Forum

on nous prend vraiment pour des con

1 23-Déc-2015 18:11 (il y a 6 ans 9 mois 3 jours)

 L’aliment porcin fabriqué à la ferme est-il moins compétitif que l’aliment industriel ? Une étude de Nutrinoé, syndicat breton des fabricants d’aliments du bétail, relance le débat.

Voilà une étude qui risque de faire du bruit dans le landerneau porcin où l’aliment fabriqué à la ferme représente en Bretagne 40 % de l’aliment consommé.

Nutrinoé, le syndicat breton des fabricants industriels (17 entreprises, 43 usines, 8 millions de tonnes fabriquées en 2014, dont 3,8 millions pour le porc) vient en effet de rendre public les résultats d’une étude comparative des coûts de cinq régimes alimentaires de FAF (fabrication d’aliments à la ferme) et des aliments complets sortis d’usine. Ils montrent que pour approvisionner les animaux d’un élevage de 300 truies naisseur engraisseur autosuffisant en céréales, « le prix de l’aliment du commerce est compétitif » sur la période étudiée (2009-2013), que « le système alimentaire fabriqué à la ferme le moins risqué est celui à base de maïs humide et de complémentaire (Ndlr : acheté aux industriels) » et que « les systèmes FAF à base de céréales sèches sont peu performants économiquement ».
L'autoconsommation en question

Pour beaucoup, pourtant, l’aliment fabriqué à la ferme constitue un formidable levier de compétitivité, dans la mesure où il s’agit de céréales cultivées par l’éleveur sur ses terres ou achetées à ses voisins. Lorsque l’éleveur maîtrise les principaux paramètres techniques de l’atelier porcin (indice de consommation, nombre de porcelets sevrés par truie et par an, etc.), il peut effectivement réduire ses coûts alimentaires, une fois sa fabrique d’aliment amortie, dit en substance le centre de gestion CerFrance des Côtes-d’Armor, et être tout à fait compétitif.

Pour Nutrinoé cependant, cette approche économique n’est pas forcément la bonne. « Il convient d’intégrer la valeur de marché de la tonne de céréale utilisée pour nourrir les animaux, souligne le président de Nutrinoé, Hervé Vasseur. L’apparente compétitivité de l’aliment fabriqué à la ferme vient souvent de là. » Nutrinoé concède que son étude peut être considérée comme un plaidoyer pour l’aliment industriel et donc contestée. Le syndicat ne veut pas se battre contre la FAF, mais apporter des éléments de réflexion aux éleveurs qui souhaiteraient fabriquer leur aliment.

De ce point de vue, l’étude nourrit le débat.

 

cochondorcochondor
1

2 23-Déc-2015 19:15 (il y a 6 ans 9 mois 3 jours)

Ben elle est pas mal celle la je suis en faf céréales seche intégral, je m'achète mon propre blé au prix que je l'aurait vendu, ma fabrique me coute environ 24 € par tonne tout compris (fin d'amortissement dans 2 ans = -15€/t) et je peux vous assurer que :

- je ne reviendrai pas en arrière compte tenu de la régularité de l'aliment

- je "gagne" en moyenne 15 à 20€ par tonne par rapport à un achat dans le commerce d'un aliment équivalent, c'est à dire dans tous les cas le plus haut de gamme. J'ai fait le calcul pendant 2 année en achetant virtuellement l'équivalent de ce que je fabriquais au jour le jour.

Par contre il est sans doute aujourd'hui plus facile de faire une FAF simplifiée en blé plus complémentaire ou maïs.

Cordialement

3 23-Déc-2015 19:25 (il y a 6 ans 9 mois 3 jours)

je l'ai déja entendu a plusieurs reprise au ministère de la part des fd ja on se demande bien qui il défende ses deux la

LenoLeno
1

4 23-Déc-2015 22:30 (il y a 6 ans 9 mois 3 jours)

Très con et véritablement suspect comme analyse. J'appelle cela "le chant du cygne" , j'ai honte pour ces "analystes" qui ont obtenu une telle conclusion.

Mais bien entendu aucune instance professionnelle ne répondra à ces contre vérités , trop incompétentes et éloignées du terrain pour cela.

Je trouve cela insupportable qu'il n'y ait pas de réaction d'instance professionnelle , c'est un aveu de mort programmé pour notre métier (version intelligente) ou une preuve supplémentaire du nombre de trou du cul qu'on paye pour nous ruiner (version pragmatique) . Comme le froid avec les parasites sur les cultures , si la crise dure ces gens là disparaîtront ...Des fois le mieux est l'enemi du bien !

L'analyse se fait visiblement sur un cas (300 truies) , mais les journalistes acceptent de diffuser l'information en dehors d'autres sourcing . Sans doute la manne publicitaire est passé par là ? Bon , raison de plus pour que ce blog fonctionne.

Sinon , bon réveillon à vous !

Good night and good luck !

 MrVincent

5 24-Déc-2015 16:18 (il y a 6 ans 9 mois 2 jours)

ça ne m'etonne pas des fabricants industriels. une preuve de plus qu'ils ne savent pas compter !

6 24-Déc-2015 16:59 (il y a 6 ans 9 mois 2 jours)

ça ne m'etonne pas des fabricants industriels. une preuve de plus qu'ils ne savent pas compter !

il savent compter pour eux

 MrVincent

7 26-Déc-2015 13:27 (il y a 6 ans 9 mois)

Non, non, ils ne savent pas compter. beaucoup sont a la limite du dépot de bilan.

les FAB voient les tonnages vendus diminuer, ils se disent "c'est a cause de la FAF!" empechons la FAF de se devellopper, on reprendra les tonnages.je dis: Mauvaise analyse!

mon analyse a la louche (mais je suis un branleur, leno me l'a dit): si les tonnages diminuent, c'est pas que les eleveurs FAF plus  (peut etre 30% des tonnages que les FAB ont perdu OK je concèdes), c'est juste que leurs clients disparaissent. moins de betail, mons de tonnes. CQFD. et c'est que le début. Non seulement ils savent pas compter, mais en plus ils prennent le pb a l'envers.

 MrVincent

8 26-Déc-2015 13:35 (il y a 6 ans 9 mois)

D'ailleurs, je serai pas surpris si dans quelques temps on voit arriver une reglementation a la con sur la FAF, le tout poussé par les FAB et la Fédé, sous couvert de traçabilité ou de sécurité alimentaire. un peu comme l'incorporation des Acides Aminés purs, ou les argiles par les FAFeurs il y a quelques années.

je parie sur la gestion du risque des salmonelles.

Bonnes fêtes a tous.

charlotcharlot
11

9 26-Déc-2015 21:42 (il y a 6 ans 9 mois)

D'ailleurs, je serai pas surpris si dans quelques temps on voit arriver une reglementation a la con sur la FAF, le tout poussé par les FAB et la Fédé, sous couvert de traçabilité ou de sécurité alimentaire. un peu comme l'incorporation des Acides Aminés purs, ou les argiles par les FAFeurs il y a quelques années.

je parie sur la gestion du risque des salmonelles.

Bonnes fêtes a tous.

non pas la fédé quand meme...tu crois le crackers aussi méchant

10 27-Déc-2015 8:59 (il y a 6 ans 8 mois 30 jours)

Ce message a été supprimé par le modérateur.

11 27-Déc-2015 9:01 (il y a 6 ans 8 mois 30 jours)

Et oui Charlot la fédé syndicat de l,agro business ne va pas loupé une source de fric ni
 MrVincent

12 29-Déc-2015 17:00 (il y a 6 ans 8 mois 28 jours)

regardez, ils commencent a preparer les esprits:

http://ifip.asso.fr/fr/quizz-salmonelles

 

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum