Forum

la crise alimentaire

 Picasso

1 18-Mai-2009 15:17 (il y a 13 ans 4 mois 12 jours)

Auteur: marredescours
c'est un peu long,désolé mais tres interessant

Paul Krugman : « le monde a tort de négliger la crise alimentaire »
Paul Krugman, économiste,
prix Nobel 2008
Discours prononcé le 17 mars 2009, Bruxelles
http://www.momagri.org/MOMAGRI12_WEB/FR/PAGE_DernieresPublicationsDetail.awp?P1=479

Merci à Marredescours de nous transmettre ce lien interressant et pertinant.
Je me permet de le ressortir du sujet elections européennes car la persistance du problême de la crise alimentaire mérite un sujet à lui seul
Non la crise alimentaire n'est pas finie et elle est même devant nous .Plus le pouvoir d'achat de certaines couches de consommateurs des pays émmergeants va progresser,plus leur consommation de viande augmentera et plus les surfaces cultivées pour nourrir les annimaux devront être conséquentes avec deux conséquences: l'augmentation du prix l'alimentation de base des pays restés pauvres et l'augmentation du prix de revient de notre production porcine .Il est plusq'urgent de penser à créer les conditions de négociation de prix rémunérateurs de notre production en adaptant les volumes produits à nos besoins interieurs et en s'organnisant face aux GMS et salaisonniers
 Amont

2 18-Mai-2009 16:14 (il y a 13 ans 4 mois 12 jours)

une petite précision à ce que dit Picasso ;
la crise alimentaire n'est tellement pas finie, qu'elle pourrait atteindre les grandes villes européennes dans le prochain 1/4 de siècle. En effet, pour des raisons qu'il serait trop long d'expliquer ici, la crise financière est loin d'être terminée (contrairement à ce que les politiciens voudraient nous faire croire), le pouvoir d'achat dans les pays occidentaux va encore se casser la gueule, et les usines vont fermer... Si les ménages occidentaux on assez peu aujourd'hui à se préoccuper de trouver à manger, il en sera autrement dans les 10 ou 20 prochaines années : les marchandises vont vers ceux qui sont solvables : les chinois, les Indiens et les Emirats Arabes.
(nb : j'ai pas encore lu le discours de Krugman alors j'espère ne pas avoir empiété sur ses propos...)
 marredescours

3 18-Mai-2009 18:05 (il y a 13 ans 4 mois 12 jours)

Les consciences devraient se réveiller. Nous avons connu
une grave explosion de souffrance humaine et d’instabilité politique
résultant d’une soudaine, mais relativement brève, flambée des prix
alimentaires. Cela s’est déroulé sur une courte période ; cette crise
a été engloutie par les événements dus à l’effondrement général de
l’activité économique, provoquée par la crise financière. Si elle
avait duré plus longtemps, les c****équences auraient été bien plus
graves ; et tous les éléments montrent que la crise alimentaire de
2008 était une répétition générale pour des crises ultérieures, et
nous aurions tout intérêt à mettre en place des mécanismes permettant
d’y faire face.

en voici un extrait de conclusion,bonne lecture
 Picasso

4 18-Mai-2009 22:08 (il y a 13 ans 4 mois 12 jours)

AMONT
Il faut dissocier crise financiére et crise alimentaire. il y a bien des relation entre les deux , mais pas forcement dans le sens qu'on imagine ce n'est pas la prolongation de la crise économique qui va agraver les crises alimentaires mais plustot le contraire le redemarage de l'activité globale entrainera une augmentation du petrole et, par le biais des agrocarburants ,une augmentation des matieres premiéres végétales
Le redémarrage de l'activité économique mondiale permetra aux nouveaux riches des pays emmergeants de poursuivre leur modification d'habitude alimentaire en consommmmant de plus en plus de viande generant ainsi une augmentation importante en besoins de matiére premiére pour l'alimentation animale
Le prix des céréales et autre soja sera résolument orienté à la hause
Nos prix de revient suivront le même chemin C'est pourquoi il est urgent de nous recentrer sur notre marché interieur le seul rémunérateur en nous organisant face à nos acheteurs
De façon un peu provoquante je dirais que "trop de consommateurs de porcs tue l'éleveur de porc" Paradoxalement il serait probablement salutaire q'un peu plus d'occidentaux goûte à la pratique végétarienne
Pour le producteur de porc que je suis çà peu paraître paradoxal mais je pense que nous pourrions vivre de notre métier sans produire plus et en contenant nos prix de revient
 kersé

5 18-Mai-2009 22:17 (il y a 13 ans 4 mois 12 jours)

On nous parle de crise alimentaire depuis tant d'années en nous promettant des hausses de prix... Certe, cette crise aura lieu mais quand? La hausse de productivité n'est que peu ou pas prise en compte par les économistes. La hausse du prix des céréales ou encore avant la hausse du prix du lait ! Des hausses qui n'ont euent lieu que grâce à des annonces de pénuries pour favoriser les spéculations. Qui pourra faire croire à une pénurie de viande de porc du jour au lendemain ? Gardons les pieds sur terre, nous avons pas les mêmes pouvoir et les mêmes lobbies que les céréaliers et les producteurs laitiers. Ils y a quelques années les producteurs se fédéraient pour avancer tandis qu'aujourd'hui, on se fédère pour résister. Coopagri Bretagne a ses points verts, la Cooperl à ses calipro. Pourquoi on s'arrête là et ne faisons nous pas nos propres commerces dans lesquels nous vendrions tous les différents produits agricoles en choisissant nous même nos propres marges ? Si on veut que les GMS baisses leurs marges, il ne faut pas attendre la crise alimentaire mais leur faire concurence.
Ce n'est que mon point de vue.
 Amont

6 18-Mai-2009 23:07 (il y a 13 ans 4 mois 12 jours)

Picasso, tu as en partie raison, mais je vais plus loin, en disant que le centre de gravité de l'économie mondiale s'est déplacée ver l'Asie. Si on tient compte à la fois du développement économique et démographique de ces Pays, le flux de marchandise alimentaires (notamment les viandes) se déplacera aussi dans ce sens, à tel point que les Pays occidentaux seront simplement en pénurie alimentaire : nous serons les nouveaux pauvres...
Contrairement à ce que l'on croit, les pays du tiers monde produisent des matières premières agricoles (céréales, oléagineux, de la viande et du poisson), seulement, le prix proposé pour ces marchandises est plus élevé sur le marché internationnal que sur le marché local (solvabilité oblige), c'est pour celà qu'ils crèvent la dalle...
Dans 25 ans nous seront le second Tiers Monde...
évidemment cette hypothèse ne vaut que si nous ne changeons pas la (ou les)politique(s) alimentaires mondiales...
 Amont

7 18-Mai-2009 23:17 (il y a 13 ans 4 mois 12 jours)

pour la remarque de Kersé, ce n'est pas parce qu'il y a crise alimentaire que les prix augmentent...
Les crises alimentaires de 2008 ne sont pas vraiment des crises alimentaires, mais plutôt (pour l'instant) des crises du pouvoir d'achat (même à Bamako ou à Dakar). Cette crise est en effet une conséquence de l'augmentation du prix des matières premières.
Dans le cas que je décrivais précédemment, la crise alimentaire (qui nous attend) sera caractérisée par le déplacement de la Demande ; donc les prix (pour nous) ne monteront pas forcément, puisque le marché (offre/prix/demande) ne fonctionne que si l'offre rencontre la demande...

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum