Analyse des systèmes d'adaptation par rapport à la règlementation sur le bien-être en Espagne

Ceci est le premier article d'une série consacrée à l'adaptation à la loi sur le bien-être animal dans les élevages espagnols. Il s'agira tout d'abord d'exposer ce qui est exigé d'une inst...
Mardi 27 Avril 2010 (il y a 7 ans 3 mois 22 jours)

Ceci est le premier article d'une série consacrée à l'adaptation à la loi sur le bien-être animal dans les élevages espagnols. Il s'agira tout d'abord d'exposer ce qui est exigé d'une installation conforme aux normes de bien-être animal, sous les aspects éleveur - vétérinaire et, ensuite, on fera un résumé des systèmes mis en place en Espagne jusqu'à ce jour.

En première approche et pour résumer simplement le bien-être animal en production porcine, ce qui nous marque le plus est que les truies et les cochettes doivent être élevées en groupes du 28ème jour de gestation jusqu'à 7 jours avant la mise-bas, comme le stipule le Décret royal 1135/2002 du 31 octobre concernant les Normes minimales pour la protection des porcs.

Ce n'est pas pour sous-estimer le reste de la réglementation inclus dans cette Loi mais sans doute ce point est celui qui nous touchera le plus, non seulement d'un point de vue économique mais aussi du point de vue de l’adaptation de la production par rapport au nouveau système.

Pour commencer, j’aimerais rappeler les avantages de la cage de gestation. Quand on pensera au système pour loger les truies dans la zone de gestantes confirmées, on pourra ainsi, tout en respectant la Loi, profiter de ces avantages. On ne doit pas oublier que la réglementation sur le bien-être animal est basée sur un nombre important de travaux scientifiques qui démontrent que les truies frustrées produisent beaucoup moins.



C’est pourquoi, d’un point de vue absolument pratique, ajoutons les qualités des deux systèmes et essayons d’en minimiser les défauts, pour obtenir le système le plus adapté avec lequel on assurera le bien-être animal pour la gestation confirmée.

Principales vertus de la cage de gestation :
  - Contrôle individuel de l'ingestion de l'aliment
- Contrôle individualisé des chaleurs, plus rapide et fiable.
- Facilité pour tout soin à réaliser sur la truie, comme les vaccinations, les échographies, les traitements…
- Facilité pour le mouvement et le contrôle des animaux.

D'un autre côté, les scientifiques ont démontré que les truies en cages sont soumises à deux situations très négatives pour leur confort :
  - La restriction d'espace.
- L'alimentation restreinte.

La restriction d'espace ne permet pas l'expression du comportement naturel de la truie, par exemple celui de fouiller ou d'interagir avec d'autres individus. De plus, d'un point de vue productif, le fait qu'une truie adulte puisse déambuler va être sûrement bénéfique puisqu'elles développeront probablement une meilleure structure osseuse et musculaire, caractéristique qui prolongera leur vie moyenne.

D'autre part, comme de nombreux travaux l'indiquent, l'alimentation restreinte dans les boxes au moyen de doseurs, qui est le système le plus courant en gestante, entraîne une sensation de faim chronique qui entraîne un manque de bien-être des truies.

Ces faits provoquent une frustration des truies et, de ce fait, il en découle l'obligation d'avoir des truies libres et de maintenir des rations à teneur élevée en fibres pour obtenir la sensation de « satisfaction » des animaux.



C'est pourquoi, toute la législation sur le bien-être animal a une base scientifique bien consolidée et qui, bien appliquée, peut apporter des améliorations de production. De plus, différents systèmes de logement de truies en groupe arrivent, existant déjà depuis quelques temps dans d'autres pays européens et donnant des résultats de production vraiment intéressants ; on n'a par conséquent aucune raison de penser qu'on ne doit pas ou on ne peut pas y parvenir.

Dans les prochains articles on essaiera de revoir les différents systèmes qui dans une grande mesure sont déjà actuellement mis en place dans une large mesure et comment ils fonctionnent au niveau de l'élevage.

Les systèmes que l'on commentera sont les suivants :
  - Alimentation au sol.
- Alimentation avec des trémies conventionnelles et électroniques.
- Systèmes à chute lente.
- Boxes à accès libre.
- Machines électroniques. .

Albert Finestra. Vétérinaire. Espagne
Javier Lorente Martín. Ingenieur Agronome. Espagne

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici