2 commentaires

Lire cet article dans:

Hernies et cryptorchidies

Les hernies sont la déformation génétique la plus courante et, souvent, à l'origine de problèmes de bien-être et de pertes économiques. Dans la plupart des études, l'incidence dans les élevages oscille entre 1 et 2 %.

Lundi 5 Septembre 2011 (il y a 5 ans 11 mois 15 jours)

Les hernies sont la déformation génétique la plus courante et, souvent, à l'origine de problèmes de bien-être et de pertes économiques. Dans la plupart des études, l'incidence dans les élevages oscille entre 1 et 2 %. Cependant il est assez courant que les exploitations subissent “des tempêtes“ pendant lesquelles l'incidence peut dépasser 5 % sur des périodes de plusieurs mois.



Hernie scrotale (Source: http://www.docstoc.com/docs/48396152)

Il y a trois types de hernie : scrotale, inguinale et ombilicale. La hernie scrotale, évidemment, se produit seulement chez les mâles, tandis que la hernie inguinale peut aussi se produire, accidentellement, chez les femelles. Les hernies ombilicales sont plus courantes chez les mâles et sont dues à l'affaiblissement des muscles de la zone ombilicale.



Hernie ombilicale. (Source: http://www.extension.org/pages/27432)

Beaucoup de producteurs affirment que les hernies sont liées à la cryptorchidie, quand l'un ou les deux testicules ne descendent pas dans le scrotum.
Cela peut évidemment avoir un impact plus important dans un élevage de sélection, mais cela peut aussi entraîner des pénalités à l'abattoir à cause de l'odeur sexuelle. Certaines recherches indiquent que les génotypes avec une incidence élevée de porcelets cryptorchides ont tendance à produire peu de porcelets avec des hernies scrotales et vice-versa, précisant qu'il peut y avoir un lien entre l'héritabilité de la cryptorchidie et de la hernie scrotale.



Cryptorchidie. (Source: http://www.extension.org/pages/27432)

A cause de la fréquence de ces déformations et de leurs effets défavorables sur la rentabilité, pendant beaucoup d'années on a abattu les animaux atteints dans les élevages de sélection. Cependant, selon la bibliographie publiée, cela n'a eu aucune influence apparente sur leur incidence. De plus, pour toutes ces défauts il y a des exemples d’élevages qui en utilisant les mêmes lignées maternelles et paternelles ont des incidences significativement différentes, suggérant des interactions environnementales. Cela signifie que des environnements déterminés permettent l'expression d'un génotype particulier. Cela indique des héritabilités "complexes" et de possibles interactions environnementales.

Avec l'apparition des technologies d’analyses génétiques, on a réalisé dans les dix dernières années un grand nombre d'études qui ont essayé d'identifier les marqueurs pouvant être associés à l'expression des défauts. On a utilisé autant des larges analyses du génome que des analyses de gènes candidats et il semble que beaucoup de régions chromosomiques peuvent être impliquées dans ces défauts. Par exemple, une récente étude de doctorat a utilisé un croisement entre White Duroc et Erhualian (une race chinoise) et a révélé des régions "significatives" sur les chromosomes 1, 2, 3, 6, 4, 7, 8, 10, 11 et 13 pour la hernie ombilicale et dans les 2, 4, 8, 10, 13, 16 et 18 pour la hernie scrotale. Les loci les plus prometteurs furentSWR1928 sur le chromosome 7 et SW830 sur le 10 pour la hernie ombilicale et y SW933 sur le 8 pour la hernie scrotale..

Dans une autre étude récente, en Norvège, on a trouvé un regroupement génétique particulier sur le chromosome 5, qui se transmet aux porcs avec des hernies inguinales/scrotales avec 4 fois plus de fréquence que chez des porcs sains. Maintenant les chercheurs se concentrent sur les gènes qui pourraient être impliqués. Par exemple, pour la hernie scrotale on a impliqué, les gènes de la voie de signalisation des récepteurs d'œstrogènes (KIF18A et NPTX1), de la transition épithélio-mésenchymateuse (ELF5) et de la voie de métabolisation du collagène (COL23A1). De plus, deux gènes impliqués dans le métabolisme du collagène (HOXA10 et MMP2) et le gène ZFPM2 pourraient avoir un rôle important dans le développement des hernies.
Cependant, cette liste n'est pas exhaustive et semble augmenter à mesure que l'on publie plus de recherches, montrant ainsi la complexité de l'origine génétique de ces problèmes.

Le défi pour l'avenir sera de valider les régions identifiées dans différentes populations et environnements et d'étudier leurs effets sur les défauts et en plus sur d'autres caractères importants pour préparer leur incorporation possible dans les programmes de sélection en utilisant des schémas où cette sélection serait assistée par des marqueurs/gènes.

Jusqu'à ce que les généticiens terminent leur “recherche de gènes” pour que les entreprises de génétique puissent éliminer les gènes responsables, il y a plusieurs domaines dans lesquels le producteur peut mettre l'accent pour “maximiser” l'environnement pour la diminution des hernies.
Par exemple, un bon sanitaire et une bonne hygiène peuvent être plus utiles pour diminuer les hernies ombilicales que l'élimination de certains verrats ou truies ! Les facteurs environnementaux comme l'étirement anormal du cordon ombilical pendant la mise-bas, la mauvaise pose des pinces ombilicales ou l'infection du "moignon" ombilical peuvent contribuer à une mauvaise fermeture du nombril. Dans le cas des hernies scrotales/inguinales, la conduite soigneuse des porcelets peut entraîner une différence significative sur leur incidence. Comme toujours en production porcine, le bon soigneur obtient des résultats !

Articles liés

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

gilles16-Sep-2011 (il y a 5 ans 11 mois 4 jours)

la hernie ombilical est plus frequent chez lzs porcelets de 3mois.kels en sont les raisons.

FRANCK10-Fév-2015 (il y a 2 ans 6 mois 10 jours)

Bonjour j ai un client qui avait des problémes de cet ordre il a appliquer du LM tonyx sur litiére et mit de loligot tonyx sur ses truies il a eu de net amélioration , mais pas facile a identifier a mon sens

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags