Lire cet article dans:

Diarrhées post-sevrage des porcelets : pratiques préventives

Liste des mesures préventives que nous appliquons dans notre travail quotidien avec de bons résultats. Il faut les prendre en compte dans leur ensemble et jamais de façon individuelle.

Introduction

La bactérie Escherichia coli est localisée dans l'intestin grêle des porcelets, à la fois les malades et ceux en bonne santé, où elle prolifère entre les 3 et 10 jours après le sevrage, ce qui entraîne des problèmes digestifs d'intensité et de durée variable selon de nombreux facteurs associés. L'alimentation des porcelets pendant l'allaitement et dans les jours qui suivent le sevrage est l'un des principaux facteurs de risque de leur apparition et, par conséquent, de leur prévention et de leur contrôle; plus encore, au moment où nous devons faire une utilisation responsable et prudente des antibiotiques, il faut en même temps envisager de ne pas incorporer de colistine et d'oxyde de zinc dans les aliments.

Dans ces jours suivant le sevrage, le transit intestinal est plus lent et il y a une paresse gastrique, ce qui donne à la flore digestive la possibilité de se multiplier et d'attaquer la muqueuse digestive. Les conditions environnementales et de conduite incorrectes altèrent également le temps de transit intestinal.

Il existe une corrélation importante entre le système immunitaire digestif, où 2/3 des cellules de défense immunitaire sont produites à ce stade et le développement de certaines pathologies digestives. De la même manière, l'équilibre de la flore digestive détermine une meilleure réponse immunitaire. La flore intestinale est établie 48 heures après la naissance du porcelet et elle évolue pendant la lactation, entraînant des changements considérables la première semaine après le sevrage. L'altération de l'écosystème digestif saprophyte sera à la base des troubles digestifs.

Je considère qu'il est essentiel de prendre en compte que plusieurs des problèmes digestifs des porcelets dans les semaines qui suivent le sevrage ont leur origine dans des causes extérieures qui ne sont pas liées à E. coli et que nous mentionnons ci-dessous (tableau 1) pour les prendre en compte de façon globale :

Tableau 1. Approche globale de la diarrhée post-sevrage chez les porcelets.

Bactéries Virus Parasites Nutrition Autres
E. coli Rotavirus Cryptosporidies Protéine Nettoyage
C. perfringens Coronavirus Ascaris suum Graisses Vide sanitaire
L. intracellularis SDRPv Trichuris suis Amidons Ambiance
Brachyspira sp PCV2 Fibre Densité
Salmonella sp Vitamines Antibiotiques
Minéraux Eau de boisson
Mycotoxines Utilisation aliment
Equilibre ionique
(Na-Cl-K-Ca/P)

Pratiques préventives

L'objectif de ce bref travail est de passer en revue ce que nous pouvons faire pour minimiser le risque de diarrhée post-sevrage, en nous référant aux mesures pratiques qui, dans leur ensemble,et jamais individuellement, sont celles que nous appliquons dans la pratique de notre travail quotidien avec de bons résultats, et que j'énumère ci-dessous:

Figure 1. Poids adéquat des porcelets à la naissance et au sevrage

Figure 1. Poids adéquat des porcelets à la naissance et au sevrage

  • En ce qui concerne la truie reproductrice:
    • Courbe d'alimentation adéquate en gestation afin de minimiser le nombre de porcelets de faible poids et d'obtenir un bon développement de l'appareil digestif embryonnario-fœtal.
    • Maximiser la consommation alimentaire des truies allaitantes pour améliorer la production laitière et donc le poids des porcelets au sevrage.
    • Minimiser l'utilisation d'antibiotiques oraux et utiliser des probiotiques pendant les phases de gestation et d'allaitement pour avoir une microflore équilibrée qu'elles transmettront également à leurs porcelets.
  • Vide sanitaire strict dans les salles de mises-bas et de sevrage. Lavage avec de l'eau chaude et du détergent, utilisation de désinfectants que nous changeons au minimum une fois par an et un temps minimum sans animaux dans la salle (5 jours) avec séchage préalable.
  • Conditions d'ambiance dans la zone de confort des porcelets (le froid est la première cause de diarrhée). Les températures élevées réduisent la consommation pendant les deux premières semaines augmentant le risque de diarrhée en raison du manque de nutriments pour couvrir les besoins d'entretien et de thermorégulation.
  • Eau de boisson: point critique pour prévenir la diarrhée. La qualité, à la fois microbiologique et physico-chimique, est essentielle. Aussi la température de l'eau. Une diminution de la consommation entraînera une baisse de la consommation d'aliments. Débit et pression de l'eau corrects.
  • Nombre suffisant de points d'alimentation (nourrisseurs et abreuvoirs) et types (assiettes, trémies). Il est important de gérer l'alimentation adaptée à l'âge / poids en quantités / temps et de considérer sa présentation (farine / qualité granules) en plus de la taille des particules.
  • Respecter la densité (nombre de porcelets par lot et de porcelets par mètre carré). La plupart des agents infectieux digestifs ont une transmission fécalo-orale.
  • Utilisation de vaccins spécifiques contre E. coli (fimbriae et toxines de choix) et / ou Clostridium spp.

Figure 2. Utilisation adaptée des aliments et des points d'alimentation

Figure 2. Utilisation adaptée des aliments et des points d'alimentation

  • Protéine de l'aliment: surveiller les niveaux (éviter les excès et les déficiences) et la qualité, doivent avoir une haute valeur biologique / digestibilité (plasma, poisson, oeuf, ...) avec un équilibre approprié des acides aminés digestibles.
  • Fibres alimentaires: des niveaux adéquats qui réduisent la production de diamines dans le côlon provoquées par le métabolisme des protéines.
  • Hydrates de carbone à haute digestibilité (combinaison de céréales correctement extrudées), car l'hydrolyse des sucres par l'α-amylase n'est pas toujours complète. Les sucres qui entrent dans le cécum et le côlon comme résistants sont dégradés par la flore, obtenant des sources d'énergie (acides gras volatiles) qui permettent la prolifération des agents pathogènes.
  • Graisses de qualité: faible niveau oxydatif et haute digestibilité.
  • Enzymes digestives exogènes (alpha galactosidase, amylase, glucanases, peptidase, xylanases). La réponse de la flore digestive à l'addition d'enzymes dépend en partie de l'état initial du porcelet, par rapport à la digestibilité de l'aliment et surtout celle de ses nutriments essentiels.
  • Formuler des régimes à faible capacité tampon, en s'attachant principalement aux niveaux de calcium dans l'aliment final (rapport calcium digestible / phosphore digestible correct) et à son bilan électrolytique (attention aux niveaux de sodium, de chlore et de potassium). L'utilisation de minéraux sous forme organique nous permet de réduire les niveaux de cendres.
  • L'inclusion d'acides organiques et d'huiles essentielles qui réduisent les fermentations microbiennes, favorisant la prolifération de la flore saprophyte et nous aidant à réguler le pH final.
  • L'utilisation de prébiotiques (MOS, inuline, oligofructose) qui potentialisent la croissance sélective de bifidobactéries dans l'intestin grêle et réduisent la concentration de coliformes fécaux, améliorent également l'immunité muqueuse basale, ce qui est si important entre la 3ème et la 6ème semaine et vie.
  • Sur l'incorporation de certains probiotiques, huiles essentielles, nucléotides, acide linoléique conjugué, phytobiotiques, etc. nous devons étudier en détail chacun d'entre eux, ainsi que les conditions pratiques d'utilisation dans chacun de nos systèmes de production pour rentabiliser leur incorporation précise.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags