Forum

Filière qualité Carrefour: rien ne va plus

 Eleveur au bout du rouleau

1 26-Fév-2010 11:07 (il y a 12 ans 7 mois 9 jours)


Bonjour,

J'envoie ce message pour savoir si certains d'entre vous élèvent des porcs FQC = Filière Qualité Carrefour

http://www.carrefour.fr/developpement_durable/avec_fournisseurs/638-article-engagements-qualite.htm

Le cahier des charges interdit l'utilisation de soja ogm et oblige à utiliser du soja tracé sans ogm.

Jusqu'à présent, cela se passait à peu près bien, la plus value payée par Kg de porc finançait le surcoût du soja tracé (environ 30-35 €/Tonne)

Mais depuis le début de l'année, ce surcoût s'est envolé pour arriver à 55 €/Tonne et la plus value est restée la même, ce qui enlève tout intérêt à travailler pour cette filière.

Nous n'avons pas de contact directs avec des responsables de Carrefour, notre groupement est censé négocié au mieux pour nous mais apparemment, aucune négociation n'est possible.

Nous avons ici un aperçu des méthodes de la grande distribution qui se font de la publicité avec des "filières" soit disant bonnes pour le consommateur mais qui refusent toute discussion dès qu'une remontée du prix payé à l'éleveur est nécessaire.

Les grandes surfaces disent défendre le "pouvoir d'achat" des consommateurs mais en réalité, ils confisquent les bénéfices de leurs fournisseurs et vont même jusqu'à les pousser à la faillite.

Ils disent défendre le pouvoir d'achat mais en réalité, ils détruisent les emplois.

Pour notre élevage, c'est terminé, on arrête de produire pour Carrefour.

 sity

2 26-Fév-2010 20:35 (il y a 12 ans 7 mois 9 jours)

Carrefour va mal,surtout en Belgique donc ne cherche pas à comprendre...
 sity

3 26-Fév-2010 21:39 (il y a 12 ans 7 mois 9 jours)

Carrefour veut moins de marques dans ses rayons

Réagir Son directeur général va rapidement baisser de 15 % le nombre de produits de marques nationales ou régionales qu'il propose dans ses hypermarchés.

Carrefour passe ses linéaires au Kärcher. Lars Olofsson, son directeur général, a prévenu les industriels. Il va rapidement baisser de 15 % le nombre de produits de marques nationales ou régionales qu'il propose dans ses hypermarchés. Certains observateurs ne voient dans cette déclaration qu'un moyen supplémentaire de mettre la pression sur les fournisseurs, en pleine période de négociations tarifaires.

Ce changement est en fait bien plus radical pour le secteur. Casino a déjà largement amorcé le mouvement. L'année dernière, 1 000 références de marques nationales (sur un total de 17 000 produits alimentaires) dans ses hypers ont été retirées des rayons. Et un millier supplémentaire pourrait disparaître cette année.

Comme la plupart de leurs concurrents, Casino et Carrefour souhaitent privilégier les produits vendus sous leur propre marque, sur lesquels ils réalisent des marges supérieures. La guerre des prix qu'ils se livrent sur les marques nationales grève en effet leur rentabilité.

Autre intérêt de la démarche : avec moins de produits en linéaires, les rayons deviennent plus «lisibles» pour les clients, qui peinent souvent à s'y retrouver.

Les enseignes comptent enfin améliorer leur organisation et leurs profits. La baisse du nombre de produits réduit en effet à la fois les stocks et les besoins de main-d'œuvre pour les mettre en rayon.


Les PME pénalisées

Pour les fournisseurs, en revanche, les dommages collatéraux pourraient être nombreux. Mais tous les producteurs ne sont pas logés à la même enseigne. Les quarante principaux fournisseurs, qui réalisent près de la moitié des ventes des enseignes, pourraient tirer leur épingle du jeu. Mieux. Ce nettoyage forcé pourrait avantager les leaders. Ils seront forcés de supprimer leurs références les moins performantes, mais cela améliorera l'efficacité de leurs usines et de leur propre logistique. Leurs challengers, en revanche, risquent d'être plus pénalisés. Certaines PME pourraient même voir leurs marques disparaître des rayons. Seules celles qui produisent des produits de niche pourraient conserver leur contrat.

Carrefour précise que son opération d'élagage ne devrait trop perturber les consommateurs. En contrepartie de la suppression d'une ou deux références de jus de pomme pour n'en conserver que deux (la marque leader et sa marque propre), l'enseigne promet d'ajouter de nouveaux parfums à son rayon boissons.

Serait-ce la fin de l'offre pléthorique dans les hypers ? «L'excès d'abondance, au cœur du modèle historique, a du plomb dans l'aile, confirme un consultant. Mais la période actuelle correspond plutôt à un retour aux bases du commerce : un produit tourne ou il ne tourne pas.»

 sity

4 26-Fév-2010 21:56 (il y a 12 ans 7 mois 9 jours)

En Belgique, les salariés de Carrefour sont en grève pour protester contre la fermeture de 21 magasins.
LE MONDE FR.
 moi

5 27-Fév-2010 12:03 (il y a 12 ans 7 mois 8 jours)

bonjour
je suis qualité carrefour et pas forcement pour les ogm donc perso pour mes enfants je prefere vendre ainsi, je suis pas écolo non plus mais faut arreter de se plaindre sur le fait de pas vendre si on fait pas un meilleur produit que nos voisins, vpf, qualité sont des arguments pour vendre plus chers
 TOI

6 27-Fév-2010 12:20 (il y a 12 ans 7 mois 8 jours)

vendre plus chers !
pour l'éleveur ou la GMS
 moi

7 27-Fév-2010 13:36 (il y a 12 ans 7 mois 8 jours)

en direct producteur consommateur en autres !!!! ma reflexion etait plutot comment demander un prix producteur plus fort si on ne met pas en valeur la qualité de nos produits la publicité pour une viande de qualité ne nuira pas a nous eleveur,par rapport a l'opinion des consommateur contrairement a demander des ogm et a donner des farines animales, le paraitre fait beaucoup de chose pour valoriser notre metier, c'est en consommateur aussi que je m'exprime je préfére acheter des produits des produits de qualité , c'est tout
 jmb

8 27-Fév-2010 19:10 (il y a 12 ans 7 mois 8 jours)

produit de qualite: nous n avons pas tous la meme definition ,de plus entre les idees du consomateur et ses achats il y a une difference.l envellope du produit est aussi importante que le contenu
 pierre

9 28-Fév-2010 13:12 (il y a 12 ans 7 mois 7 jours)

L’envolé du prix du soja non OGM n’est qu’a son début.
Ce soja est de plus en plus rare et pourrait même ne plus subvenir aux besoins des filières de productions européennes.

http://www.isaaa.org/resources/publications/briefs/41/highlights/pdf/Brief%2041%20-%20Highlights%20-%20French.pdf
A noter : une augmentation de 7% des superficies, le Brésil est désormais second en superficies derrière les Etats-Unis et le premier pays européen, l’Espagne, est 14ème. L’adoption des cotonniers Bt en Inde serait passée à 87%, et celle des colzas herbicide-tolérants au Canada à 93%. Au total, 14 millions d’agriculteurs auraient adopté des PGM en 2009, dont 90% de petits agriculteurs. La filière du coton Bt au Burkina Faso occupe désormais 29 % de la totalité de la filière du coton du pays.
 akwaba

10 09-Mar-2010 3:06 (il y a 12 ans 6 mois 26 jours)

le monde tourne !
hier la qualité carfour avec soja sans ogm.
de toute les manière le soja sans ogm il n'y en a bientot plus!
demain ce serra autre chose.
a nous de suivre et de s'adapter a la demande comme le font tout ceux qui veulent vendre GMS compris.
ne restez pas figé , suivez les besoins et la demande.
de toute les manières se sont seulement les premiers arrivé qui sont les mieux payé !
@+
 lili

11 09-Mar-2010 15:25 (il y a 12 ans 6 mois 26 jours)

nous sommes allés discuter avec la grande distribution(GMS)et voir comment il fonctionne vous pouvez trouver cette analyse sur le site www.apli appi-nationnale.
 pauveleclerc

12 09-Mar-2010 17:25 (il y a 12 ans 6 mois 26 jours)

Et vous les avez cru!
les pauves Lecrerc on ne va pas les plaindre
 pascal

13 09-Mar-2010 21:49 (il y a 12 ans 6 mois 26 jours)

à pauveleclerc

nous à l'appi on ne se ferme aucune porte
en ce qui concerne leclerc eux au moins donnent leurs marges contrairement aux coop ,abattoir , salaisons à moins que toi tu les connaisses et que tu peux nous les faire découvrir.
A ce que je sache se ne sont pas les GMS qui sont la cause de la surproduction européenne qui plombe le marché depuis 15 ans (1.3 euros prix payée aux producteurs).
Ci nous sommes dans une telle M.... c'est que nous avons laissé la gestion de la production aux industriels sachez que eux manquent toujours de porcs même en cas de surproduction et ca leurs permet de pouvoir faire pression sur le prix de 100 %des porcs en exportant que quelques % .Regardez kermene n'achete que ce qu'il a besoin pour les magasins leclerc et fait donc de très bon résultats comparé aux autres abatteurs français et européens.
Avez vous vu un abattoir déposer le bilan depuis le début de la crise ??? moi aucun et mêmes s'ils ont des difficultés ils sont très vite repris.
sachez que nous avons trouver dans un hard -discount de la viande de porcs fournit par une coop française avec le premier chiffre du code barre 4 (ALLEMAGNE) que font les administrateurs de cette coop ????????
 gms

14 09-Mar-2010 22:22 (il y a 12 ans 6 mois 26 jours)

As-t'on déja vu une grande surface déposer le bilan ,pascal ?
Par contre ,oui 'j'ai vu DES abattoirs déposer le bilan en période de crise.

Comme tu l'écrit les GMS achétent que ce qu'ils ont besoin ,encore que , on a régulièrement vu des linéaires vides et particulièrement en période de crise,alors si les GMS sont devenus les défenseurs de la production ,j'ai beaucoup de choses à apprendre.......
Au fait comme les GMS n'achètent que ce qu'ils ont besoin que fait -on du reste? Mais j'ai rien compris " iaca "les exporter...........
 APPI

15 10-Mar-2010 11:24 (il y a 12 ans 6 mois 25 jours)

Ils y en a qui disent que l’APLI (et donc l’APPI), est finançais par LECLERC (même cabinait en communication)
Au vue des propos de Pascal, ça doit être VRAI

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum