problèmes de non-venues

 florent

1 13-Sep-2005 23:10 (il y a 11 ans 10 mois 15 jours)

je compte 10 à 12 % de non-venues en chaleurs dans mon élevage . que se soit des cochettes au régumate ( mises en cause possibles : auges collectives et/ou eau d'abreuvement distribuée dans cette même auge ) , ou bien que se soit des sevrées de la semaine , les chaleurs sont bien détectées mais des quelques unes traînent sur 3 lots . Pourriez-vous m'orienter sur le ou les problème(s) ? problème général ou problèmes sur cochettes et autres problèmes sur truies/primipares ?
 Arnaud

2 16-Sep-2005 16:27 (il y a 11 ans 10 mois 12 jours)

Les deux possibilités sont envisageables : une origine différente cochettes (problème du regumate où il est plus que légitime de se poser la question, surveillance des cycles en quarantaine...) et multipares (alimentation en maternité, endométrites, sevrage partiel, défaut de stimulation après sevrage, utilisation des hormones ...liste non exhaustive) ou une même origine commune pour tous les rangs (pratique de stimulation...) Avez vous déjà audité un certain nombre de ces points, quels sont les autres résultats?
 Françoise David

3 19-Sep-2005 11:29 (il y a 11 ans 10 mois 9 jours)

Bonjour Y a t-il d'autres pb de reproduction dans votre élevage? En ce qui concerne la non venue en chaleurs des truies sevrées, vérifiez si certaines ne font pas de chaleur en maternité (ce qui est possible suite à un sevrage partiel ou à une baisse de consommation d'aliment). Bon courage
 florent

4 28-Sep-2005 20:28 (il y a 11 ans 10 mois)

merci de vos reponses . Suite à ces problèmes que je ne suis pas en mesure de régler (je ne suis que "manoeuvre"), je voulais juste avoir des avis et je m'appercoit que vous ne mettez pas en cause le travail directement lié aux gestes de l' I.A et de la distribution d'hormones . j'ai un supérieur qui pense que le/les problèmes sont de suite lié au facteur humain , ce que je réfute, car le taux d'avortement observé par des visites + le nombre de truies observé vides avant la rentrée en maternité , n'est pas négligeable selon les lots ( 2 à 5% ).Est-ce que ces chiffres n'auraient un facteur commun (hygiéne générale ou aliment par exemple), bien que je puisse mettre mon ego de côté , je pense faire mon travail convenablement ... merci d'éclairer ma lanterne .
 florent

5 30-Sep-2005 18:48 (il y a 11 ans 9 mois 28 jours)

au sujet des truies en chaleurs en maternité, j'ai juste une remarque car je ne suis pas dans ce secteur : je sais qu'il y a beaucoup d'écrasement dans la semaine qui suit les mises-bas ! y a t-il un lien possible avec les chaleurs ? a priori le responsable reste sur sa faim car il ne peut donner d'explication à ce phénomène.
 ALAIN

6 30-Sep-2005 20:50 (il y a 11 ans 9 mois 28 jours)

Bonsoir FLORENT , c'est tres bien de ta part de suivre l'élevage ou tu travaille mais il est très difficile de pouvoir règler une partie de tes problèmes à distance.Le meileur des vétos ne pourra te répondre que sur des suggetions.Si tu le souhaite il est possible de se rencontrer et de pouvoir identifier certains paramètres.Laisse moi un message et bon courage.
 Françoise David

7 11-Oct-2005 13:29 (il y a 11 ans 9 mois 17 jours)

Désolée de répondre si tardivement! Y a t-il beaucoup d'adoptions dans la semaine suivant les mises bas? Cela pourrait être une des causes des écrasements (adoption de porcelets trop faibles ou se retrouvant en compétition; truie rendue nerveuse par les porcelets cherchant sans cesse une tétine..). Parallèlement, de ce fait la lactation est perturbée, il n'est pas impossible d'avoir des venues en chaleurs.
 florent

8 13-Oct-2005 20:45 (il y a 11 ans 9 mois 15 jours)

je vous remercie ; le problème des cochettes est résolu depuis peu grâce à une meilleure utilisation des plages horaires de la distribution d'aliment et les auges sont désormais sèches le matin ! concernant vôtre raisonnement sur l'éventualité des chaleurs en maternité ,c'est possible car lors des mouvements, des truies donnent déjà des signes de chaleurs mais le début des détections sur cette bande sont effectuées le week end; il se pourrait donc que des truies/primipares passent au travers car le sevrage s'effectue le mardi et donc les détections sur ce lot commencent le samedi. Aussi pour ce qui est des retours, une technique plus "douce" pour les I.A a été instaurée ; et là je crois que mon apprentissage sur la chose a été bâclée et forcément le geste était "bourrin" (je fais toujours ce que l'on me dit même si l'ordre ou le geste me paraît pas toujours approprié...)d'où l'explication d'une nouvelle façon de procéder qui devrait porter ses fruits ... A voir dans 4 semaines lors des échographies .
 cindy

9 15-Déc-2005 20:36 (il y a 11 ans 7 mois 13 jours)

je trouve que la détection des chaleurs se fait tard par rapport au sevrage. nous, nous sevrons le jeudi ey nous detedtons des le vendredi soir,ce qui laisse 1 journée et demi avant les detection alors que vous vous etes a 3 jours. je pense que vous devez rater certaine chaleur. Pour prévenir les chaleurs en mater, je fait les adoption et déplacements de porcelets dans les 48h suivant la mise-bas. j'essaie d'alloter les porcelets par tailles sur les truies. Ceci permet d'avoir des portées plus homogène au sevrage... Je ne touche plus aux portèes après 48h après mise-bas. Les porcelets ont leur place a la tetines et ne se battent plus donc pas de pertubation de la lactation. Quand aux truies auquelles j'enlève des porcelets a 15 jours d'age pour n'en servir en adoption sur la semaine qui reste, je les marque avec un point bleue a la bombe. Je sait donc les reperer et si elles ne viennent pas en chaleur je sais pourquoi. J'espère que mes infos d'aideront

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici