Analyses de diagnostic des maladies intestinales

Diarrhées néonatales Villosités sur un porcelet témoin Une prise insuffisante d'échantillons peut donner lieu à un diagnostic erroné. Il est souvent su...
Lundi 1 Octobre 2007 (il y a 9 ans 9 mois 26 jours)

Diarrhées néonatales

Villosités sur un porcelet témoin
Une prise insuffisante d'échantillons peut donner lieu à un diagnostic erroné. Il est souvent suffisant d'obtenir des tissus frais et fixés au formaldéhyde à partir de porcs atteints d'entérite pour réaliser le diagnostic clinique.

Les lésions du tractus intestinal apparaissent fréquemment sur des segments déterminés. Par conséquent, on doit prélever plusieurs échantillons représentatifs de chaque zone de l'intestin : il est nécessaire de prendre des échantillons du jéjunum, de l'iléon et du côlon ascendant.

La fixation des coupes intestinales au moment de l’autopsie est meilleure en coupant des segments de 1 à 2 cm de longueur et en les ouvrant pour exposer la lumière de l’intestin et augmenter la fixation.

L'envoi de courts segments d'intestin assure pour le moins une fixation suffisante. Le diagnostic de la diarrhée néonatale demande une préparation soignée pour apprécier l'atrophie des villosités.

Dans la diarrhée sécrétoire (provoquée par E. coli et C. difficile) peu de lésions sont visibles à l'œil nu. L'intestin grêle apparaîtra simplement aminci et transparent, avec le contenu du côlon acidifié dû à la fermentation. En ce qui concerne l'atrophie des villosités, les lésions histo-pathologiques sont minimes dans les infections par E. coli, Clostridium perfringens C et de type A, et Clostridium difficile.

Muqueuse après exposition aux entérotoxines
Les infections par E. coli (E. coli entérotoxinogène) colonisent l'intestin grâce à leur adhésion aux entérocytes dans l'intestin grêle et la production d'entérotoxines. Les pili de la surface adhèrent aux entérocytes. Les plus fréquents sont K88, K99, 987P et F41.

Clostridium difficile est le nouveau pathogène entérique des nouveau-nés. Il est difficile de le mettre en évidence comme agent causal ou de le diagnostiquer car le signe principal est l’œdème du mésocôlon associé à la production d'exotoxines A et B. Ces exotoxines peuvent s'identifier grâce à des tests ELISA.

Le Clostridium perfringens de type C provoque une diarrhée néonatale par l'action de toxines alpha et bêta. Les lésions visibles à l'œil nu se caractérisent par de discrets fragments d'intestin grêle d'apparence hémorragique avec de petites ampoules emphysémateuses. Dans les cas aigus, les extrémités des villosités apparaissent nécrosées avec un exsudat fibrineux. L'atrophie des villosités dans ce cas n'est pas non plus extrêmement grave.

La gastroentérite transmissible est une cause importante d'atrophie des villosités qui se présente de façon disséminée avec une incidence particulière dans le jéjunum. L'épithélium presque totalement plat est caractéristique de la GET (gastroentérite transmissible).
On a aussi besoin pour confirmer le diagnostic, de l'examen au microscope électronique du contenu intestinal, de tests d'immunofluorescence et d'immunohistologie.

La diarrhée épidémique porcine est produite par un coronavirus qui provoque des lésions très semblables à celles de la GET

Dans des circonstances normales (excepté dans les cas de GET), la plus grave atrophie des villosités est provoquée par les infections dues au rotavirus, d’autant plus sévères que le porcelet est jeune. La récupération est assez rapide chez les jeunes porcs. La confirmation de la relation atrophie - virus se fait par une microscopie électronique du contenu intestinal ou par immunofluorescence.

La coccidiose provoque la destruction des entérocytes, donnant lieu à l'érosion des extrémités des villosités et à leur atrophie.

Beaucoup de cas présentent des infections simultanées par clostridiums et E. coli.

Sevrage

Immédiatement après le sevrage, des problèmes semblables peuvent se présenter à cause de :

1°) E. coli K 88 (1 à 3 semaines après le sevrage)
2°) E. coli F18
3°) Rotavirus, qui peut apparaître 1 à 2 semaines après le sevrage
4°) Salmonella, qui peut apparaître à n'importe quel moment
5°) GET, qui peut apparaître immédiatement après le sevrage.

Porcs en engraissement


Les principaux troubles des porcs à l'engraissement comprennent la GET épizootique, l'entérite proliférative, la salmonellose entérique, les trichines, une dysenterie porcine, la spirochétose intestinale et les pathologies du côlon.

Les échantillons pour histologie de l'intestin doivent être fixés dans du formaldéhyde dans un délai de 30 minutes. Il faut laver les segments pour assurer que le fixateur arrive à l'épithélium. Pour que la recherche histologique soit utile on a besoin d'échantillons d'estomac, du duodénum, deux segments de jéjunum, de l'iléon, du cæcum, du côlon spiral, des ganglions lymphatiques mésentériques et du foie.

Infection à Lawsonia

Prolifération de cryptes dans une infection à Lawsonia
Les infections par Lawsonia se caractérisent par un épaississement de la muqueuse intestinale, en particulier celle de l'iléon, suivi du côlon spiral proximal, du cæcum et du jéjunum distal. La muqueuse peut être érodée à des points précis. Il peut y avoir d'abondants résidus adhérents de muqueuse fibrino-nécrotique. Il y a beaucoup de cryptes revêtues de cellules immatures de la crypte (pas cellules caliciformes) et pleines de résidus. Les colorations à l’argent montrent une grande quantité de bactéries en forme de virgule dans le cytoplasme apical des cellules hyperplasiques de la crypte. On peut confirmer le diagnostic par PCR (Polymerase Chain Reaction) ou par immuno-coloration.

Salmonelloses

Dans les salmonelloses, les lésions se trouvent particulièrement là où sont les zones de tissu lymphoïde sous-muqueux (jéjunum distal, iléon et côlon spiral). Les lésions microscopiques sont celles d'une entérocolite sévère fibrino-nécrotique d’érosive à ulcérative.
Il peut y avoir des thrombus et des infiltrats de macrophages et une diminution des lymphocytes dans la lamina propia et la sous-muqueuse. Il est utile de confirmer le diagnostic par PCR ou par culture.

Trichines

Lésions seulement au niveau du cæcum et du côlon spiral. Il peut y avoir des larves à l'intérieur de la muqueuse et/ou des nématodes sur la surface de la muqueuse avec une nécrose de celle-ci, une hémorragie, un exsudat fibrineux et une infiltration d'éosinophiles, de lymphocytes et de cellules plasmatiques.

Dysentérie porcine

Les lésions se limitent au cæcum et au côlon et consistent en une sévère typhlocolite catarrhale et/ou fibrino-nécrotique. Les lésions microscopiques sont assez spécifiques et presque de valeur diagnostique. Les lésions sont caractérisées par la nécrose, une hémorragie, un exsudat inflammatoire et des résidus fibrino-nécrotiques adhérents et mélangés aux cellules inflammatoires. On observe une hyperplasie des cryptes due à l'hyperplasie des cellules caliciformes. Avec la coloration argentique on peut observer d'importants spirochètes à l'intérieur des cryptes dilatées de la muqueuse.

Brachyspira pilosicoli

Les lésions macroscopiques sont habituellement très variées. Les lésions de la muqueuse sont plus fréquentes et plus graves dans les régions du côlon spiral moyen puis du côlon spiral proximal.

Lésions de muqueuse peu sévères
Les lésions de la muqueuse sont très légères. Au microscope, on observe une colite érosive superficielle, de légère à modérément grave, entre multifocale et diffuse avec des quantités variables de résidus de muqueuse fibrino-nécrotiques adhérents. Il peut y avoir une hyperplasie des cellules caliciformes. On peut voir B. pilosicoli collé à l'extrémité supérieure cellulaire, mais s'il n’en n’est pas ainsi, le diagnostic peut être difficile si la PCR ou la culture n'est pas réalisée.

Stan Done. Veterinary Laboratories Agency. (Royaume-Uni)

Articles liés

Opinion des experts

Insémination: le système danois04-Sep-2007 il y a 9 ans 10 mois 23 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici