Forum

cotation allemande

 phil

1 08-Jan-2010 18:19 (il y a 12 ans 8 mois 24 jours)

voici un site qui donne les différentes cotations allemandes

http://www.agrarmarkt-nrw.de/schweinemarkt.shtm
 sity

2 27-Fév-2010 15:16 (il y a 12 ans 7 mois 5 jours)

Marché du porc. L'Allemagne jette le discrédit
27 février 2010 - Réagir à cet article
.


.
Loin d'être unitaires, les marchés européens ne parviennent pas à se synchroniser. Scénario imprévu pour cette fin février: la forte chute des cours du marché allemand jette un froid sur le commerce de cette fin de semaine et remet en cause les perspectives d'orientations des prochains jours. Après le réajustement de cette semaine, il était de bon ton d'envisager une éventuelle stabilité du marché intérieur, voire une phase d'attentisme, le temps que les autres pays excédentaires du Nord-Européen ne reprennent des positions plus leaders.

Recul de 4 centimes

Or, c'est l'inverse qui se produit, aujourd'hui le marché français n'est plus compétitif à l'export et, de plus, l'attractivité des prix de la concurrence étrangère sollicite davantage l'industrie de la salaisonnerie, tout en alourdissant les aptitudes de valorisation des pièces de fabrication. Le commerce des viandes est terne et manque de confiance, il ne parvient pas à s'imposer, au contraire, il subit les aléas du marché. En plein désarroi, le secteur de la découpe limite ses activités, les résultats sont mauvais. Faiblesse de 1,6 puis baisse de 2,4 centimes, la cotation redescend à 1,113 €, base 56 TMP. L'activité du secteur de l'abattage a fléchi de près de 10.000 porcs (quelques abattoirs ont chômé une journée). Il ne devrait guère dépasser les 377.000 porcs abattus, pour un poids moyen de carcasse stable à 92,200kg. Pour l'instant, le rapport offre-demande est équilibré, aucun stock sur pied en élevage. La consommation de viande fraîche est peu élevée et ne devrait guère s'améliorer sur le mois de mars. Pas de reprise significative attendue avant le début avril. Néanmoins, la tarification de la longe a été maintenue.

Baisse allemande de 6 centimes

En revanche, moins de complaisance de la part des fabricants de jambon qui ont fait pression sur le prix. Baisse de l'ordre de 3 centimes sur le jambon. Pour les autres pièces de découpe, poitrine, épaule... les prix ont été reconduits. En Allemagne, le différentiel offre-demande est en défaveur des éleveurs. Les opérateurs allemands ont commencé par récupérer un maximum de parts de marché à coup de concession, puis, après avoir fait les comptes, amputent le prix à la production de 6 centimes. Dès lundi, cette baisse sera suivie par les pays limitrophes, Pays-Bas, Belgique et autres. L'Italie prévoit un mouvement de baisse pour mars, les abatteurs prétendent perdre près de 10 € par porc. Seul le marché espagnol reste ferme, avec des offres trop faibles pour couvrir les besoins, plus 1,5 centime sur le vif. La cotation française est 2 centimes au-dessus de l'allemande, alors que l'espagnole, la plus élevée de l'Union, est à plus 18 centimes. Peu de ventes en frais à l'export, sinon quelques camions de pièces vers les pays de l'Est, l'échange monétaire avec la Grande-Bretagne fait perdre quelques centimes sur les transactions à l'export

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum