Forum

Eleveurs Bretons ! we needs you!

 Visiteurs

1 25-Fév-2010 15:48 (il y a 12 ans 7 mois 1 jours)


Le marché est aujourd'hui dans vos mains.

jusque là l'offre était plus que suffisante, désormais il ne tiens qu'a vous de faire monter le cours en mettant vos porcs au catalogue du MPB.

si vous voulez être mieux payés, cessez de donner vos cochons!
 fiscal

2 25-Fév-2010 17:39 (il y a 12 ans 7 mois 1 jours)

c'est surtout aux eleveurs du 35 et du 56 de mettre les pc au cadran ;ils ont des abattoirs proches de chez eux . Que dire de plus , les eleveurs doivent mettre les porcs au cadran pour sauver ce qui restent a sauver. comprendra qui voudra.......
 Fiscal +

3 26-Fév-2010 11:52 (il y a 12 ans 7 mois)

Et les éleveurs du 22, ils sont trop près de Lamballes pour mettre leurs porcs au cadran ?
Et ceux du Finistère ?
Et les régions périphériques ?
Dans le pays de Loire il y a aussi des abattoirs.
Et dans le sud de la Manche, on n'est pas loin de Rennes.
85% des porcs ne participent pas à la fixation du prix.
C'est d'abord ça qu'il faut changer.
Mais c'est sur que les groupements y z'aiment pas...
 Visiteur

4 27-Fév-2010 8:01 (il y a 12 ans 6 mois 30 jours)

Allez les mecs, un effort ! il faut impérativement passer la barre des 100.000 porcs présentés dans les semaines a venir !
 jmb

5 27-Fév-2010 8:46 (il y a 12 ans 6 mois 30 jours)

je ne crois pas que plus de porcs au cadran ferat bouger les choses.l ouverture du marche a d autres acheteurs serait peut etre une solution.La crise ne s arretera que nous seront tous d accord sur la solution
 francois

6 27-Fév-2010 10:19 (il y a 12 ans 6 mois 30 jours)

ce n est pas en mettant + de porcs au cadran que les cours monterons .
j en veux pour preuve que c est la solution de serrres roue et lili....
vu ce que les 2 premiers ont obtenus depuis 5- 6 ans je pense que quand ils ont un avis il faut vite faire l inverse......
 Béarnais

7 27-Fév-2010 11:17 (il y a 12 ans 6 mois 30 jours)


Cela, François, pour le vérifier il faut le faire.
Actuellement, les porcs cadrans représentent 15% de l'ouest, même pas une journée d'abattage. Cela veut dire que les abattoirs peuvent se permettre de ne pas acheter à certains marchés.
Si le cadran représentait 2 jours d'abattage, ils seraient obligés d'y aller pour acheter, même les semaines avec un jour férié.
De plus, mettre les porcs au cadran est un moyen de montrer aux dirigeants de ton groupement qu'ils ne font pas bien leur métier de vente de tes porcs.

Il faut que tu comprennes:
On n'a jamais dit que les cours monteront s'il y a plus de porcs au cadran. Ce qui est dit c'est que s'il y a plus de porcs au cadran, les éleveurs seront certains que le cours du cadran est le "vrai" cours.
Actuellement, nous avons toujours un différentiel avec l'Allemagne et l'Espagne, les abattoirs disent que c'est à cause de la main d'oeuvre qui est plus chère en France. Peut-être mais est-ce seulement à cause de cela ?

Les 100000 porcs sont donc un minimum et il faudra aller rapidement vers 160000.

Cela ne pourra se faire que par la volonté des éleveurs. Mais si la volonté des éleveurs est de continuer à travailler en quasi-intégration, le système actuel continuera.
 lumière

8 27-Fév-2010 14:24 (il y a 12 ans 6 mois 30 jours)

et SI on arrivait à 160000 porcs au mpb, il en faudrait 200000 et ainsi de suite pour au final s'entendre dire qu'il faudrait inventer autre chose parce que rien à changer. et si si si si si si...........
 Eleveur syndiqué

9 27-Fév-2010 19:11 (il y a 12 ans 6 mois 30 jours)


Lumière, c'est bien joli ce que tu dis mais tu proposes quoi ?

 flo

10 27-Fév-2010 19:59 (il y a 12 ans 6 mois 30 jours)

Eleveur syndiqué toi tu propose quoi?
 Eleveur syndiqué

11 01-Mar-2010 9:50 (il y a 12 ans 6 mois 25 jours)


Je propose de vendre plus de porcs au cadran.
Cela rendra le prix du marché plus crédible.
Cela montrera aux groupements intégrés que vous n'êtes pas satisfaits de leur travail.
Mais cela ne peut se faire qu'avec les bretons et les bretons ne bougent pas.
Si les bretons ne bougent pas, rien ne se fera et on va aller vers un système encore plus intégré.
Si c'est ça que veulent les éleveurs, il suffit de continuer comme maintenant...
 eleveur au fond du trou

12 01-Mar-2010 19:10 (il y a 12 ans 6 mois 25 jours)

mettre + au cadran ok mais si les abattoirs ne vendent pas correctement notre production. les gms sont tjs aussi fortes. les gms se sont concentrer pour nous broyer, pourquoi ne pas s'inspirer de leur strategie. il faut 1 seul personne pour vendre notre production et inverser ce rapport de force.
 sity

13 01-Mar-2010 19:32 (il y a 12 ans 6 mois 25 jours)

Eleveur au fond du trou,le probleme vient de nos coops,elles sont incapable de s'entendre,du chacun pour soi et elles se contente d'attendre celle qui tombera la première et

à se jeu beaucuoup d'éleveurs tomberons aussi...
 Eleveur au bout du rouleau

14 01-Mar-2010 20:00 (il y a 12 ans 6 mois 25 jours)


"Les GMS se sont concentrées pour nous broyer" tu ne crois pas si bien dire !

Regarde là:

http://www.leporc.com/composition-inaporc.php

Tu verras en bas parmi les membres de l'interprofession de l'élevage porcin:

FCD (Fédération des entreprises du Commerce et de la Distribution)

Et leur message est très clair, c'est:

"La valeur ajoutée ne se partage pas"

http://www.lequotidienlesmarches.fr/reglementation/jerome-bedier-la-valeur-ajoutee-ne-se-partage-pas-art261305-29.html

C'est tout, rien à dire de plus. C'est terminé, encore 2 ou 3 ans et il n'y a plus d'élevage porcin en France.

Les GMS pourront alors s'approvisionner ailleurs moins cher.


 sity

15 01-Mar-2010 21:15 (il y a 12 ans 6 mois 25 jours)

Jérôme Bédier : « la valeur ajoutée ne se partage pas »


Le président de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), Jérôme Bédier a estimé mardi que la solution des crises agricoles ne résidait pas dans un partage de la valeur ajoutée mais dans une organisation du marché et des filières. « Engager le débat sur le thème de la valeur ajoutée n'est pas la bonne façon de faire », a-t-il estimé lors de la présentation de ses voeux, au lendemain des déclarations du président de la République sur ce sujet. « Je veux poser la question de la répartition de la plus value dans la chaîne de production (...). Les producteurs agricoles doivent en avoir plus par rapport aux distributeurs », avait déclaré lundi Nicolas Sarkozy sur TF1. « Le monde agricole est dans une grande difficulté », a reconnu M. Bédier. « Nous le savons, nous n'y sommes pas indifférents ». Mais « la valeur ajoutée elle ne se partage pas », a-t-il insisté. Selon lui, « la bonne manière d'introduire le débat » est de travailler à la « compétitivité et l'organisation des filières alimentaires et agroalimentaires françaises ».

Si j'en conclue il faut réorganisé les filières et en meme temps, personnellement,"virer les parasites" ...

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum