Lire cet article dans:

L'influenza porcine peut persister endémiquement dans des élevages naisseurs-engraisseur

Les épisodes infectieux peuvent durer plus d'un mois au niveau de la population, ce qui explique qu'un nouveau lot comprenant beaucoup d'animaux susceptibles puisse être infecté si les animaux sont logés dans des cases différentes mais dans le même bâtiment (transmission aérienne).

Lundi 21 Décembre 2015 (il y a 2 ans 27 jours)

L'influenza porcine a souvent été considérée une infection sporadique touchant les élevages porcines d'une à trois fois par an dans les zones densément peuplées. Cependant, des études récentes ont montré que les virus d'influenza porcine type A (IAV) peuvent s'établir dans les élevages naisseurs-engraisseurs et y persister longtemps avec des infections récurrentes dans chaque lot à un âge déterminé.

Une étude a été réalisée par des épidémiologistes et des virologistes du laboratoire français Anses Ploufragan dans trois élevages naisseurs-engraisseurs infectées de manière persistante qui vaccinaient les truies face à l'IAV mais qui, pourtant, présentaient toujours des infections récurrentes par influenza à un âge déterminé. 

Le schéma de vaccination incluait une primo-vaccination des truies pendant leur acclimatation (2 injections) et une injection systématique de rappel 2 semaines avant la mise-bas. L'étude a consisté en un suivi détaillé de trois lots consécutifs de porcelets, depuis leur naissance jusqu'à leur abattage. Pendant ce suivi, des échantillons ont été prélevés chez un groupe aléatoire de porcelets pour détecter l'IAV (écouvillons nasaux tous les jours pendant les épisodes de type grippal) ainsi que d'autres agents infectieux. Les caractéristiques des porcelets contrôlés (qualité de l'immunité maternelle, évaluation de la réponse immunitaire suite aux infections, la conduite de l'exploitation) ont été analysées pour mieux comprendre les facteurs associés aux infections récurrentes par l'IAV dans les élevages naisseurs-engraisseurs.

 

Caractéristiques épidémiologiques des infections récurrentes par influenza

Les résultats ont montré que cette forme épidémiologique de l'infection par influenza était plus fréquente lors de la transition que lors de l'engraissement, même dans l'une des trois exploitations étudiées qui a présenté deux épisodes dans chaque lot (transition et début de l'engraissement). Dans les trois exploitations étudiées, un ou plusieurs épisodes de type grippal ont été observés dans chaque lot, avec une répétabilité extrême vis-à-vis de la moyenne d'âge au moment de l'infection. Dans ces exploitations, des circulations simultanées ou différées de plusieurs sous-types d'IAV ont été observées, y compris les principaux sous-types circulant dans la région (Bretagne): H1avN1 (type aviaire) et H1huN2 (type humain). Ces virus se répandent rapidement au sein d'une population (ratio de reproduction [R0] élevé, voir Figure 1). Ces deux sous-types peuvent être à l'origine de l'émergence de virus recombinants lorsqu'ils co-infectent un porc simultanément, ce qui a été observé dans un lot de l'exploitation n.3. Une infection précédente par un sous-type spécifique ne confère pas d'immunité croisée face à un autre sous-type, ce qui a entraîné l'infection consécutive des mêmes porcelets par ces deux sous-types avec des symptômes cliniques associés.

Pendant les épisodes d'influenza détectés dans cette étude, les premiers porcelets qui ont excrété le virus ont été fondamentalement ceux qui n'ont pas reçu de niveaux élevés d'anticorps maternels spécifiques pour l'IAV. Ces porcelets étaient issus principalement de portées ayant une proportion élevée d'adoptions, et la plupart d'entre eux étaient également nés de truies primipares. Cependant, l'immunité passive, même si elle tendait à retarder l'excrétion du virus, ne prévenait pas complètement l'infection, ni l'excrétion, ni la transmission de l'IAV parmi les compagnons de case. La transmission du virus était réduite mais pas suffisamment pour en éviter la propagation au sein de la population. En plus, par rapport aux infections présentes chez des animaux complètement susceptibles, la propagation de l'infection était plus lente, ce qui entraînait un processus infectieux global au niveau de toute la population (Figure 1). En plus, une interférence a été identifiée entre la présence d'anticorps maternels (AM) et la réponse humorale suivant l'infection, ce qui a résulté dans l'absence de production d'anticorps détectables chez les porcelets infectés en présence d'anticorps maternels. Cependant, même si ces porcelets ne produisaient pas d'anticorps, le fait qu'ils restent complètement susceptibles au même virus n'a pu être démontré. Ces porcelets infectés en présence d'anticorps maternels avaient également tendance à excréter le virus pendant plus longtemps. Il en a été conclu que les co-infections (Mycoplasma hyopneumoniae, vSDRP, PCV2) n'étaient pas à l'origine du processus récurrent même lorsque les conséquences cliniques étaient fortement favorisées dans le cas d'une infection double par vSDRP + IAV.

Taux de reproduction (R0) dans un contexte épidémique ou endémique.

Reproduction ratio in epidemic or endemic context

 

Outils pour le contrôle des infections par IAV récurrentes

Selon la complexité du processus infectieux pouvant impliquer plusieurs virus et l'interférence de l'immunité maternelle avec la réponse immunitaire suivant l'infection, les stratégies de contrôle se basent principalement sur une bonne conduite d'élevage et sur le renforcement de la biosécurité interne. Ces épisodes infectieux peuvent durer plus d'un mois au niveau de la population, ce qui explique qu'un nouveau lot incluant beaucoup d'animaux susceptibles puisse être infecté si les animaux sont logés dans des cases différentes mais dans un même bâtiment (transmission aérienne). La ségrégation stricte des lots est, par conséquent, extrêmement importante, ainsi que la vérification que la transmission aérogène n'est pas possible d'une case à une autre sur la base de la conception du système de ventilation.

Par conséquent, mélanger des animaux ayant des statuts immunitaires et infectieux différents doit être interdit dans les différentes étapes clé (adoptions dans la maternité, mélanges lors du sevrage, mélanges pendant la transition). La communication aérienne et les mouvements de personnes entre les sites doivent être également planifiés systématiquement pour éviter les contacts entre les animaux jeunes et les plus âgés.

L'IAV circule chez les truies de ces exploitations même lorsque les animaux ont été vaccinés, et il est très difficile de le détecter parce que la durée de l'excrétion est réduite et qu'en général il n'y a pas de symptômes évidents. Afin d'éviter la réexposition systématique des truies et de réduire progressivement la circulation persistante de l'IAV dans le bâtiment, il est important de séparer physiquement les truies des porcs d'engraissement dans l'exploitation. Cette séparation concerne les animaux eux-mêmes (circulation entre ces deux sites), le personnel de l'exploitation (salopettes, bottes), l'équipement et les communications aériennes.

L'application stricte de ces mesures de contrôle peut améliorer la situation dans des exploitations d'élevage en lots, tout en permettant de longs intervalles calmes entre deux lots. Dans les exploitations avec des intervalles d'une ou deux semaines entre les lots, il peut être nécessaire d'introduire une pause dans le cycle en transférant un ou deux lots de porcelets au moment du sevrage dans des installation externes (si possible). Les exploitations situées dans des zones à haute densité sont également exposées à un grand risque de contamination depuis l'extérieur à cause de la transmission aérogène depuis les exploitations voisines ou depuis les camions de transport de porcs. La biosécurité externe est, par conséquent, cruciale par rapport au risque que représentent le transport de porcs et les véhicules de service.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags