Lire cet article dans:

Alimentation en grands groupes de porcelets : application pratique du choice feeding

Le choice feeding est basé sur l'offre pendant des jours spécifiques d'un changement de régime, en même temps différents aliments, lactoinitiator et pré-starter ou pré-starter et starter, dans le but que le porcelet choisisse lui-même quelle proportion de chaque aliment il mang

Le choice feeding est basé sur l'offre pendant des jours spécifiques d'un changement de régime, en même temps différents aliments, lactoinitiator et pré-starter ou pré-starter et starter, dans le but que le porcelet choisisse lui-même quelle proportion de chaque aliment il mang

Le choice feeding est la meilleure option pour que les porcelets de poids et / ou âges différents puissent choisir entre deux aliments pour couvrir leurs besoins de croissance différents. Dans les élevages avec des problèmes entériques, la réponse est encore meilleure avec ce système.

Introduction

La phase la plus sensible de l'alimentation des porcs est le post-sevrage, en particulier les deux ou trois premières semaines.

Dans cet article, la conduite en choice feeding (alimentation en libre choix ou à la demande) est présentée comme une alternative efficace dans l'alimentation des porcelets en tenant compte des conditions actuelles dans la production. Il est tenu compte des limitations structurelles et de conduite présentes dans de nombreuses exploitations, qui conditionnent le développement optimal des porcelets, un développement qui ne peut pas être exclusivement résolu par des changements dans les niveaux nutritionnels des aliments.

Le choice feeding est basé sur la capacité des porcs à choisir entre deux régimes, disponibles simultanément, pour répondre à leurs différents besoins de croissance sur une période de temps.

Application pratique dans les conditions de terrain

Les programmes conventionnels d'alimentation en post-sevrage sont basés sur les changements d'aliments (du lactoinitiateur au pré-starter ou du pré-starter au starter) en fonction des quantités d'aliments prédéterminées par animal, d'espaces de temps ou de la combinaison des deux (quantités de lactoinitiateurs et durée en pré-starter et starter). Ces périodes de temps sont généralement appliqués de manière personnalisée à chaque parc du lot de porcelets: la quantité ou la durée d'administration du lactoinitiateur et du pré-strater est réduite ou augmentée en fonction de la taille du porcelet. Ces changements dépendent généralement de la sensibilité de l'opérateur responsable.

Le changement de régime doit être fait pour une période de temps raisonnable (2 ou 3 jours) mais dans de nombreux cas, il est fait en moins d'un jour.

Parfois, le contrôle est a posteriori, à partir des consommations moyennes fournies par les programmes de gestion.

Afin d'établir le système choice feeding avec succès, il est nécessaire de l'adapter individuellement à chaque élevage et avec l'implication des opérateurs responsables.

Les clés pour que le système se développe avec succès sont:

  • Bien distinguer la zone sale de la zone propre et, dans la zone propre, la zone d'aliemntation de la zone de repos.
  • Emplacement des mangeoires, a et avoir un parc dédié aux porcelets problématiques.
  • Type de ventilation et de chauffage.

Structure et organisation de la conduite

  1. Ne pas fixer une durée spécifique de la période d'administration de l'alimentation lactoinitiador et prêter.
  2. Envisager un critère pour l'opérateur de l'élevage afin qu'il puisse modifier la durée de cette période en fonction de la variabilité de l'âge, de la qualité et de la dispersion<p>Le placement alternatif de mangeoires avec des aliments diff&eacute;rents est ce qui fonctionne le mieux, si on applique une strat&eacute;gie de choice feeding</p>
  3. Pour les animaux malades, petits ou immatures (séparés dans le seul parc dans la salle ouverte), on applique un programme d'alimentation avec les mêmes critères que ceux décrits ci-dessus, et ils sont incorporés dans le reste de l'effectif dans la mesure où leur développement, l'autorise.
  4. Le lactoiniciateur et l'aliment prestarter sont administrés dans des mangeoires différentes disposées en alternance (c'est le paramètre le plus idéal que nous avons trouvé jusqu'à présent dans la salle ouverte), et de la meilleure façon pour « aider » à définir la zone sale et la zone propre, selon les conditions de chaque élevage (photo 2).
  5. Les opérateurs doivent être informés que la quantité de lactoinitiateur à mettre dans les auges doit être ajustée pour un remplissage au moins trois fois par jour, en évitant que des assiettes ne soient jamais vides. On trouve souvent que la consommation est plus importante dans certaines mangeoires ou trémies que dans d'autres, et cela peut être dû à des stimuli sociaux, ou que, dans certaines occasions tout au long de la journée, l'une des zones de repos « bloque» temporairement l'accès.
  6. La période pendant laquelle les deux aliments sont maintenues simultanément variera en fonction de tous les paramètres décrits. Les assiettes sont ensuite enlevées et seul le pré-starter est maintenu dans la trémie jusqu'à ce que la durée du programme conçu soit terminée.

Résultats obtenus

Dans les essais on a mesuré la consommation d'aliments, de lactoinitiateur et de pré-starter, en comparant le système conventionnel avec le choice feeding et dans chacun d'eux nous avons obtenu une plus basse consommation de lactoinitiateur et une plus grande consommation de pré-starter avec le choice feeding.

Dans les élevages A (2 lots) et C (3 lots), des programmes conventionnels ont été appliqués sur la base de l'administration de 1 kg d'aliment lactoinitiateur pour poursuivre avec l’aliment pré-starter jusqu'à 21 jours après le sevrage. Sur les élevages B (5 lots), D (3 lots) et E (3 lots), des programmes conventionnels ont été appliqués sur la base de l'administration de lactoinitiateur pendant la première semaine, puis de pré-starter dans les mêmes conditions que les deux autres élevages ( A et C).

Tableau 1. Consommation d'aliments lacto-initiateur, de pré-starter et total par porcelet dans le post-sevrage dans différents élevages avec système d'alimentation conventionnel ou choice feeding. Source: Andrés Donadeu, cours de spécialisation FEDNA. 2013

Kg lactoiniciateur/porcelet Kg prestarter/ porcelet Kg total / porcelet
Elevages Système conventionnel choice feeding Système conventionnel choice feeding Système conventionnel choice feeding
A 1,092 0,321 4,220 5,110 5,312 5,431
B 0,954 0,387 4,610 5,540 5,564 5,927
C 0,781 0,342 4,580 5,322 5,361 5,664
D 0,867 0,392 4,772 5,605 5,639 5,997
E 1,176 0,755 4,748 4,748 5,411 5,503

Une consommation accrue de lactoiniciateur dans les programmes conventionnels nous confirme que, devant l'impossibilité de pouvoir choisir entre deux aliments, les consommations moyennes montent sur des périodes semblables , et suggère que cela est dû à l'ingéré des porcelets avec un plus grand développement ( avec plus de capacité d'ingéré). Mais quand ils peuvent choisir, la consommation est réduite parce que les porcelets les plus développés trouvent probablement "un plus grand confort" dans la prise de pré-starter.

La consommation plus élevée d'aliment pré-starter dans le système choice feeding par rapport à d'autres programmes de même durée, est due au fait qu'ils commencent à le consommer avant, et donc qu'ils disposent d'un temps d'exposition plus long.

Nous avons pu observer que la réponse des animaux en choice feeding a été significativement meilleure dans les fermes où la survenue de problèmes entériques due à une voracité excessive au cours des deux premières semaines après le sevrage est très fréquente. Dans ces cas avec la conduite conventionnelle il est fréquent que l'opérateur soit obligé de rationner l'aliment dans les jours de risque, ou d'avancer d'une manière violente l'administration de l'aliment suivant pour freiner l'incidence. L'adaptation sans stress entre les deux aliments, ainsi que tous les facteurs mentionnés ci-dessus, justifient dans de nombreuses exploitations le différentiel de performances obtenues par rapport aux programmes conventionnels.

Les résultats obtenus indiquent que l'effet de l'espace est déterminant dans l'amélioration des performances (GMQ) avec le choice feeding par rapport à l'alimentation conventionnelle (tableau 2).

Tableau 2. Disponibilité de l'espace et croissance moyenne par porcelet (GMQ) dans les systèmes avec alimentation conventionnelle ou choice feeding en post-sevrage dans différents élevages. Source: Andrés Donadeu. Cours de spécialisation FEDNA. 2013

superficie m2/porcelet mangeoire cm/lporcelet
Elevage Programme Poids initial Poids final Δ poids jours GMQ (g)
A+B+C+D Convetionnel 5,854 18,763 12,909 40,725 0,317 0,195 4,72
A+B+C+D choice feeding 5,868 20,739 14,871 40,725 0,365 0,218 4,69
différence 0,014 1,976 1,962 0,048 0,023 -0,03
moyenne 5,861 19,751 13,890 40,725 0,341 0,206 4,71
E Convetionnel 5,233 21,680 16,447 39,000 0,422 0,380 8,08
E choice feeding 5,173 22,193 17,020 39,000 0,436 0,407 8,03
différence -0,060 0,513 0,573 0,015 0,028 -0,06
moyenne 5,203 21,937 16,733 39,000 0,429 0,394 8,05

Un autre fait notable est l'appréciation d'une plus grande uniformité dans les lots de porcelets à la fin de cette phase.

Conclusions

  • La technique de conduite en choice feediing appliquée au moins lors des changements alimentaires effectués dans les programmes conventionnels est la meilleure option pour que les porcelets de poids et / ou âges différents puissent choisir entre deux aliments pour couvrir leurs différents besoins alimentaires de croissance.
  • D'un point de vue nutritionnel, les aliments utilisés dans la conduite conventionnelle peuvent être utilisés avec une le choice feeding , à condition qu'il n'y ait pas de différence excessive d'appétibilité. Dans tous les cas, de nouvelles attentes sont également ouvertes dans la conception de formulations pour le choice feedingen dehors des périodes de changements d'aliment.
  • L'application de l'alimentation du choice feeding tout au long du cycle de post-sevrage nécessite un nombre minimum de silos et de distribution d'aliments pour faciliter la conduite.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags