Suite cas clinique SDRP

 Philippe BLANQUEFORT

1 19-Jun-2006 8:45 (il y a 12 ans 3 mois 5 jours)

Nous avons utilisé à la FR GDS Pays de la Loire une autre approche pour le suivi des élevages infectés SDRP, et la détection de l'arrêt d'une circulation virale au sein d'un cheptel. A l'époque il n'y avait pas de PCR (ni de vaccin) ; nous avons prélevé des échantillons ciblés pour analyses sérologiques , en raisonnant sur l'âge des animaux ( cochettes, truies après première mise-bas, après deuxièmes, etc...) . Cela nous a permis dans les cas favorables de "dater" l'arrêt de la circulation virale , et d'engager une procédure d'assainissement partiel par réforme accélérée des truies positives . Nous avons donc recherché non pas la stabilité d'un élevage, mais l'arrêt de la circulation virale . Sur les 200 cheptels assinis SDRP depuis 1992 chez nous (44, 49, 72 et 85), environ le tiers l'ont été par cette procédure d'assainissement partiel. L'intérêt , outre la fiabilité de la procédure , est le coût moindre pour l'éleveur , et la relative simplicité des opérations .
 A Lebret

2 19-Jun-2006 15:43 (il y a 12 ans 3 mois 5 jours)

Il est clair que votre remarque peu concerner un certain nombre de cas de figure. Cependant, elle devient difficilement applicable au sein de troupeaux vaccinés si l'on se base sur le seul critère sérologique à grande échelle. Dans le cas clinique présenté, l'éleveur utilisait la vaccination inactivée puis la vaccination vivant donc votre méthode n'aurait pas été applicable ou alors seulement sur le long terme dans l'hypothèse d'un arrêt (risqué?) de vaccination. L'avantage de l'étude de stabilité est qu'elle peut être utilisée de manière très fiable quel que soit le cas de figure. Comment procédez vous aujourd'hui pour les élevages qui vaccinent?

Seuls les utilisateurs inscrits peuvent ajouter des messages sur le forum

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici