1 commentaires

Dimensions et conception de l'unité d'engraissement

Introduction L'unité d'engraissement est destinée à satisfaire les besoins des porcs une fois que les premières semaines difficiles après le sevrage sont ...

Vendredi 30 Juillet 2010 (il y a 7 ans 2 mois 24 jours)


Introduction

L'unité d'engraissement est destinée à satisfaire les besoins des porcs une fois que les premières semaines difficiles après le sevrage sont passées. En général, la période d'engraissement commence quand le poids vif atteint les 20-35 kgs ce qui équivaut à un âge de 10 à 13 semaines.
La période d'engraissement varie d'un pays à l'autre et dépend du modèle de marché et du poids au moment de l'abattage. Cependant, indépendamment de cela, l'unité d'engraissement doit fournir une ambiance convenable qui offre des conditions optimales pour un taux élevé de croissance et de transformation. Fréquemment, on accorde trop peu d'attention à l'unité d'engraissement autant quand on le conçoit que lorsqu'il est géré par la suite. Le résultat se répercute négativement sur la production.

L'unité d'engraissement : considérations générales

Comme l'unité de sevrage, l'unité d'engraissement doit être conçue pour une gestion du tout plein-tout vide qui permet le nettoyage et la désinfection entre les lots et un contrôle strict de l'ambiance.

Le nombre de salles d'engraissement dépend du gain moyen quotidien prévu et du poids vif attendu quand les porcs entrent dans l'unité et du poids à l'abattage. Étant donné que la période d'engraissement est plus longue que la période du sevrage, il peut être plus difficile d'estimer le nombre de salles dont on a besoin. C’est ainsi que, si la conception de l'unité est calculée sur un gain moyen quotidien élevé, il est possible qu'il n'y ait pas suffisamment de temps pour que tous les porcs terminent l'étape d'engraissement avant que n'arrive le lot suivant de sevrés.

De plus, il est important de tenir compte de la stratégie pour la sortie des porcs. Comme le taux de croissance des porcs est différent, ils ne seront pas tous prêts en même temps pour l'abattage. Si le poids vif normal du marché est de 100 kgs, le poids moyen des porcs dans une salle sera d'environ 80 kgs quand les premiers animaux seront prêts pour l'abattoir, tandis que les plus petits pèseront seulement 60 kgs

Les températures élevées et les maladies peuvent considérablement réduire le taux de croissance et augmenter la variation des poids. Les effets produits sont indiqués sur les figures 1 et 2. Le premier graphique montre la répartition par poids des porcs avec un taux élevé de croissance et une faible variation de poids (écart type de 6 kgs) ce qui signifie qu'ils n'ont pas semblé être spécialement affectés par les conditions d'ambiance ni les conditions sanitaires. Le deuxième graphique montre la distribution par poids d'un lot de porcs au faible taux de croissance et une grande variation de poids (écart type de 10 kgs). La comparaison des deux figures montre qu'on met plus de temps à vider une salle quand la variation des poids est élevée.

Figure 1. Distribution des poids des porcs d'un groupe avec un taux de croissance élevé et une faible variation des poids (écart-type = 6 kg)
quand les premiers porcs sont prêts pour l'abattoir à 100 kg.

Figura 2. Distribution des poids des porcs d'un groupe avec un faible taux de croissance et une grande variation de poids (écart-type = 10 kg)
quand les premiers porcs sont prêts pour l'abattoir à 100 kg.


Tableau 1 : Critères courants de conception d'une unité d'engraissement pour des porcs avec une sortie prévue à 100 kg

Poids au moment du transfert
20 kg 30 kg
Nombre de sorties 3 3
Jours dans l'unité 102 88
Jours pour le nettoyage 3 3
Espace par porc, m2 0,65 0,65
Ventilation, m3/h* 15-140 15-140
Humidité relative, % 50-70 50-70
Température initiale ** 24 22
Température finale** 16 16
*Le taux de ventilation dépend du climat ; dans un climat tempéré comme au Danemark, on doit utiliser la plus basse ventilation alors que l'on devra l'augmenter avec des chaleurs plus élevées comme en Espagne.
**On a besoin de chauffage dans les zones à basses températures hivernales alors que la réfrigération est nécessaire pour compenser les effets négatifs des hautes températures en période de chaleur.


Conception de la salle

Des études danoises indiquent que la forme de la salle doit être rectangulaire avec une proportion longueur / largeur de 2:1 comme celle du sevrage et s'adapter à des activités comme le repos, la nourriture, la défécation et aussi à des activités sociales. En tenant compte que la longueur d'un porc de 100 kg au moment de l'abattage est d'à peu près 130 cm, la largeur de la salle doit être, au moins, de 2,2 m pour satisfaire les besoins de l’animal. Les porcheries danoises font normalement 2,2 – 2,6 m de large et 4,5 - 6,0 m de profondeur indépendamment du système d'alimentation.

Les essais ont démontré que la taille idéale du groupe est de 15-25 porcs par salle et cela coïncide aussi avec la capacité de la majorité des nourrisseurs qui existent sur le marché. On doit fournir une source supplémentaire d'eau en plus de celle fournie avec l’alimentation.

Le caillebotis doit être en béton avec une largeur de traverse de 80-90 mm et une largeur des ouvertures de 18 mm, qui est aussi la largeur de fente maximale selon la législation de l'UE. De préférence, l’armature doit toujours être installée de telle manière que les porcs puissent se situer parallèlement aux traverses pendant les repas, puisque cela réduit les lésions aux pattes.

Pour les systèmes d'alimentation à sec, le nourrisseur doit être situé à peu près à un tiers de la longueur de la salle dans la zone la plus proche du couloir, car cela offre une meilleure répartition de l'espace pour la nourriture, la défécation et le repos.

Figure 1. Salle avec alimentation à sec : la séparation entre les salles est fermée dans la zone de repos et ouverte dans la zone de défécation.


Pour les systèmes d'alimentation liquide, la longueur de la salle est déterminée par le nombre de porcs qui peuvent manger en même temps. La largeur des porcs qui sont abattus à 100 kg est de 32 cm, ce qui signifie qu'un bâtiment pour 15 porcs doit avoir une longueur de 4,8 m.

Figure 2 : Les salles avec alimentation liquide doivent permettre à tous les porcs de manger ensemble.
Figure 3 : Les salles avec des systèmes de pesée automatique pour de grands lots de porcs présentent plus de bagarres, sont plus difficiles à conduire et ont un moins bon rendement que les conceptions plus traditionnelles pour des lots plus petits.

Bjarne Kornbek Pedersen. Danish Farm Design. Danemark

Opinion des experts

Le porcelet sevré : une monnaie d'échange25-Aoû-2010 il y a 7 ans 1 mois 29 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

simplice percy02-Fév-2017 (il y a 8 mois 22 jours)

le tableau de critere courants de conception d une unite d engraissement pour des porcs m impressionne ,je souhaiterai savoir le role ou l impact du critere de ventilation,d espace pour le porc sur l engraissement des porcs

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags