe d'une offre modérée mais suffisante pour couvrir les besoins limités d'une demande amoindrie par les très mauvais résultats du commerce des viandes et d'une consommation encore peu affirmée, en particulier sur les produits élaborés de saison. Forte baisse sur les pièces nobles de découpe, recul de l'ordre de 8 centimes sur le jambon et de 5 centimes sur l'épaule et la longe. Tarifs sensiblement reconduits sur les autres morceaux. Faute de suffisamment de ventes en produit de charcuterie, les activités de la salaisonnerie sont limitées, d'où des achats moindres. Les découpeurs peinent à écouler leurs marchandises, y compris vers l'Italie, où, malgré un différentiel de prix de 15 à 20 centimes sur le jambon, la marchandise étrangère est encore moins chère.

Nouvelle baisse allemande de 4 centimes

Après avoir chuté de 8 centimes la semaine passée, le cours allemand baisse à nouveau de 4 centimes, a priori la dernière. Dans un marché très encombré et une demande intérieure moindre, cette recherche de compétitivité devrait élargir les débouchés sur tous les pays de l'Est, et en particulier vers la Russie, au moment des sorties du stockage privé. Dès lundi, cette baisse sera suivie par les Pays-Bas, la Belgique et l'Autriche. La cotation espagnole fléchit de 2 centimes, la danoise s'est maintenue. Baisse de 5 centimes sur le marché des viandes anglais. En cette fin de semaine, la cotation espagnole est 9 centimes au-dessus de la française qui devance l'allemande de 10 centimes et l'acompte danois de 12 centimes. Très peu de ventes de viandes françaises dans les pays de l'Union, tous les pays de l'Est, l'Italie et la Grèce s'approvisionnent dans les pays du nord où la marchandise est moins chère.

Jean-Noël Guégan

 sity sity

4 23-Mai-2011 22:24 (il y a 11 ans 6 mois 9 jours)

He ho,Maryline Chesnel,a tu lus le sujet"vente au mpb"du 21 mai à 13h25???!!!
 maryline chesnel

5 24-Mai-2011 17:44 (il y a 11 ans 6 mois 8 jours)

Excuse moi Sity , vu , j'avais pas vu , je pense que nous avons la meme analyse , la production porcine va se trouver dans une impasse sans précédent et vu les conditions climatiques exceptionnelles , elle est et va etre dans une descente vertigineuse à la fois pour nous producteurs et l'aval , à force de tirer sur la corde , elle peut écourter mais bon , je pense que cela fait qqles années que l'on essaie de leur faire comprendre. Ce n'est pas les qqles unités de méthanisations que le problème de fond sera résolu.

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum