Forum

appel a mobilisation pour vendredi

 francois constans

1 15-Déc-2009 12:22 (il y a 12 ans 9 mois 9 jours)

bonjour
sur midi pyrennes et les autres regions limitrophes nous bloquons a partir de vendredi des grand magasins .
en effet nous demandons a nos prefets de regions des tables rondes regionnales pour que tous les acteurs de la filiere s engagent a remunerer le porc au cout de production .
la grande distribution est visee mais pas seulement nous allons sur janvier bloquer tous les industriels qui vendrons des porcs en dessous du cout de production .
en eeft n mid py 40/ des porcs sont importes par les abatteurs et le cadran fixe le prix au plus bas ...
ces porcs sont commercialises a perte pour les eleveurs on a donc decides d agir !!!
c est pas le top mais faut bien demarrer qque part .
en esperant que notre ignisative face des emules et ceci chez tous les syndicats .
a vendredi
 francois constans

2 15-Déc-2009 12:25 (il y a 12 ans 9 mois 9 jours)

desole pour les fautes de frappe
 pas content

3 15-Déc-2009 20:41 (il y a 12 ans 9 mois 9 jours)

De la part des Marnais, un grand merci d'emboiter le pas et de vouloir faire bouger les choses , et surtout ne plus se satisfaire des explications fumeuses .Les éleveurs en ont marre.
 pas content

4 15-Déc-2009 21:05 (il y a 12 ans 9 mois 9 jours)

Au fait, nous on remet cela, c'est pour samedi
 julie

5 16-Déc-2009 16:30 (il y a 12 ans 9 mois 8 jours)

enfin!!!! il serait temps de faire bouger les choses car vraiment on se fou de notre gueule et on nous prend pour des cons. on travaillent des heures et des heures et sans pouvoir recuperer un salaire . qui accepterais cela ?on est tous au bord de la faillitte .donc faut agir tres vite . je suis d'acord avec toi samedi et pourquoi pasbloquer pour les fetes . les routiers eux ont eu ce qui voulaient n'es ce pas . mais nous les eleveurs de porcs on nous badinent . il faudrait faire que des credit donc un rale bol marre marre marre et si tous bien entendu on faisaient des depots de bilans ?
 Béarnais

6 16-Déc-2009 20:40 (il y a 12 ans 9 mois 8 jours)

Pour les marnais,

Je suis éleveur depuis plus de 20 ans et des manifestations dans les grandes surfaces, j'en ai faites souvent.
Et pour quels résultats ?
Aucun !
La crise de 1988
La crise de 1993
La crise de 1998
La crise de 2003
A chaque crise on est allé manifester dans les GMS, alors vous pouvez y aller dans les GMS mais ça ne changera rien au problème. Les GMS, elles n'en ont rien à faire des éleveurs.
C'est sûr que les grandes surfaces n'aiment pas voir les éleveurs débouler dans leurs magasins, surtout au moment des fêtes, mais vous allez rester au plus deux heures dans le magasin, vous allez bien vous défouler et puis, qu'est-ce que vous allez faire ?
Vous aller rentrer chez vous !
Et le prix du porc restera bas tant qu'il y aura trop de porcs sur le marché.
Le prix du porc départ ferme et le prix de la viande en GMS, n'ont pas de liens.
Les éleveurs ne vendent pas leurs porcs aux GMS, ils vendent leurs porcs aux ABATTOIRS.
Réfléchissez un peu, si les GMS, peuvent faire des promos à 2.50 € du Kg, (vous allez voir ça en janvier), c'est que les abattoirs ont accepté de leur vendre encore moins cher.
De plus, si vous embêtez les GMS, cela sera très facile pour elles de réduire la longueur de leurs linéaires et alors adieu la consommation et donc la hausse du prix.
Donc allez plutôt voir les abattoirs dont plusieurs sont coopératifs et donc gérés par des agriculteurs quelquefois même membre du syndicat qui vous envoie dans les GMS.
Le fond du problème, c'est le manque de compétitivité des abattoirs. Si nos abattoirs étaient aussi compétitifs que les allemands, le prix du porc se ferait à Plérin et non en Allemagne et la production française n'aurait pas stagner depuis plus de 15 ans.
 francois constans

7 17-Déc-2009 7:53 (il y a 12 ans 9 mois 7 jours)

voici joint le deroule de nos actions conjointes avec la coreze et le limousin .
pour bearnais c est pas une manif de plus c est reprendre la main ou crever en subissant .




PLAN D'ACTION

POUR LA MORALISATION DU PRIX PORC




1 -Définition des prix minimum des piéces à la vente:

-constitution de groupes d'éleveurs par région

-élaboration d'un prix minimum de vente, en tenant compte des spécificités régionales et en s'appuyant sur les références des chambres d'agriculture, toujours sous le controle des éleveurs.

-droit de regard obligatoire sur toutes les étapes de la transformation.



2 – Actions brutales et déterminées , à l'encontre de tous les acteurs de la filiére qui se rendent complices de démarches commerciales entrainant une décapitalisation chez le paysan:

-blocage de toutes les G M S proposant des prix indécents pour les éleveurs.

-blocage de tous les outils économiques et organistions économiques qui se rendraient complices de la dégradation des prix minimum (réponse commerciale à des enchères au plus bas)

-création d'un réseau d'éleveurs chargé de surveiller les pratiques commerciales de tous les distributeurs et organistions économiques avec remontées d'informations sur une boite mail.

-mise en place de la préférence régionale en terme d'approvisionnement pour tous les outils régionaux qui bénéficient et utilisent la terminologie régionale sans utiliser le moindre pourcentage de produit local.Ces entreprises bénéficieront d'un droit de regard sur leurs prix et leurs approvisionnements.

-sanctions lourdes pour tout acteur de la filiére qui chercherait à contourner ce nouveau concept commercial.




3-Mise en place de tables rondes avec l'ensemble des acteurs de la filière sous l'autorité des préfets de départements ou de régions pour:


-mettre en place un nouveau schéma d'interprofession qui répondra aux nouvelles exigences définies par les producteurs.

-organiser le débat en toute sécurité, dans un climat social dangereux.

-constituer un maillage entre régions en toute cohérence.

-faire remonter les données de ce nouveau concept au plus hautes instances de l'état.

4-Propostion de schémas commerciaux basés:


-sur la mise en place de démarches collectives ayant un dimensionnement départemental ou régional .

-une forme de commerce équitable.

-sur le maintien d'une agriculture forte.

-sur la préservation des savoirs faire régionaux qui garantissent à la fois une qualité pour le consommateur et un vivier d'emplois au combien important pour l'aménagement territorial de nos zones à faible densité.

-une économie basée sur le respect de l'environnement et le développement durable au travers de la limitation des rejets de CO2 grace à la gestion des flux.


5-Conclusion

Dans un contexte de crise sans précédent , des éleveurs en grande détresse ont réuni tous les moyens qui leur restent pour échaffauder avec beaucoup d'espoir un nouveau concept de filière.

Dans ce schéma une redistribution des cartes et des missions devient nécessaire. A la hauteur de l'immense espoir suscité par ce schéma , un échec serait catastrophique et suicidaire pour l'ensemble des acteurs de nos filières .
 Béarnais

8 17-Déc-2009 10:15 (il y a 12 ans 9 mois 7 jours)

Ne lisez pas mes propos au premier degré car la détresse des éleveurs est bien réelle.

Car je ne peux m'empêcher de répondre:

Ah qu'il est beau le plan d'action ! (sur le papier)
Mais le prix du porc français se définit à Plérin Côtes d'Armor.
Croire que la Corrèze et le Limousin vont fixer le prix du porc en France, c'est se bercer d'illusions.

J'ajouterai donc pour les éleveurs de la zone Ouest:
Obligation de VENDRE en marché à Plérin au moins 50% de leur production.

C'est sûrement utopique, mais pas plus que:

"-blocage de tous les outils économiques et organisations économiques qui se rendraient complices de la dégradation des prix minimum (réponse commerciale à des enchères au plus bas)"
 francois constans

9 17-Déc-2009 11:16 (il y a 12 ans 9 mois 7 jours)

bearnais ce n est qu un debut mais sache que la dgccrf a ouvert une enquete sur le cadran !!!
c est maintenant qu ilfaut agir chez nous avec nos moyens chez les bretons avec les leurs .
 sity

10 17-Déc-2009 12:57 (il y a 12 ans 9 mois 7 jours)

Les GMS ne sont pas les seules responsables du cours de nos cochons, c'est tout simplement nos structures,groupements et l'industrie qui va avec, à force de ce servir sur notre dos et de baisser leur froc devant la GMS et de sponsoriser tout et n'apporte quoi.
Le réveil va etre très dure et comme le dit Léon, cela nous arrive au," galop "...
 lili

11 18-Déc-2009 11:48 (il y a 12 ans 9 mois 6 jours)

je suis d'accord avec vous les gms n'ont rien a foutre de nous et nous avons besoin des consommateurs . le débat n'est pas la.il est chez nous: producteur de porc nous avons perdu l'acte de vendre notre production il n'y a plus de rapport de force nous sommes la variante d'ajustement par contre l'aval est très riche c'est normal ils ont la production au bas prix c'est de notre faute . il est temps de rectifier le tir .
 el

12 18-Déc-2009 19:44 (il y a 12 ans 9 mois 6 jours)

rdv a paris la semaine prochaine : c est la rue qui commande
 eleveurbreton

13 23-Déc-2009 19:00 (il y a 12 ans 9 mois 1 jours)

à F Constant: je salut l'envie et le projet toute initiative est bonne à prendre... mais pour ta plainte sur le marché de plérin, il n'y aura pas de suite. le marché ne commence jamais sans un représentant de l'état qui enregistre toute les transactions... enfin sur 102 marchés depuis 1 an seul 50 ont fini sans engeulades...alors les plaintes pour entente illicite me font un peu rire.Le boulot de vendeurs au marché n'est pas de tout repos je le vois toute l'année, risquer 3000 ou 4000 invendus (qui resterons dans leur porcheries jusqu'au marché suivant)pour gratter 3 ou 4 milièmes de hausse...tu peux dire que ça ne fonctionnent pas bien mais qui y a des ententes...merci
 iti

14 23-Déc-2009 20:21 (il y a 12 ans 9 mois 1 jours)

a éleveur breton:
que tu soit breton sans doute,mais éleveur je ne crois pas.l'entente a l'achat va etre constatée ou pas,mais ce qui est sur c'est que ça va etre tiré au clair par les services compétents et je ne crois pas que tu en fasse partie.
 kochon

15 24-Déc-2009 13:04 (il y a 12 ans 9 mois)

Si le problèmes n'est pas dans les GMS et que se sont surtout les importations de cochons pour remplir les abattoirs surdimensionnés par rapport à notre production Y A QU'A BLOQUER LES ENTREES DE CAMION D'ANIMAUX ESPAGNOLS OU AUTRES ORIGINES.
Pourquoi importer des animaux alors qu'il en manque chez nous?
Moins de rentrer de vifs = moins de kilos à la sortie des abattoirs = augmentation du prix de vente = plus de crise et la production repart

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum