Lire cet article dans:

Importance de la vitalité sur les performances des porcelets

Un test de vitalité est présenté et le rapport avec la croissance et la mortalité avant sevrage est établie.

Mercredi 23 Janvier 2013 (il y a 4 ans 10 mois 18 jours)

La lactation est une des étapes les plus importantes de la production porcine en raison de la forte mortalité des porcelets qu’on y enregistre, atteignant des niveaux moyens de 18% des pertes sur les NT (BDporc et " observatori del porcí” du Departament de Agricultura Ramaderia i Pesca de la Generalitat).

Dans la pratique, une grande variété de pratiques de gestion visant à réduire la mortalité est directement mise en œuvre sur les porcelets. Pendant les premières heures de vie, on rencontre des politiques d'adoption entre portées de porcelets, la supplémentation orale en colostrum / produits commerciaux, etc qui peuvent être réalisées de différentes manières et selon différents critères en fonction des caractéristiques de l'élevage et de la main-d'œuvre disponible.

Toutes ces mesures prennent la plupart du temps comme seul critère la taille ou le poids du porcelet.

Cependant, il est fréquent d’observer que des porcelets que nous considérons comme "petits" ont d’aussi bonnes performances ou meilleures que les frères de plus grande taille dans les mêmes conditions ou dans une même portée. Cela montre que, même si le poids est le facteur déterminant, il y a d'autres caractéristiques du porcelet qui peuvent avoir de l’influence au moment de prendre des décisions sur leur conduite. Une de ces caractéristiques est la vitalité, définie comme la vigueur ou la force physique. La vitalité du porcelet affectera directement sa capacité à entre en compétition pour un mamelon et ingérer le colostrum / lait. On peut s’attendre à ce que la vitalité soit étroitement liée à la viabilité, définie comme la capacité de survie avec une croissance adéquate. À ce jour, sur le plan scientifique, la vitalité des porcelets a été étudiée au moment de la naissance. On a tout d’abord adapté aux porcs un indice de vitalité des nouveau-nés de l'homme visant à évaluer le degré d'hypoxie. Plus tard, on a tenu compte de plus de facteurs tels que la pression partielle de l'oxygène dans le sang, la capacité de se mettre debout après la naissance, l'intervalle de temps de la naissance à la première prise de colostrum, etc. Dans la grande majorité des cas on a étudié la vitalité pour mieux comprendre l’influence des problèmes d'hypoxie pendant la mise-bas sur la viabilité des porcelets nouveau-nés et peu de choses ont été étudiées quant à leur influence ou leurs liens avec les performances des animaux jusqu'à la fin de la lactation.

Nous avons récemment mené une étude sur un élevage en conditions commerciales dans lequel nous avons cherché à évaluer de façon objective la vitalité des porcelets après mise-bas, à partir de l'observation comportementale, et essayer de faire le lien avec la croissance et de la mortalité avant le sevrage.

Tableau 1: Description des paramètres comportementaux évalués et leur notation

Stimulation de la mamelle (U)

0: Le porcelet ne montre PAS de hochements de tête qui imitent la stimulation de la mamelle et le comportement de recherche pendant 30 secondes

1: Le porcelet hoche la tête imitant la stimulation de la mamelle et le comportement de recherche pendant 30 secondes

Mobilité du porcelet (M)
0: Le porcelet n'est PAS en mesure de pivoter à 360 degrés sur son axe ou de se retourner dans périmètre d'un récipient pendant 30 secondes

1: Le porcelet est capable de pivoter à 360 degrés sur son axe ou de se retourner dans un récipient pendant 30 secondes

2: Le porcelet est capable de pivoter à 360 degrés sur son axe ou de se retourner dans un récipient au moins deux fois en 30 secondes


En plaçant les porcelets dans un récipient de 55 cm de diamètre, pendant 30 secondes et sans interagir avec eux, nous avons évalué les deux paramètres comportementaux présentés dans le tableau 1:

  • M) Mobilité du porcelet : ce paramètre a été inclus avec l'intention d’évaluer indirectement la capacité du porcelet à se déplacer pour atteindre la mamelle et / ou pour s’échapper de sous la truie quand elle est se couche. Ces qualités peuvent être liées à une consommation accrue de colostrum / lait et à une plus grande survie.
  • U) Stimulation de la mamelle: ce paramètre a été inclus avec l'intention d'évaluer indirectement la capacité du porcelet à téter et stimuler la mamelle (réalisation du mouvement oscillatoire de la tête semblable à l'action de fouiller ou explorer).

Porc dans un récipient pour évaluer sa vitalité

Photo 1: détail d'un porcelet dans le récipient au début de l'essai de 30 secondes Photo2: détail du même porcelet de la photo 1 en rotation dans le récipient (90 degrés de rotation vers la gauche)

La relation entre le score au test de comportement (la somme des scores de U et M) pendant 30 secondes et la croissance des porcelets et leur survie a été étudiée. D'abord, il a été observé que le résultat du test de vitalité n'a pas été lié au poids des porcelets, ce qui confirme la plus forte relation avec le développement neuronal et / ou le métabolisme, qui à son tour peuvent être influencés par le déroulement de la mise-bas. Il n’était pas nécessaire d’avoir un poids ou une taille plus grands pour avoir un meilleur résultat au test. Deuxièmement, il a été observé que la vitalité peut influer sur la croissance des porcelets. En général les porcelets avec des scores plus élevés sur l'essai ont présenté une croissance plus forte pendant l'allaitement. De même, il a été également constaté que plus le score est élevé, plus les chances de survie pendant l'allaitement sont grandes.

D'autres facteurs ont également été étudiés et on a ainsi confirmé, comme on le sait déjà, que le facteur le plus influent sur la capacité de croissance et la survie des porcelets est leur poids à la naissance. Enfin, la truie chargé d’allaiter les porcelets, le poids moyen de la portée à laquelle ils appartiennent et la capacité de thermorégulation porcelet vont conditionner dans une moindre mesure les performances des porcelets.

L'étude confirme également l'importance du poids des porcelets à la naissance, l'homogénéité de la portée et la bonne aptitude laitière de la truie comme les principaux facteurs responsables de la performance des porcelets ; elle montre également l’intérêt d’évaluer la vitalité des porcelets par une méthode simple et rapide. Malgré l'absence d'études sur l'efficacité du test de vitalité comme outil de classement des porcelets, une simple évaluation de la capacité motrice et de la présence de «mouvement exploratoire" chez le porcelet en le plaçant dans le sol pendant quelques secondes, pourrait contribuer à prendre des décisions quant à savoir s'il est nécessaire d'éliminer un animal au poids réduit, ou de décider de mettre un porcelet de poids intermédiaire dans une portée avec des frères plus grands ou plus petits (pour ne citer que quelques exemples), situations où le poids ou la taille des animaux ne sont pas toujours suffisants pour arbitrer.

Opinion des experts

Le génôme porcin11-Fév-2013 il y a 4 ans 10 mois
La nature est savante. Le moment de l'insémination10-Jan-2013 il y a 4 ans 11 mois 1 jours

Commentaires de l'article

Cet espace n'est pas destiné a être une zone de consultation des auteurs mais c'est un lieu de discussionouverts à tous les utilisateurs de 3trois3.

Pour commenter, vous devez être utilisateur de 3trois3 et vous connecter

Vous n'êtes pas encore utilisateur de 333?inscrivez-vouset accédez aux cours du porc, au moteur de
recherche,...C'est gratuit et rapide
Etes vous enregistré dans 333?LOGINSi vous avez oublié votre mot de passe nous vous l'envoyons ici

tags