Forum

office de comercialisation

 lili

1 18-Déc-2010 21:14 (il y a 11 ans 9 mois 12 jours)

Paul de Montvalon va vous expliquer le comment et le pourquoi .
est ce la solution pour le porc? Chit qu'en penses tu ? A ecouter

Amis producteurs de lait bonsoir ,

Paul de MONTVALLON refait ce soir un nouveau JT . Il apporte des détails et infos sur l' OP office du lait .
Ca se précise , l' APLI se mobilise à nouveau autour de son " bébé " , l' Office du LAIT ! .

Vous pouvez le voir en cliquant sur :

http://fr.justin. tv/fairmilktv_fr/b/275918054


Bon WE à tous

La régie .
 lili

2 19-Déc-2010 12:07 (il y a 11 ans 9 mois 11 jours)

Opération Gagnant Gagnant en sucre
c'est peut etre a faire en porc.

le marché du sucre

Il y a quelques années, les betteraviers européens et les fabricants de sucre ont été obligés de subir une douloureuse réforme du marché du sucre.
De plus, cette réforme s'accompagna d'une sévère réduction du prix des betteraves sucrières. Le nombre des planteurs s'est contracté comme peau de chagrin et de nombreuses usines (on parle de 85) ont dû fermer, puis être complètement démolies, moyennant finances, certes.
L'objectif était de faire correspondre la production européenne avec la demande, tout en rendant le secteur plus compétitif.


Les dernières sucreries sont à peine démolies que la situation s'inverse. Les analystes et experts s'attendent à une pénurie mondiale de sucre, dont les prix ont commencé à grimper très fort sur les marchés internationaux.
Dès octobre, la RT a averti ses planteurs de réserver davantage de place pour les prochains semis de betteraves. A présent que la situation du sucre sur le marché mondial se précise, la demande devient plus insistante. L'industriel conseille à tous ceux qui ont l'occasion de semer des betteraves en plus, de saisir cette opportunité, ce qui ne fera que renforcer à la fois les secteurs betteravier et sucrier. Semer au-delà du quota, c'est également souhaitable pour empêcher les importations de sucre dans l'Union européenne. Le loup, une fois dans la bergerie, il est difficile de l'en déloger...
Ce message, les planteurs y répondront s'il leur paraît que c'est une situation gagnante pour eux. Et la première chose à regarder à ce propos, c'est le prix. Il y a aussi des risques: augmenter les emblavements, c'est allonger la durée de la campagne d'arrachage, avec tous les risques supplémentaires d'une fin de campagne difficile. Cette fin de campagne est là cette année pour le rappeler.
Face à un prix plancher pour leurs betteraves, les planteurs peuvent trouver des alternatives moins risquées. Aux fabricants de montrer qu'ils veulent une situation gagnant-gagnant.

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum