Maternité collective, pour ou contre ?

 p'tit henaff

1 11-Oct-2009 12:27 (il y a 8 ans 11 mois 10 jours)

Bonjour,
je souhaiterais connaître l'opinion d'éleveurs adhérents à une maternité collective. Je suis en pleine réflexion pour restructurer mon élevage et j'envisage de passer post-sevreur engraisseur soit en adhérant à une maternité collective ou acheter du porcelet.
 mi breton

2 11-Oct-2009 16:00 (il y a 8 ans 11 mois 10 jours)

le probleme des mater col. c'est qu'elles mettent des cochons sur un marche qui n'en n'a pas besoin.la plupart de leurs adherents sont cerealiers ou laitiers et n'ont pas besoin du cochon pour vivre(eventuellement du lisier).sont ils debordes de boulot,ou tout simplement trop faignants pour s'occuper eux-meme du naissage.Il vaudrais mieux recalibrer ton elevage(eventuellement a la baisse)et faire tes porcelets toi-meme,ta conscience sera sauvegardee.Les seuls eleveurs de porcs qui meritent de vivre de leur production et de s'appeler des cochonniers,sont ceux qui passent leur temps au cul de leur truies.
 Béarnais

3 11-Oct-2009 17:06 (il y a 8 ans 11 mois 10 jours)

Ce concept de maternité collective me gène aussi.
Le prix de revient des porcelets élevés dans ces usines à cochons est compris entre 40 et 50 €/porcelet. Ceci est bien supérieur au prix de marché actuel 20 - 25 €/porcelet.
Il faudra donc que les acheteurs de ces porcelets obtiennent des performances très au dessus de la moyenne pour espérer gagneur quelque argent avec leur engraissement.
Le financement de ces maternité n'est pas transparent. Les coopératives de la "filière" y participent dans des proportions variables. Cela leur permet d'augmenter leur activité (aliment, génétique, produits vétérinaires, transport, abattage et vente de la viande)
Un élevage de 1000 truies ne me gène pas si on peut identifier précisément le ou les éleveurs propriétaires et si ce sont eux qui financent et travaillent dans leur élevage.
Un élevage de 1000 truies financé en partie par une coop, dont le groupe d'éleveurs actionnaires est instable et à géométrie variable et où le travail est réalisé uniquement par des salariés me parait beaucoup moins justifiable.
J'ai du mal à comprendre pourquoi les banques acceptent de les financer car le risque semble important.
Mais n'ayant pas toutes les données pour analyser précisément cette question, je m'abstiendrais d'aller plus loin dans le commentaire...
 fred

4 12-Oct-2009 14:36 (il y a 8 ans 11 mois 9 jours)

La réflexion doit se faire sur le long terme. Il est vrai que le coût de production du porcelet sorti est élevé. Mais qu'en sera-t-il dans 10 ou 20 ans ? Lorsqu'ils auront amortis leurs bâtiments et qu'il n'y aura plus de porcelets sur le marché (notamment après 2013?). C'est peut-être un choix judicieux pour ceux qui disposent d'un bon site d'engraissement. Car, à mon avis, il sera toujours plus facile de vendre les parts sociales d'une maternité collective et les engraissements à parts, plutôt qu'un site naisseur-engraisseur dont la taille d'élevage sera incohérente avec la demande.
De plus, les maters collectives peuvent parfois répondre à un souci de main d'oeuvre.
 iti

5 12-Oct-2009 21:27 (il y a 8 ans 11 mois 9 jours)

une info our ceux qui interviennent sur ce theme des mater col:
la france ,l'europe et presque tous les pays du monde pratiquent la libre entreprise.le communisme ne subsiste que dans quelque rare contrées tres pauvres et apparemment un peu (beaucoup) dans l'agriculture française!!!!!
 Béarnais

6 13-Oct-2009 19:40 (il y a 8 ans 11 mois 8 jours)

Je suis d'accord avec la libre entreprise.
Mais la concurrence est-elle libre et non faussée si c'est une coop qui produit les porcelets par l'intermédiaire d'un groupe d'éleveurs à géométrie variable ?
Ces porcelets vont forcément alourdir le marché et empêcher la remontée des cours.
 GmbH

7 24-Oct-2010 14:56 (il y a 7 ans 10 mois 28 jours)

la maternité collective permet à un industriel privé breton qui ne cache pas qu'il veut produire plus de 50% de ses porcs sous ce modèle d'intégrer un maximum d'exploitation ...
l'appro culture ,les vaches,les porcelets,les charcutiers ,les produits vétos etc ...et tout ça avec un minimum de risque financier pour lui juste sur la tête de l'intégration pyramidale que constitue la mater collective....
Et n'oubliez pas la mater collective n' a jamais de difficulté financière c'est toujours un ou deux sociétaires qu'on vire (il s ne s'en vanteront pas ,ni vu ni connu)pour les remplacer par des + riches et de préférence multi production et bâtiments amortis cela aide pour combler le déficit de la mater et surtout on fait à la mater des délais paiements aliments cela permet de fidéliser toute la pyramide avec très peu d'engagement privés pour ce groupe (dérivés des système type poupées russes dans les holdings , il suffit de détenir 51% de la première qui détient 51% de la deuxième qui détient 51% de la troisième etc si bien qu'on contrôle le système avec très peu de capital...)
pour ce groupe plus besoins de commerciaux car il n' y a plus de clients ce sont des intégrés euh adhérents....Il suffit de choisir un bon gérant pour la messe hebdo et d'avoir de bons techniciens qui au lieu d'épauler les naisseurs engraisseurs passent une grosse partie de leur temps dans les maters collectives pours afficher des résultats techniques supérieurs à la moyenne...
Pour rappel il y avait sur ce site des parts à vendre dans une mater collective dans le nord pour 1€...super affaire
 lire compte dans le rouge

8 26-Oct-2010 8:27 (il y a 7 ans 10 mois 26 jours)

les comptes dans le rouge 13 octobre 2010 (12:29)
Auteur: albert
Léon viens de rendre compte d'une aberration économique le façonnage:aujourd'hui on fait encore mieux le naissage collectif : tu finance une porcherie avec d'autre éleveur ce qui te donne le droit d'acheter des porcelets 2 a 3 fois plus chère que sur le marché....?????
 Béarnais

9 26-Oct-2010 10:07 (il y a 7 ans 10 mois 26 jours)

Mais:

Si ta mise aux normes bien-être n'est pas réalisée.

Si tes bâtiments de sevrage et d'engraissement sont encore en bon état et amortis et que tu dois te recréer des charges pour des raisons fiscales.

Si t'en a marre d'être au cul des truies.

Si tes enfants ne reprennent pas l'élevage.

Si tu arrives à la cinquantaine et que t'as envie de prendre un peu de bon temps.

Si t'as envie de te la péter en disant à tes voisins que tu as des parts dans un élevage de plus de 1000 truies.

Si t'es administrateur de coop et que tu suis les consignes de ton directeur.

Alors oui, tu auras enfin la possibilité d'acheter des porcelets à 45 Euros.

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici