lettre ouverte à Jean-Jacques Riou

 pas content du tout

1 13-Jun-2010 16:06 (il y a 8 ans 6 mois 4 jours)

J'ai récemment lu dans Porc Mag.que tu avais envoyé ce que le journaliste nomme un scud à l'intention des céréaliers et de notre manif Parisienne.
Nous gérons dans la Marne avec mon frère une exploitation,qui ressemble à une structure Costarmoricaine(porcs NE ,lait,autosuffisants en céréales seulement à un tiers de nos besoins.Donc ce n'est pas un vilain céréalier qui est blessé par cette attaque.Une de mes premières action en temps que syndicaliste J.A. était une campagne d'affichage pour libérer de prison un certain J.J.Riou.Que vous arrivent ils les gars, cela devient systématique de dénigrer voir réprouver les actions de ces derniers temps ( cf;manif des éleveurs de porcs de la Marne et du Centre cet hiver), vous vous êtes porté volontaires pour les pré- test de castration chimique, c'est pas possible!.Tout les agriculteurs sont dans le caca, ils y avaient des revendications transversales à toutes les productions dans cette manif, pour dénoncer la situation actuelle.S'unir plutôt que de se diviser.Je vis entouré de céréaliers qui ont des situations confortables pour certain et surtout de vignerons Champenois qui vivent bien. Eh bien tant mieux pour eux!loin de moi le sentiment de jalousie.Que voulez vous, des céréales à 100 Euros pour que vos abatteurs continuent à baisser leur culotte devant la grande distrib.Il y a une filière volaille de chair dans ma région,en 2007,malgré le prix de l'aliment les éleveurs ont sorties des marges positives. La filière a réussi à répercuter à la vente la hausse du prix de revient.En tant que syndicaliste, je réclame du positif, du constructif.Ce ne sont pas les céréaliers qui sont responsables de notre situation, c'est d'abord notre manque de cohésion et des politiques qui ne nous aides pas beaucoup.
Enfin, pour terminer sur une note positive, la plupart des éleveurs autour de moi, et moi même sommes convaincus de la nécessité d'une référence nationale forte pour le prix du porc.Nous défendons le cadran, mais franchement, vu les événements de la semaine dernière, il y a quand même un truc qui cloche.

Bertrand LAURENT
( vice président FDSEA de la Marne)
 Nardac

2 13-Jun-2010 19:44 (il y a 8 ans 6 mois 4 jours)

"Pas content", tu écris:

"J'ai récemment lu dans Porc Mag.que tu avais envoyé ce que le journaliste nomme un scud à l'intention des céréaliers et de notre manif Parisienne."

Pourrais-tu nous indiquer la référence précise du "scud" en question ou mieux nous mettre une copie du papier en pièce jointe ?

Merci par avance.

 pas content du tout

3 13-Jun-2010 21:14 (il y a 8 ans 6 mois 4 jours)

porc mag juin 2010 page 26 (bilan 2010 du marché du porc)
 Nardac

4 13-Jun-2010 23:12 (il y a 8 ans 6 mois 4 jours)

Merci j'ai lu.
Je pense que JJR se trompe.
Deux marchés existent, le marché du blé et le marché du porc. Quelquefois le blé est cher et le cours du porc est bas, mais les céréaliers n'ont rien à voir avec ça. Le prix du blé est mondial.
Si le cours du porc était élevé et le prix du blé très bas, est-ce que les éleveurs de porcs iraient trouver les céréalier pour leur proposer de leur acheter leur blé plus cher ? Bien sur que non !
Le vrai problème se situe plutôt dans les dernières lignes de la 3ème colonne: l'appel des responsables professionnels aux éleveurs pour vendre plus de porcs au cadran.
 indépendant

5 14-Jun-2010 20:30 (il y a 8 ans 6 mois 3 jours)

en bretagne la filière est dirigée par une bande de voyou corompu!!! et ce depuis des années et soutenu par la petite garde d administrateurs incrédule et naif,je sais c est facile de critiquer du fond de mes porcheries mais je ne vois dans aucun médias des responsables défendre l intéret des éleveurs,c est un fait ,bon courage a tous ceux qui trime
 Léon

6 15-Jun-2010 0:03 (il y a 8 ans 6 mois 2 jours)

L'indépendance ça n'existe pas , tout le monde a forcément un cadavre dans la placard , à commencer par le VPF ! Aussi je lance un appel d'offre...
Je suis personnellement à la recherche d'une structure capable d'acceuillir des éleveurs Juste pour légitimer la plus value "VPF" , pour le reste c'est mon métier , je m'assume... Profitez en , c'est un pis aller avant que juridiquement la manne disparaisse...Time is money ...
J'ai déjà proposé a ma structure actuelle ce deal mais point d'écho. Du coup je me permet d'élargir l'offre, en toute loyauté et avec une patience qui ne me ressemble pas (je vieilli).Bref ,d'avance merci pour vos réponses.
C'est peut-être pas le bon sujet pour ce genre d'appels , encore que...Si j'estimais l'image de la campagne de libération de JJR , je n'existerai pas ! C'est des mecs comme lui qui ont finallement crée des mecs comme moi ! Des réactionnaires instinctifs... Chaque génération interprète l'histoire à sa façon. Les plus values du passé ont une DLC .A force d'incohérence ça réveil l'intelligence. Mais cela dure depuis finallement si longtemps que j'estime de moins en moins un sursaut . Je craind la mort certaine d'une population coupable de sa naïveté ,et ça me révolte . Parceque la vrai responsabilité ne sera jamais assumée. La faute sans doute à des raisons intelligentes qui dépassent notre état de paysan. Mais je crois qu'aucune société s'est assis sur sa paysannerie de manière durable. Je crois qu'aujourd'hui cela se pratique avec l'aval de responsables "limités" , en outre ce n'est pas parcequ'on a une grande gueule qu'on a des idées. Mais c'est un peu la vie quotidienne ,aussi, good night and good luck!

 Léon

7 15-Jun-2010 0:38 (il y a 8 ans 6 mois 2 jours)

J'en oubliais presque le cours. Plus de 4000 invendus Jeudi , 1 m de hausse. Ce lundi qques 13000 présentés (que ça ?) pour 1 m de baisse...Sans blague , vous y croyez encore à ce marché "farce et attrape" ? "le faire c'est bien ...etc"
(ndlr: ref. à Bourvil...)
 iti

8 15-Jun-2010 8:21 (il y a 8 ans 6 mois 2 jours)

leon,tu as sans doute en partie raison,mais le probleme vient ausi du fait que les 4000 invendus ont été compensés par des porcs mis en direct aux abattoirs.tant que la grosse majorité des éleveurs accepteront de livrer leurs porcs sans defendre leur prix de vente,on restera dans cette situation.
si les apporteurs du mpb se font saboter par le direct,ça va durer et les abatteurs rigolent tandis que les éleveurs pleurent.
 Amont

9 15-Jun-2010 9:12 (il y a 8 ans 6 mois 2 jours)

d'accord avec Iti
ce que je ne peut pas me resoudre à comprendre c'est que cette façon de faire nuit à tous les éleveurs, et peut être plus encore à ceux qui mettent leurs porcs au marché et qui doivent garder leurs invendus dans les porcheries.
Alors, même si c'est encore un coup d'épée dans l'eau, j'en appelle à tous les éleveurs "filière" de ne plus servir leurs abattoirs sans faire valoir le prix de leur marchandise.
Encore une fois (parce que je l'ai déjà dit plusieurs fois sur ce forum), quelques soit les plus-values que vous pouvez toucher, votre chiffre d'affaire est fait par le prix de base du kilo de cochon et pas par les plus values !
 pascal

10 15-Jun-2010 20:32 (il y a 8 ans 6 mois 2 jours)

Alimentation animale
Les fabricants bretons annoncent des hausses de prix imminentes

Publié le mardi 15 juin 2010 - 16h43

Dans un contexte haussier des prix des matières premières, « des hausses du prix des aliments apparaîssent inéluctables dans les semaines, voire dans les jours, qui viennent », a prévenu l'Association des fabricants d'aliments du bétail de la Bretagne (Afab), mardi, dans un communiqué.



« Si les fabricants d'aliments ont fortement baissé le prix des aliments (-25 % par rapport à 2008) à la suite, en particulier, de la baisse du prix des céréales, la situation est restée très tendue sur le marché du soja avec des prix qui se sont maintenus constamment à un niveau élevé supérieur à 300 € la tonne », explique-t-elle.



« Depuis plusieurs semaines, le prix des céréales ne cesse d'augmenter tandis que le prix du tourteau de soja se maintient au-dessus des 300 € la tonne », ajoute l'Afab.



L'organisation souligne que les productions animales sont « en situation particulièrement difficile ». En témoigne la baisse d'activité des fabricants d'aliments bretons. Leurs volumes de production ont perdu « plus de 1,1 million de tonnes depuis 2001, pour atteindre moins de 8,5 millions de tonnes en 2009 (soit une baisse de plus de 11 %) ».



Cette diminution continue, qui concerne les secteurs du porc et de la volaille, « consécutive à la perte de compétitivité des productions animales est particulièrement inquiétante, sachant que les principales régions françaises de productions animales connaissent les mêmes évolutions à la baisse depuis 2001 », affirme l'Afab.



Il est urgent, selon elle, « de mettre en œuvre des actions concrètes pour redonner de la compétitivité au secteur. Le dossier concernant les 44 tonnes n'en finit par exemple pas de durer... L'Afab en appelle à des décisions rapides sur un dossier en discussion depuis de trop longues années ».

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici