Lire cet article dans:

Elimination du SDRP dans les élevages de reproduction

Il existe 3 options possibles pour stabiliser les maternités et une évaluation économique est nécessaire pour déterminer quelle est la plus adaptée.

Jeudi 29 Novembre 2012 (il y a 4 ans 11 mois 22 jours)

Pendant près de 20 ans la communauté scientifique et la profession vétérinaire ont identifié de nombreuses méthodes pour éliminer le virus du syndrome dysgénésique respiratoire porcin (SDRP) dans les élevages de reproducteurs. Fondamentalement, il existe trois options possibles pour stabiliser une ferme de maternité après une épidémie. Bien que toutes les trois ont été testées avec succès avec le temps, elles ont des coûts et présentent des profils de risque très différents, de sorte que l'évaluation économique est nécessaire pour déterminer la plus appropriée dans chaque cas.

Ces options sont les suivantes:

  1. Le dépeuplement au fur et à mesure du sevrage des truies avec un site externe afin de préparer le remplacement ; deux semaines de vide sanitaire entre les anciennes et les nouvelles truies ; dépeuplement total (Le modèle classique de dépeuplement - repeuplement, la règle d'or pour contrôler les maladies).
  2. Fermeture de la ferme, abattage des truies au fur et à mesure du sevrage, avec renouvellement externe de de 100% des reproductrices, le dépeuplement est effectué par bâtiments. (Connu sous le nom de modèle "Rouleau" parce que sur une période de 20 semaines on remplace tout le cheptel, mais le site n'est jamais complètement vide).
  3. Fermeture de l’élevage avec une stabilisation pendant au moins 30 semaines avec renouvellement externe à un rythme normal (souvent connu sous le nom "d'entrée, fermeture et homogénéisation" ou LCH pour son sigle en anglais).

Les trois options sont résumées dans les tableaux 1 et 2. Pour que chacun de ces trois programmes réussissent, il y a certaines exigences. Pour obtenir l’élimination du virus, il faut d'abord disposer d'une source de renouvellement qui ne soit pas exposée au SDRP. En plus le personnel de l’élevage doit avoir la capacité et des ressources suffisantes pour mettre en œuvre des mesures de biosécurité de base (contrôle de l'infection) de manière efficace. Cela signifie que les élevages de haute technologie sont plus susceptibles de réussir que ceux qui le sont pas. Enfin, les méthodes décrites ici sont destinées aux maternités (ou "sites 1") ayant des installations séparées pour l'engraissement.

Tableau 1: Résumé des options de contrôle du SDRP pour les élevages de reproduction : besoins

Remplacement des truies Période non productive Nullipares nécessairess
Option Risque d'échec Coût Fermeture de l'élevage Semaines avec des porcs positifs Taille Durée Sans MB Prodution réduite Quand Nombre
1. Dépeuplement avec renouvellement extérieur Le plus bas Le plus fort 20 semaines 20 100% 24 semaines 5 semaines 20 semaines Immédiatement 100% du cheptel
2. Fermeture de l'élevage avec rempacement total des reproductrices Modéré Modéré 30 semaines 30 50% 20 semaines 1 semaine 30 semaines Immédiatement 100% du cheptel
3. Fermeture de l'élevage avec % de renouvellement normal Le plus élevé Le plus faible 30 – 60 semaines 30-60 25% 20-30 semaines Ninguna 30 à 60 semaines Au moins 15 semaines après le début % de renouvellement normal

Tableau 2: Résumé des options de contrôle du SRRP pour les élevages de reproduction : avantages et inconvénients économiques..

Option Pour Contre Aspects économiques importants
1. Dépeuplement avec renouvellement extérieur

- Niveau de succés élevé
- Temps connu pour avoir des porcs négatifs

- Coût élevé
- Besoin d'un grand groupe de renouvellement
- Personnel pour préparer le renouvellement
2. Fermeture de l'élevage avec rempacement total des reproductrices - Temps connu pour avoir des porcs négatifs
- Coût modéré
- Fonctionnement démontré
- Nécessite un niveau d'engagement élevé de la part du personnel de l'élevage pour maintenir la biosécurité Quelles sont les possibilités de réinfection en ayant les vieiles truies et le renouvellement sur le même site et en même temps ?
3. Fermeture de l'élevage avec % de renouvellement normal - Faible coût
- Simple et facile à réaliser
- On ne sait pas combien de temps l'élevage devra rester fermé (impact sur l'effectif)
- Risque de porcs SDRP+ en système sevrage- engraissement
Combien de temps faudra-t-il garder l'élevage fermé pour atteindre le statut négatif ?

Si les porcs sont élevés sur le même site que la reproduction, cela exige l’élimination de tous les porcs positifs pour réussir parce que les porcs seront une source de réinfection pour les reproductrices. A l'exception peut-être dans le modèle LCH si on réalise un dépeuplement du post-sevrage ainsi que la vaccination des porcelets quand on commence à sevrer les premiers porcelets non infectés. Dans ce cas, il est essentiel de mettre en place un flux unidirectionnel du personnel et des porcs (des plus jeunes aux plus âgés, en veillant à ce qu'aucun traînard retourne à la phase précédente, que ce soit la maternité ou la transition). Pour que le modèle LCH fonctionne, il faut un flux tout plein / tout vide par salles dans les élevages naisseurs-engraisseurs.

Utilisation du dépeuplement / repeuplement

Les producteurs peuvent choisir d'utiliser le dépeuplement / repeuplement pour plusieurs raisons
1) ils n'aiment pas le risque et veulent assurer le succès du projet,
2) ils ont d'autres maladies qu’ils souhaitent aussi éliminer (App) et qui ne sont pas susceptibles d’être éliminées par d’autres méthodes
3) ils ne croient pas que leurs installations ou leut personnel sont formés pour mener à bien les autres méthodes,
4) ils souhaitent effectuer une amélioration génétique rapide
5) la maladie est si grave que ses coûts l'emportent sur ceux du dépeuplement. Pour qu’un dépeuplement / repeuplement ait du succès, en plus de nettoyer TOUTES les zones de l’élevage il est nécessaire de s'assurer que TOUT le matériel (outils de traitement des porcelets, lampes chauffantes, outils de maintenance, etc) est ou remplacé ou nettoyé à fond et laissé sécher à une température ≥ 25 ° C pendant 14 jours avant d'entrer les nouveaux animaux.

Utilisation de la méthode "Rouleau"

La méthode "rouleau" est à mi-chemin entre le dépeuplement / repeuplement et le modèle LCH. Elle fonctionne bien sur les exploitations agricoles qui souhaitent améliorer la génétique, tout en éliminant le SDRP, mais ne peuvent pas se permettre le coût d'un dépeuplement / repeuplement. Pour que ce modèle fonctionne les truies gestantes doivent être logées dans un bâtiment séparé de la maternité et il doit y avoir un bâtiment extérieur assez grand pour accueillir 100% du cheptel. La dépopulation dans ce modèle se fait bâtiment par bâtiment (non salle par salle) et il y a une semaine de vide entre les anciens et les nouveaux animaux. Les procédés de désinfection sont similaires à ceux requis dans le dépeuplement / repeuplement.

Utilisation de la méthode le «Entrée, fermeture et homogénéisation" ou LCH

Si on rentre les nullipares dans le bâtiment, en obtenant un statut infectieux commun et si les nouvelles introductions sont fermées pendant une période d'au moins 30 semaines, on peut obtenir l’élimination du virus SDRP. Ce processus a été bien décrit et est généralement connu sous le nom "entrée, fermeture et homogénéisation" (LCH). Ce processus est basé sur l'immunité des animaux pour éliminer le virus de l’élevage et le temps de la fermeture est variable. Le suivi des porcelets au moment du sevrage est crucial afin de s'assurer que le processus n’a pas échoué, ce que nous définissons comme l'infection du renouvellement non exposé au moment de son introduction dans l’élevage. La figure 1 montre un calendrier et les étapes pour parvenir à un succès avec le LCH. Le LCH qui fonctionne le mieux dans les exploitations où le SDRP est déjà stabilisé car cela raccourcit, et cela rend plus prévisible le temps de fermeture.

Figure 1: Exemple de calendrier pour l'élimination du SDRP par LCH.

Exemple de calendrier pour l'élimination du SDRP par LCH.

Résumé

Il y a plusieurs façons d’obtenir l’élimination du SDRP dans une maternité. Chacune a un rapport coût / bénéfice qui doit être évalué. A mesure que le coût diminue, le risque d'échec augmente. La compréhension du statut de l’élevage et une surveillance attentive du processus sont nécessaires pour chacune de ces trois options. Mises dans des mains expertes, les trois méthodes peuvent avoir de bonnes chances de succès.

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags